On passe à nouveau la frontière aujourd’hui pour un joli mariage en Belgique immortalisé par la talentueuse Leslie Artamonow. Une thématique colorée vraiment fraîche et audacieuse (qui a dit que le vert portait malheur ?) et des mariés plein de peps.

Sandrine a passé une année dingue à organiser tout cela à distance depuis Paris, ses conseils valent de l’or. Écoutez plutôt.
(Et vous aussi n’hésitez pas à partager vos photos avec nous : contact@unbeaujour.fr)

Entre la demande en mariage de Sébastien et le jour j, 5 années ont passé. En effet, nous avons mis très longtemps a trouver le lieu parfait (pour nous). Le fait d’habiter Paris et d’organiser le mariage en Belgique a évidemment joué dans la difficulté d’organiser les visites.

Notre idéal était une maison de maîtres, un hôtel particulier… Parquet, moulures, cheminées,… Et le tout, sans traiteur imposé. Après la reprise des investigations l’an dernier, ça y est, le coup de cœur est arrivé : Le château de Wanfercée dans la région de Namur.

Une fois le lieu trouvé, nous nous sommes penchés sur le choix du thème et nous nous sommes mis d’accord pour une ambiance champêtre-chic-romantique. Et tout ça évidemment de la manière la plus économe possible ! Enfin, c’est toujours ce que l’on se dit au départ…

Voici donc le début du début de cette folle aventure…

Pour tout ce qui était graphique, vu mon métier, j’avais grave la pression ! Et après de nombreux essais, nous nous sommes décidés pour nos silhouettes de profil et le côté papier peint à bandes vert pistache à l’arrière. Je me suis ensuite amusée à le décliner sur toutes sortes de support (stickers, badges, menus, décor photomaton, …).

En parallèle il fallait impérativement chercher ma robe car je savais que ce ne serait pas chose facile. J’avais fait de longues recherches sur le web, j’avais découpé mes petits modèles préférés dans les magazines et j’avais donc concocté un solide dossier avec comme conclusion : un robe courte, plutôt bustier avec de la dentelle. Ce qui est, dentelle mise à part, exactement l’inverse de ce que j’ai choisi finalement.

Je m’étais imposé un budget plutôt raisonnable (entre 1000 et 1500€) et après de longues visites dans différents magasins, j’ai craqué pour 3 modèles chez Cymbeline, rue Saint-Jacques. Les vendeuses étaient à l’écoute et m’ont très bien conseillé. Mon problème principal était ma poitrine. Etant assez importante, il était impératif de ne pas insister sur ce fait et au départ, si je n’avais pas du tout écouté les gentilles vendeuses, après les premiers essayages, je me serais mariée en sous pull ! Mais j’ai quand même fini par la trouver : Ma Robe de mariée. Ce qui était chouette là-bas, c’est que j’ai pu un peu l’agrémenter, j’y ai ajouté une modestie pour réduire un peu le décolleté, j’ai décidé de changer le jupon, j’ai fait ajouter quelques boutons… et l’affaire était faite !

Pour les chaussures, ce fût bien plus simple, je voulais absolument des chaussures plates et j’avais appris que Repetto permettait de créer ses ballerines à partir du modèle B.B. (couleurs du cuir, du lacet, de la semelle, du liseret)… J’ai donc passé une heure formidable dans leur petit atelier rue de la paix à concocter les petites ballerines de mon cœur.

Pour le costume de Sébastien, il a acheté le plus gros chez Paul Smith… Ben oui, après tout, les hommes aussi peuvent se faire plaisir !

Ensuite est arrivé le moment du choix du photographe et du vidéaste. Je voulais absolument une vidéo ! J’avais vu tellement de choses touchantes sur mes blogs quotidiens que je me suis vite dit que dans quelques années, ces souvenirs seraient les plus importants. Pour la photographe, j’ai rapidement demandé à une amie, Leslie, pour être sûre qu’elle soit libre et tout et tout et elle a accepté en me prévenant bien qu’elle ne faisait jamais de mariage… mais j’étais sûre du résultat car je travaille souvent avec elle et elle bosse comme une chef!

Pour la vidéo, j’avais demandé à un autre ami qui m’a lâché 3 semaines avant pour un boulot imprévu à l’étranger… Stress total… Je contacte ma photographe en lui expliquant le bazar et je lui demande si elle ne connaît pas quelqu’un qui pourrait faire ça… Elle me répond qu’elle fait aussi de la vidéo et que son amoureux peut venir faire la prise de vue… Je lui ai donc fait entièrement confiance et je suis ravie à 3.547.000 % ! Et si je peux vous donner LE CONSEIL du mariage : ne lésinez pas sur le choix du photographe, c’est vraiment tout ce qui vous reste après…

Pour le traiteur, j’avais la chance de le connaître, ce qui nous a permis de bien discuter tous les détails, et d’avoir notre menu idéal. Nous avons opté pour un repas entrée, plat, mignardises pour l’après-midi et un buffet + gâteau pour le soir.

Pour le gâteau ce fût d’ailleurs un peu compliqué… En effet, les différentes pâtisseries en Belgique ne proposaient pas vraiment ce que je voulais… J’avais toujours droit aux énormes pièces montées avec feu d’artifice et tout le tralala… Et puis est arrivé le Saint Aulay avec un chef pâtissier très à l’écoute et qui m’a finalement fait exactement ce que je désirais : Une pièce montée simple, avec un glaçage blanc et des macarons roses et verts, comme les couleurs de notre thème.

Les jours qui ont précédé le mariage furent consacrés à la préparation de la salle avec de l’huile de coude et une famille très courageuse qui a supporté jusqu’au bout mes ordres de colonel en chef du 3ème régiment d’infanterie de la mariage company.

Et puis le jour J… Beaucoup d’amies m’avaient dit que le jour de leur mariage, elles étaient comme sur un petit nuage, absolument pas stressées avec le sourire aux lèvres toute la journée. Me connaissant, je pensais évidemment passer au travers de cette tradition, mais NON, j’y suis passée moi aussi… Réveil tout en douceur, pomponnage, coiffage, maquillage… arrivée à la maison avec l’une de mes demoiselles d’honneur (avec presque 3 quarts d’heure de retard) mais no stress… Petite séance d’habillage avec mes témoins et demoiselles d’honneur, très sympathique avec beaucoup d’émotions, de fous rire, …

A l’arrivée de Sébastien, très détendu lui aussi, nous avons fait la totale : descente de l’escalier, bisou de retrouvaille… parce que chez nous c’est la tradition… On a bien ri tous les deux parce qu’on réalisait pas vraiment qu’on y était ! ça y est le grand jour était arrivé !

Le petit passage à la mairie fût très émouvant pour moi, nous avions tout préparé comme des chefs, jusqu’à la disposition des chaises pour qu’il y ait une allée centrale… Le choix de la musique d’entrée et de sortie ( Stacey Kent : Que feras-tu de ta vie pour l’entrée et les Isley Brothers : This old heart of mine pour la sortie). On voulait se lire un petit texte et on a choisi un passage de « lorsque nous serons vieux » de Rosemonde Gérard (texte que j’ai découvert via Un Beau Jour d’ailleurs ;-). Et on a eu droit à une petite allée d’honneur par mes copinettes pour sortir de la salle… C’était très chouette et pas du tout prévu par contre. Comme quoi, laisser une petite part d’impro, ça a du bon !

Ma grosse angoisse suivante était qu’il pleuve à la sortie de la mairie et que nous ne puissions pas faire le célèbre jeté de pétales… Je trouvais toujours cela tellement beau sur les photos des autres. Et puis, par chance ce moment s’est passé au sec et je l’ai eu ma sortie de princesse…
Le reste de la journée est passé à une vitesse folle… Tout s’est enchainé parfaitement, on a bien mangé, bien bu, bien rit, bien pleuré, bien dansé… Et nos invités avaient l’air détendus et souriants…

Le petit moment photomaton fût très réussi… ça aussi c’est un conseil que je vous donne, faites un petit photomaton ! Le décor peut être très simple, un drap, un rouleau de papier peint et l’affaire est faite… et ça vous laisse de superbes souvenirs.

Et puis voilà, nous avons terminé la soirée à 6h du matin sur le dancefloor avec les derniers survivants de cette jolie journée…
Nous gardons un souvenir ému et heureux de cette journée fabuleuse… Et si c’était à refaire, nous referions tout pareil.

Tout les détails et prestataires :

Lieu : Belgique au Château de Wanfercée

Photographe : Leslie Artamonow

Tenue des mariés :

La robe : Cymbeline

Les chaussures : l’atelier Repetto

Les alliances : Cartier

Costume et chaussures du marié : Paul Smith

La coiffure : le Salon R à Binche

Les fleurs : Le pouvoir des fleurs à Chapelle-lez-Herlaimont

Location de vaisselle : Banquets Locations

Gâteau : Le Saint-Aulaye

Déco : Ikea, Hema, Casa, Ava Papier…

Impression badges : www.badges25mm.fr
Impression stickers : www.stickers-discount.com

Les vidéos du mariage :

Vidéo officielle
Making off du photomaton