(Français) Alice & Tim

(Français) Alice & Tim

Sorry, this entry is only available in Français.

Un Beau Jour...

“Expatrié en Californie depuis octobre 2014, Alice étudiait encore à Londres à l’époque ; décembre la même année marquait sa première visite depuis mon emménagement. J’avais tout prévu – tout, sauf sa réaction !

Après une promenade romantique le long d’une des plus belles plages de la côte Pacifique, Half Moon Bay, nous nous sommes assis sur un banc en surplomb de l’océan. Je me souviens avoir essayé d’aborder le sujet de façon un peu (trop) philosophique. Je ne me souviens plus des mots exacts. Alice non plus et c’est tant mieux !

Malgré cette entrée en piste quelque peu maladroite, je me suis lancé et j’ai demandé la femme de ma vie en mariage. Je crois qu’il lui a bien fallu cinq minutes pour se remettre de ses émotions et enfin me dire OUI ! ”

Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia1Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia2 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia3 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia4 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia5 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia6 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia7 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia8 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia9 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia10 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia11 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia12 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia13 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia14 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia15 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia16 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia17 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia18 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia19 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia20 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia21 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia22 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia23 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia24Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia29 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia25 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia26 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia27  Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia28 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia30 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia31 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia32 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia33 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia34 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia35 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia36 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia37 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia38 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia39 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia40 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia41 Photos-de-mariage-Alice&Tim-Rose-Fushia42

  • L'organisation

    “Alice était dans les starting blocks dès l’annonce faite aux familles. J’avoue que moi, un peu moins. Après tout, nous nous étions accordés sur un mariage à l’été 2016, ça laissait le temps de s’organiser sans précipitation, non ? Bah… non !

    Étant à 9000 km, c’est Alice et sa famille qui ont recherché le domaine de nos rêves trois mois après la demande en mariage.
    Par la suite, nous avons passé beaucoup de temps à penser, imaginer, organiser et orchestrer un weekend de célébration.

    Agnès, la mère d’Alice, s’est transformée en wedding planner ; nous aurions sûrement été sans vaisselle, ni musique – et moi sans costume ! – si elle n’avait pas été là ! Malgré nos efforts, nos feuilles Excel on-ne-peut plus détaillées et des dizaines d’aller-retour dans le Sud de la France, il faut bien avouer que le mois précédant le mariage a été très rush !”

  • Le budget

    “Le budget ? Quel budget ?! Pour être tout à fait honnête, le budget initial est parti en « cacahuètes », ou plutôt, en fleurs, kilos de fruits et de fromages (bah oui, on ne brunch pas sans fromage chez nous !), balades à poney, et toutes autres sortes de plaisirs que nous souhaitions pouvoir offrir à nos invités.

    Le poste de dépense majeur fut la privatisation du lieu, le paisible et enchanteur Domaine Sainte Colombe, pour un weekend complet. Nous voulions passer un vrai weekend de vacances avec ceux que nous aimons, et le Domaine répondait parfaitement à nos attentes.

    Alice a également mis un point d’honneur à travailler avec une fleuriste qui saurait respecter la beauté du lieu ; notre choix s’est porté – sans l’ombre d’un doute – sur la talentueuse Valérie, créatrice de l’atelier Rosa Alba.

    Le reste du budget a été reparti de manière raisonnable et équitable – avec des économies qui se sont imposées d’elles-mêmes comme celles sur le poste de la préparation : Alice souhaitait se maquiller et se coiffer seule ; un ou deux tutoriels YouTube ont suffi, elle s’est débrouillée comme une chef, et le résultat était tout simplement sublime !”

  • Le lieu de rêve

    “La mère d’Alice est amatrice d’architecture, de design et de déco : elle était donc la personne de choix à avoir à ses côtés lors de la recherche du lieu ! Elle avait repéré le Domaine Sainte Colombe, quelque mois auparavant lors de son passage dans l’émission « La Maison France 5 ». Une visite pour Alice, et un Skype en direct au Domaine pour moi, ont suffi à nous convaincre : Sainte Colombe était LE lieu, NOTRE lieu – du moins, le temps d’un weekend…

    Cerise sur le gâteau ? Le Domaine est situé en petite Camargue, à tout juste deux heures de voiture de la maison de la grand-mère d’Alice, ce qui a bien facilité la logistique !”

  • Une photographe de talent

    “Passionnée de photographie, Alice a passé des heures dans sa quête du ou de la photographe qui ferait chavirer notre cœur. Le coup de foudre ? Ce fut Elsa Lassus, la femme de talent et de générosité qui se cache derrière Rose Fushia Photographie – et nous l’avions d’ailleurs repérée dans l’annuaire d’Un Beau Jour.

    Notre échange improvisé par Skype – moi aux US, Alice à Londres, et Elsa dans « un bled paumé des Pyrénées » comme elle le dit si bien – a été plus de deux heures de papotages avec celle qui nous paraissait déjà être une amie de longue date. Un vrai coup de foudre, je vous dis !”

Les conseils du marié

1- La journée du mariage passe très vite alors chérissez chaque instant avec vos proches et vos amis !

2- Attention ! Les mois deviennent rapidement des semaines ou des jours : essayez de faire un maximum d’organisation au plus tôt. Cela vous laissera le temps de vous concentrer sur les détails les plus fun par la suite.

3- Enfin, entourez-vous des bonnes personnes ! Un prestataire hors-norme ou une belle mère en or peut transformer la journée !

La photographe

Elsa est une photographe du sud-ouest qui a le soleil dans le cœur. Passionnée, sensible et spontanée, c’est une bonne vivante qui pratique la photographie depuis son adolescence.

Depuis 2012, elle accompagne des couples aux quatre coins de France pour leur Big Day. 
Elle travaille sous forme de photo-reportage, dans l’instant, et tient à ce que le rendu soit le plus complet et riche possible.
Elsa aime les gens, les rencontres, les belles histoires. Elle aime aussi tisser ce lien de confiance et de complicité avec ses mariés, et être embarquée dans de belles et folles aventures !

La liste

Le lieu : Domaine Sainte Colombe

La photographe : Rose Fushia Photographie

La mariée : robe Diane Lelys

Le marié : costume Zapa, chemise Scotch & Soda et chaussures Ralph Lauren Polo

Le traiteur : Little Big Kitchen 

Le wedding cake : Mary Cherry

Les fleurs : Rosa Alba

La musique : Drom Blanchard

La cérémonie laïque

“Il était important pour nous que la cérémonie nous ressemble et, surtout, que nous soyons à l’aise. N’étant pas religieux ni l’un ni l’autre, mais souhaitant tout de même faire « plus » qu’un mariage à la mairie, nous avons réfléchi à l’idée de la cérémonie laïque, que nous avions vu se démocratiser au travers des blogs de mariage comme Un Beau Jour.

Nous envisagions quelque chose d’intime, de personnel, mais aussi de décalé et fun ! Le challenge ? Je suis anglais et une partie de ma famille ne parle pas le Français et, forcément, tout le monde n’est pas bilingue du côté d’Alice !

C’est avec ces paramètres complexes que nos cousines respectives, Laure – actrice de talent et écrivaine à la plume d’or – et Sophie, ont officié ensemble notre cérémonie. Le texte (ou plutôt la pièce !) écrite sur mesure par l’une et traduite par l’autre était à tomber : drôle, touchant et beau. Ce fut une réelle surprise. Nous leur avions donné carte blanche et n’avions aucune info sur le déroulement de la cérémonie – si ce n’est l’heure à laquelle entrer en scène. Nous nous sommes vraiment libérés de la tradition (même si Mémé trouvait ça « pas courant, hein ! » de se marier pieds nus et de chanter du Birkin) pour faire quelque chose d’unique et d’inoubliable.”

(Français) L’arme anti-petits soucis du jour J

(Français) L’arme anti-petits soucis du jour J

Sorry, this entry is only available in Français.

Do It Yourself

What you need !

Supplies :

(Français)

  • Un carré de cuir, skaï, cuir végétal ou même néoprène d’environ 1m de côté
  • Une jolie enveloppe en papier (ou bien les gabarits téléchargeables)
  • Du fil élastique de couleur
  • Un crayon à papier
  • Une règle
  • Une paire de ciseaux et un cutter
  • De la colle pour tissu (à choisir en fonction du type de tissu sélectionné)

Duration :

(Français) 20 mn environ

Price :

(Français) Entre 5 et 15 euros selon le type de tissu choisi

Steps 1 2 3

(Français) 1. Commencez par ouvrir les 4 battants de votre enveloppe avec précaution. Attention : pour que la pochette soit réussie, mieux vaut utiliser une enveloppe de format traditionnel (4 battants triangulaires). Si aucune enveloppe ne vous convient, notamment si vous les trouvez toutes trop petites, vous pouvez aussi télécharger le gabarit que nous avons préparé pour vous dans trois formats (mini, midi, maxi), mais attention, dans ce cas-là, il faudra passer par une étape supplémentaire : impression, assemblage et découpage du gabarit.

Une fois que votre enveloppe est parfaitement ouverte, il suffit d’en reporter les contours, soigneusement, sur l’envers de votre tissu posé bien à plat. Nous avons utilisé un crayon à papier pour cela, mais si vous voulez une finition plus soignée, vous pouvez aussi utiliser un feutre de broderie, dont le dessin s’effacera de lui même après quelques semaines.

2. Une fois votre gabarit dument décalqué sur le tissu, vous n’avez plus besoin de l’enveloppe en papier.

3. Découpez le gabarit dans le tissu : vous avez fait une grosse moitié du chemin !

4. Le tissu toujours positionné “envers” contre le plan de travail, rabattez vers l’intérieur les volets latéraux. Repliez ensuite le volet du bas et collez soigneusement les côtés pour maintenir l’ensemble… exactement comme vous le feriez pour une enveloppe en papier. Attention à bien choisir votre colle, qui dépendra du type de tissu que vous avez choisi (cuir, skaï, néoprène…). Un conseil : si la notice de la colle vous recommande de patienter, faites-le ! Faute de quoi vous vous exposez à de mauvaises surprises au moment d’utiliser votre pochette ^^

(Français) pochette-DIY-how-to-002

5. Reste maintenant à fabriquer un petit fermoir. Dans un peu de fil élastique (le notre, cuivré, vient de chez Søstrene Grene), formez une boucle que vous terminerez par un double noeud. Pensez à former une boucle assez grande (environ 5cm).

6. Percez un petit trou à l’aide d’un cutter à un centimètre du bord du rabat du bas et faites-passer la boucle, qui doit ressortir comme sur l’image.

7. Bloquez cette boucle à l’aide d’un double noeud bien serré. Autrement dit, il doit y avoir un noeud de chaque côté du tissu. Ensuite, formez un petit trou en croix à la pointe du rabat supérieur.

8 Vous n’avez plus qu’à fermer la pochette en y faisant passer la boucle, puis le noeud.

(Français) pochette-DIY-002pochette-DIY-003d pochette-DIY-003g  pochette-DIY-004

(Français) Et maintenant, son contenu !

(Français) Et maintenant, on y met quoi, dans sa trousse beauté? Cela dépend un peu de vous, en fait : de votre tempérament, ce qui vous fait stresser, des particularités de votre peau (l’idée n’est pas non plus de trimballer une valise !). Voici une liste à adapter en fonction de vos besoins particuliers :)

– 1 paquet de mouchoirs (en cas de larmes de joie)
– 2/3 coton-tiges (pour des retouches make-up plus précises)
– Des gouttes bleus Innoxa efficcace pour les yeux rouges (merci Manon pour l’astuce !)
– 1 aiguillée de fil blanc déjà enfilée en cas de bouton qui saute/accroc dans un ourlet…
– 2 carrés de sucre pour faire face aux pics d’émotions et vous remettre d’aplomb si vous êtes du genre fébrile
– Du vernis transparent capable de sauver un bas qui file, colmater un petit trou…
– Une ou deux épingles à nourrice
– Deux pansements (un petit, un moyen)
– Du paracétamol (au pire, vous serez contente de le trouver vers 4 heures du matin en prévention du réveil douloureux)
– Un petit flacon de gel hydroalcoolique
– Un brumisateur de poche pour vous rafraîchir au cours de la journée
– Des lingettes matifiantes ou un poudrier pour éviter de briller sur les photos
– Votre rouge à lèvres, surtout s’il est d’une couleur franche
– Un baume à lèvres si vous êtes du genre “petites peaux pas jojo”
– Si vous avez tendance à rougir : pensez aussi à un baume apaisant pour les joues… vous n’imaginez pas l’impact des bisous par centaines sur une peau fragile
– Une petite bouteille d’eau
– Un flacon de déo éventuellement
– Quelques gouttes de votre eau de toilette
– Un mini peigne si vous avez prévu de garder les cheveux libres
– Une ou deux Bobby Pins

Le jour J elle peut faire un accessoire parfait pour compléter votre tenue. Mais le plus probable, c’est que vous aurez envie d’avoir les mains libres. Pour la cérémonie, confiez-la à votre témoin qui pourra, le cas échéant venir à la rescousse en quelques secondes. Ensuite, il suffira seulement de lui trouver une petite place facilement accessible pour le reste de la journée.

Et vous, qu’avez-vous décider d’ajouter à votre trousse beauté/secours du jour J ? Venez nous donner vos astuces dans les commentaires !

Shopping Un beau jour