Sorry, this entry is only available in Français.

(Français) Un Beau Jour à Paris

(Français) Cela faisait un peu plus d’un an que l’on parlait régulièrement de mariage, mais la demande se faisait attendre… J’ai même pensé à la faire moi-même à mon amoureux ! Et finalement, un jour ensoleillé de juillet 2016, Franck me propose d’aller faire un tour sur les quais de Seine (Parisienne dans l’âme, c’est un de mes lieux favoris, il était donc sûr que je le suivrai sans sourciller). On commence à se promener et d’un coup on tombe sur un magnifique bateau Riva – vous voyez les sublimes bateaux-taxis vénitiens tout en bois…<3 – privatisé qui nous attendait avec champagne et douceurs à déguster le temps d’une magnifique balade d’1h30 sur la Seine !! Franck, impatient, a à peine tenu 1 minute une fois montés dans le Riva pour me demander de l’épouser. J’ai passé le reste de la ‘croisière’ à crier aux passants sur les Quais “On va se marier !!” Une demande romantique à souhait comme je l’espérai.

 

mariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Paris mariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Paris mariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Paris mariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Paris mariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Parismariage éco-responsable Paris

(Français) La liste des prestataires pour un mariage éco-responsable à Paris

(Français) Le lieu : Domaine de Verderonne

La tenue de la mariée : Robe réalisée avec les conseils de Sangbarani – Chaussures Alix de la Forest – Headband Les Dormeuses de Madapolam

La tenue du Marié : costume 3 pièces Sandro – Noeud Papillon Colonel Moutarde

Le photographe : Dominique de Mojo Photographie

Le traiteur : Atelier Fratelli

Le DJ : Alexandre de DJ Evènementiel

L’animation musicale : Les Soulmates

Les fleurs : Fleurs de Cocagne

La décoration : Sandrine Carré

La papeterie: Faire-part Atelier Rosemood – Badges marque place : Petit Mariage entre Amis

Les alliances en or éthique Jewellery Ethically Minded Paris

La couronne de fleurs : Les Dormeuses de Madapolam

Le maquillage : produits bio de chez Mademoiselle Bio

Le vidéaste : Guillaume Thuillier

Le vin rouge biologique : Château Meric

Le champagne biologique : José Ardila

Les cours de danse : Ecole Georges et Rosy

(Français) La photographe pour un mariage éco-responsable à Paris

(Français) Derrière Mojo Photographie se cache Dominique, photographe autodidacte. Son appareil photo est son meilleur ami et en quelque sorte sa baguette magique !

Elle aime observer ce qui l’entoure : les gens, leurs émotions, les paysages, les courbes, les couleurs et appuyer sur le déclencheur lorsque tout est réuni pour saisir l’Instant ! Elle aime travailler de manière simple et spontanée.

Basée à Toulouse elle sera ravie de se déplacer jusqu’à vous pour photographier votre joli jour.

(Français) Les conseils de la mariée pour un mariage éco-responsable à Paris

(Français) 1 – Ne pas hésiter à demander de l’aide à votre entourage. Que cela soit pour la fabrication de certains éléments de déco (l’arche de la cérémonie par exemple est entièrement faite maison avec nos amis !), la dégustation traiteur et des boissons, les animations dans la soirée etc. Ces moments passés en famille ou entre amis nous ont permis de faire durer l’atmosphère du mariage avant même le jour J pendant plusieurs mois, et de se faire rencontrer les invités ; du coup il y avait une ambiance chaleureuse pendant tout ce weekend de mariage.

2 – Ne rien lâcher sur ces envies. Quand j’ai parlé à notre entourage de notre volonté de faire un mariage éco-responsable, plusieurs personnes nous ont dit « mais vous vous prenez la tête pour pas grand chose, ça complique les préparatifs et ajoute du stress pour au final des détails que personne ne remarquera »… J’ai quand même persisté, ai été pointilleuse et perfectionniste (parfois à en rendre dingue mon futur époux !) mais je suis très heureuse d’avoir tenu bon, même si cela a mis du temps pour trouver les bons prestataires, idées et marchandises. Quand tu t’entends dire par bon nombre de tes invités « Votre mariage est parfait ! Ça se voit que tout a été pensé dans les moindres détails. », tu as une sensation de devoir accompli hyper doux et de profonde satisfaction à l’intérieur !!! :D

3 – Prévoir large pour le temps consacré aux préparatifs et surtout s’octroyer des moments de pause. La préparation d’un mariage, d’autant plus sans l’aide d’un wedding planner, c’est H24 !!! J’y ai réfléchi matin, midi et soir pendant 14 mois ! Je ne pensais vraiment pas que ça serait si long, chronophage et éprouvant psychiquement ! Donc conseil pour le bien être de votre couple : prévoyez de régulières phases de semaines où vous n’en parlerez pas du tout, pour éviter des disputes bien tendues.

  • (Français) L'organisation pour un mariage éco-responsable à Paris

    (Français) Nous avons eu 14 mois pour tout préparer. J’ai utilisé un rétro-planning et un tableau d’achats/budget pour ne rien oublier; j’ai absolument tout organisée seule, avec la validation de Franck à chaque étape bien sûr. Je suis quelqu’un d’assez méthodique et anxieuse, ça m’a aidé à y voir plus clair.
    Pour le planning j’ai suivi les conseils de bloggeuses et mariées que j’avais lu sur plusieurs blogs ; j’ai dévoré les blogs de mariage pendant toute la préparation pour être sûre de ne rien oublier, et d’avoir un maximum de conseils pour me débrouiller sans wedding planner (d’ailleurs maintenant que je suis passée par là, je comprends pourquoi certaines personnes font appel à leur services, c’est quand même ultra prenant et stressant l’organisation d’un tel événement !!!).

    On a commencé par établir une liste d’invités pour pouvoir tout de suite attaquer la recherche du lieu en fonction du nombre d’invités. Le lieu et la date précise (en fonction des dispos du lieu) déterminés, on a pu rechercher un traiteur et un photographe. En parallèle on a booké le DJ et le vidéaste que nous connaissions déjà. Ces gros postes bouclés, en 2/3 mois environ, on a étalé sur les mois restants la recherche des tenues, la décoration et papeterie, la logistique, l’organisation de la cérémonie etc. Chaque mois avait son lot de tâches ; c’était plus facile à gérer comme cela et ça nous a permis d’étaler les dépenses.

    Il faut dire que les préparatifs aussi ont sans doute été un peu plus complexes que la normale car nous souhaitions faire un mariage le plus éco-responsable possible ; ce n’est pas très répandu, les prestataires ou marchandises nous permettant de le réaliser ont été plus longs à débusquer !!

  • (Français) Le budget pour un mariage éco-responsable à Paris

    (Français) Nous souhaitions faire un mariage sur 3 jours (le civil le vendredi, la cérémonie d’engagement le samedi, et un déjeuner avec nos plus proches le dimanche), ce qui représente forcément un budget plus conséquent qu’un mariage sur une seule journée. Nous avons donc essayé de nous tenir au maximum au budget initialement prévu, grâce à un tableau très précis de tous les achats/postes à prévoir, mais nous avons tout de même dû l’augmenter. Il y a toujours de petites choses qu’y s’ajoutent et le budget consacré au lieu a été quasi doublé car on a craqué sur un splendide domaine qui en valait vraiment le coup.

    Nous avions aussi très envie de faire quelque chose de spécial pour le traiteur, qui nous ressemblerait réellement et qui ne soit pas « tradi », tout en ne lésinant pas sur la qualité. De plus, étant végétarienne, à grande tendance végane, il était primordial pour moi de proposer un repas végétarien à nos invités. Nous avons mis du temps à trouver LE bon restaurateur (un succulent italien qui s’est occupé d’un superbe buffet pour le cocktail, d’un plat dressé en mode ‘atelier’ devant nos invités pour le dîner, et du délicieux déjeuner du dimanche avec un foodtruck) et malgré l’info courant sur les blogs que le poste traiteur est important, nous ne pensions pas qu’il le serait autant. Mais nous ne le regrettons pas, 1 an après nos invités nous reparlent encore des délicieux mets qu’ils ont mangés à notre mariage !!

    Je tenais aussi à ce que toutes les boissons soient bio ; nous sommes donc allés faire les dégustations et commandes directement auprès de petits producteurs bio, ce qui nous a permis d’avoir des tarifs intéressants pour de très bons vins et Champagnes au rapport qualité/prix imbattable !

    Grosso modo le budget s’est réparti comme cela :
    40% pour le traiteur et les boissons
    20% pour location du lieu et du mobilier
    15% pour les prestataires (photographe, DJ, vidéaste)
    15% pour les bagues et tenues des mariés
    5% pour des frais annexes (cadeaux invités, cours de danses pour l’ouverture de bal…)
    5% pour la décoration, la papeterie et les fleurs

    Tout ce qui touchait à la décoration était pour moi très important ; étant décoratrice d’intérieur, j’avais la sensation qu’on m’attendrait au tournant sur ce point ^^ ! J’avais une idée très précise en tête de ce que je souhaitais comme ambiance, en adéquation avec le lieu de réception. J’ai utilisé beaucoup de choses que nous avions chez nous, d’autres récupérées et détournées, et même prêtées pour la déco, présente partout sur le domaine, de la salle de réception à la verrière accueillant la cérémonie laïque. Les fleurs nous les avons achetées chez un super producteur bio en direct et avons fait les compositions ensuite nous-mêmes. Tout ça nous a fait faire de grosses économies sur ce poste.

  • (Français) Les inspirations pour un mariage éco-responsable à Paris

    (Français) J’ai passé beaucoup (trop héhé !) de temps sur Pinterest et sur les blogs de mariages… J’ai commencé par rassembler toutes les images qui me plaisaient, et après que nous ayons choisi le thème du mariage (entre bucolique chic et scandinave graphique) qui collait au lieu (comment ne pas faire un mariage bucolique avec un lieu présentant un jardin à l’anglaise et une verrière ?!) nous avons sélectionné tous les deux les ambiances qui nous plaisaient le plus et qui correspondaient au-dit thème.

    Nous avons ensuite regarder chez nous et dans notre cave tout ce qui pouvait s’intégrer dans ce thème, et avons pris le temps pendant un an de rassembler les choses qui nous manquaient : en faisant de la récup et en détournant des objets (on ne comptait plus les bouteilles et bocaux de verre accumulés par nous et même nos proches pour faire des vases et photophores…), en empruntant chez une tante un bel abat-jour ou des cagettes chez une amie, etc. L’idée étant encore une fois d’être éco-responsable et de consommer le moins possible. Les rares petits éléments que l’on a pas pu obtenir comme cela, nous les avons acheté via internet.

  • (Français) Le lieu pour un mariage éco-responsable à Paris

    (Français) Au départ nous avions pensé faire un mariage sur la plage, mais cela paraissait compliqué à organiser depuis Paris, pas forcément autorisé, et en plus ai venu s’ajouter l’idée qu’un mariage éco-responsable sous-entendait peu de transports pour réduire l’empreinte carbonne de l’évènement… Les trois quarts de nos invités habitant la région parisienne, nous avons donc décidé de chercher un lieu à 1h30 de Paris max, et de proposer des co-voiturages à nos proches pour s’y rendre.

    J’ai écumé les sites répertoriant les endroits de réception sur le net. J’en ai sélectionnée une dizaine vraiment charmants parmi la cinquantaine que j’ai dû voir, qui proposait à la fois un espace de réception pour le dîner, des chambres pour nous, nos parents et témoins, et surtout un bel espace abrité pour notre cérémonie d’engagement au cas où il pleuvrait. J’ai appelé ces dix là pour avoir toutes les informations nécessaires et pouvoir resserrer notre sélection.

    On en a choisi 3 à visiter, avec déjà une préférence pour l’un d’eux sur photos. La visite sur place et la rencontre avec les propriétaires a fini de nos convaincre ; on s’y projetait complètement, c’était LE lieu de notre mariage ! Un magnifique domaine, chic mais pas pompeux, avec un beau jardin et des étangs (j’adore les jardins et Franck voulait un beau domaine avec château et étendue d’eau) et surtout une sublime verrière du 18e siècle (j’adoooore les verrières ;P) dans laquelle où a tout de suite souhaité faire notre cérémonie ; ce qui devait être un plan B devenait le plan A ! Et pour couronner le tout, les anciennes écuries rénovées en jolie salle de réception avaient une piste de danse attenante…dans un vieux théâtre du 17e siècle !!! Moi qui recherchait une petite pointe d’originalité, c’était gagné (en plus je suis aussi chanteuse, et les arts du spectacle, ça me parle n’est-ce pas !?!)

  • (Français) La photographe pour un mariage éco-responsable à Paris

    (Français) J’ai passé pas mal de temps à regarder des annuaires de photographes sur les blogs de mariage, au bout d’une trentaine de sites portfolio on n’arrivait pas à trouver un photographe qui allie le style qu’on voulait, un tarif juste et raisonnable (sérieusement, les prix sur Paris sont vraiment délirants !!) et un feeling qui passe bien… (on a rencontré 2 photographes qui nous plaisait sur papier, mais avec qui ça ne passait pas du tout en vrai !).
    Puis un jour, enfin, je tombe sur un reportage sur Un Beau Jour qui me plait énormément, et je découvre que Dominique, alias « Mojo Photographie » en est la photographe. Je suis tout de suite allée regarder son site, j’ai adoré son portfolio, que j’ai envoyé direct à Franck qui l’a beaucoup apprécié aussi. On l’a contacté très vite, le feeling est super bien passé, elle répondait à tous nos critères. Elle nous a tout de suite mis à l’aise ; Franck qui n’aime pas être pris en photo s’est même laissé prendre au jeux le jour J sous la douce et agréable direction de Dominique ! Elle a su se faire discrète pendant le mariage, et nos proches ont beaucoup apprécié sa personnalité. Les photos sont très belles et dans l’esprit naturel, lumineux et joyeux que nous recherchions, nous sommes très contents

(Français) La cérémonie laïque pour un mariage éco-responsable à Paris

(Français) N’étant pas baptisés, pas pratiquants, pas religieux, nous ne souhaitions pas faire de cérémonie à l’église. Cela ne nous aurait absolument pas ressemblé. En revanche, une simple cérémonie civile nous paraissait un peu court ; nous avions envie d’avoir une cérémonie d’engagement à notre image, où l’on pourrait parler des fondements de notre couple et d’échanger nos vœux dans un vrai moment de partage avec nos proches.

Il nous semblait inconcevable de prendre un officiant que l’on ne connaissait pas… Nous voulions éviter le côté souvent froid d’une cérémonie avec texte à trou où l’on met les bons prénoms, récité par un prêtre qui nous a vu 2 fois ; ce n’était pas pour avoir la même chose sans le religieux ! Il nous a paru évident de demander à l’amie en commun grâce à laquelle nous nous sommes rencontré d’être notre officiante de cérémonie, et elle a l’a fait d’une main de maître !!

Nous avons construit tout le squelette de la cérémonie, en nous appuyant sur des exemples de cérémonies laïques trouvées sur le web ou dans des livres, pour créer la nôtre, reposant sur notre vision du couple et de ses valeurs piliers, avec des rituels nous ressemblant (par exemple le rituel du lazo espagnol, que la mère de Franck, franco-espagnole, a réalisé pour nous). Nous avons demandé à tous nos parents et témoins d’intervenir, en leur donnant un thème particulier à chacun respectant l’ordre de cérémonie prévue ; mais nous avons découvert tous les textes qu’ils ont écrit le jour même. Nous sommes passés constamment du rire aux larmes, c’était incroyable !! Ils ont été formidables, tous les invités nous ont dit qu’ils étaient impressionnés, découvrant souvent pour la première fois ce qu’était une cérémonie laïque, et de voir à quel point c’était émouvant (ils ont fini leurs paquets de mouchoirs en 1h !!!).