Voilà un petit projet plutôt facile qui, j’en suis sûre, va vous donner envie de martyriser immédiatement la première gomme à effacer qui vous tombera sous la main. Car il se trouve que les gommes sont un matériau idéal pour s’amuser à confectionner sans trop de difficulté des petits tampons encreur maison.

Sur une base simple, vous pouvez vous amuser à dessiner plein de choses : formes plus ou moins élaborées, dessins personnels et même, si vous en avez la patience, des mots. J’adore leurs petites irrégularités. Et les tampons encreurs sont, à mon sens, un parfait compromis entre le « fait main » et le tout imprimé, lorsqu’on a quelque chose à reproduire en grand nombre.

Le matériel dont vous aurez besoin…

– Une gomme (ou une plaque de gomme spéciale, si vous avez la chance d’en trouver)
– Une gouge
– Un bon cutter
– Un crayon à papier
– D’encres pour tampon
– Éventuellement, de crayons à papier à embout de gomme

diy etapes

Avant toute chose, vous avez besoin, pour réaliser ce DIY, d’un petit outil spécial que vous trouverez facilement au rayon linogravure de votre magasin d’arts plastiques : une gouge. À ce stade, vous pensez probablement qu’un cutter est amplement suffisant pour ce que vous projetez de faire, mais croyez moi : c’est une erreur, la gouge facilitera votre travail de façon incomparable.

D’autant plus qu’une gouge basique ne vous coûtera pas très cher. J’ai trouvé la mienne (qui comprend le manche et cinq têtes) pour moins de sept euros chez le Géant des beaux arts, et je suis tentée de penser que celle-ci, chez Rougié Plé est du même modèle. C’est amplement suffisant pour ce projet. Et maintenant, les explications.

1.Commencez par dessiner votre dessin au crayon à papier (ou à l’aide d’un feutre très fin). Pour un premier essai, je vous suggère une forme simple qui vous aidera à vous familiariser avec le maniement de la gouge. Si vous désirez vous lancer dans du texte, n’oubliez pas de l’écrire à l’envers !

2. Choisissez maintenant l’embout le plus fin de votre gouge. Avant de vous lancer, n’hésitez pas à faire quelques essais sur une « gomme test », afin de comprendre ce que vont vous permettre de faire les différentes têtes.

3. Tranquillement et aussi précisément que possible, évidez le contour de votre forme à l’aide de l’embout le plus fin. Pour vous aider, installez-vous dans une bonne lumière, qui ne jette pas d’ombre sur votre pointe (au risque de cacher le trait que vous devez suivre).

4. Une fois que vous avez effectué votre premier passage, recommencez, en creusant davantage la gomme et en commençant à évider tout ce qui doit l’être (n’oubliez pas les reliefs internes à votre forme, comme ici les plumes de la flèche).

5. Vous pouvez maintenant passer à un embout plus large pour continuer à creuser, et vous aider si nécessaire d’un cutter pour évider ou corriger certains détails difficiles d’accès. Idéalement, votre tampon encreur doit avoir 1 à 2 millimètres d’épaisseur. Mieux vaut évider tranquillement et faire plusieurs passages que de creuser trop fort.

6. Votre tampon est terminé, vous n’avez plus qu’à le séparer du reste de votre bloc de gomme et à l’utiliser. À la première utilisation, vous verrez peut-être apparaître des petits défauts (un sillon mal creusé qui s’imprime, une découpe un peu hasardeuse…) c’est le moment de reprendre vos outils pour les corriger. Ensuite, à vous de jouer.

Note 1  : Le choix de la gomme est déterminant. Certaines gommes ne réagissent pas bien à la taille (elles sont élastiques, friables, dures…), d’autres, heureusement sont plus dociles. Une seule solution : tester différentes marques. D’après mes essais personnels, les gommes blanches Staedtler sont parfaites. Hélas, elles ont deux défauts : elles sont chères et le logo est imprimé sur chaque gomme, ce qui oblige à tailler dans l’épaisseur avant de commencer à travailler. Les gommes choisies dans l’exemple sont de la marque Maped et sont vendues avec un petit étui de plastique. Elles se taillent très bien et ont le mérite de n’être pas trop chères.

Note 2 : Pour les formes basiques, vous pouvez aussi vous amuser avec l’embout gomme de votre crayon à papier. Si vous le laissez rond, vous obtiendrez de gros confettis ronds. Ici, j’ai coupé une forme triangulaire dans le mien, en utilisant uniquement un cutter qui (exceptionnellement) convenait très bien pour cela. C’est lui que j’ai utilisé pour les petits fanions que vous voyez dans l’exemple.

Vous êtes douée de vos petites mains, vous avez des idées de diy, de tutos et envie de les partager sur Un Beau Jour ? Envoyez nous un mail avec une petite idée de projet à diy@unbeaujour.fr