Marine & Frédéric se sont mariés près de Bordeaux, dans un bel endroit typique du Pays Basque.

La mariée nous raconte que la pluie s’est invitée le jour J et qu’ils n’ont pas pu faire leur séance photos à 2 comme c’était prévu. Finalement cela s’est avéré un très bon prétexte pour prévoir une séance en amoureux quelques mois plus tard. L’occasion d’enfiler de nouveau leur tenue, de choisir un endroit cher à leur coeur et de profiter, en amoureux :)

Un beau jour ...

« À notre premier anniversaire, nous ne nous étions pas vus pendant 6 semaines. Nous avions prévu de nous retrouver à l’exact lieu de notre première rencontre : sur la place du Parlement à Bordeaux. Je pensais fêter nos un an, j’allais face à une sacrée surprise !

Il avait glissé la bague dans la poche gauche de ma veste. Veste que je trimballais dans tous les sens, négligemment, étant bien loin de m’imaginer ce qu’il y avait dedans. Arrivés au bar de notre rencontre, je lui pose la question fatidique : « on se les offre quand nos cadeaux ? » et il me répond « le tien, tu l’as déjà sur toi! »… Et je ne sais par quelle intuition j’ai glissé ma main dans ma poche : et elle m’attendait là, sagement, avec une petite carte qui lui était attachée.

La bague était accompagnée d’un petit livret fait main qui me promettait de me regarder toute la vie avec les même yeux, et me parlait d’amour, d’avenir et de promesses. C’était le 18 octobre 2013 vers 21h, que j’ai compris que l’homme de ma vie me demandait en mariage. Je ne me souviens pas du reste de ma soirée : cette sensation là a effacé tout le reste ! »

photo-de-mariage-celine-marks-1 photo-de-mariage-celine-marks-3 photo-de-mariage-celine-marks-2 photo-de-mariage-celine-marks-4 photo-de-mariage-celine-marks-5 photo-de-mariage-celine-marks-7 photo-de-mariage-celine-marks-6 photo-de-mariage-celine-marks-9 photo-de-mariage-celine-marks-8 photo-de-mariage-celine-marks-10 photo-de-mariage-celine-marks-12 photo-de-mariage-celine-marks-11 photo-de-mariage-celine-marks-13 photo-de-mariage-celine-marks-15 photo-de-mariage-celine-marks-14 photo-de-mariage-celine-marks-16 photo-de-mariage-celine-marks-18 photo-de-mariage-celine-marks-17 photo-de-mariage-celine-marks-19 photo-de-mariage-celine-marks-21 photo-de-mariage-celine-marks-20 photo-de-mariage-celine-marks-22 photo-de-mariage-celine-marks-24 photo-de-mariage-celine-marks-23  photo-de-mariage-celine-marks-25photo-de-mariage-celine-marks-28 photo-de-mariage-celine-marks-27 photo-de-mariage-celine-marks-26photo-de-mariage-celine-marks-29

La photographe

Céline a un parcours atypique. A 6 ans, elle jouait au basket ball et rêvait de devenir une grande championne. A 8 ans, elle voulait être vétérinaire, mais elle avait peur des serpents. A 16 ans, dessinatrice de bandes dessinées. Puis enfin à 18 ans, elle se tourne vers les beaux-arts.

De formation Arts graphiques et photographique, son coeur a toujours balancé entre le dessin et la photo. Après 12 ans d’expérience en tant que Directrice artistique en agence de publicité, elle revient à ses premiers amours : la photo.

Ecrire une histoire à travers son objectif, c’est ce qui l’anime et la passionne. Parcourir la France et immortaliser des moments de joie et de bonheur est devenu pour elle une passion bien plus qu’un job à plein temps.

La liste

Lieu : La ferme Inharria à  Saint Pée sur Nivelle (64)

Photographe : Céline Marks

La tenue de Marine : robe Rime Arodaky, chaussures : Patricia Blanchet et See by Chloé, bijou de tête sur mesure L’atelier des dames

La tenue de Frédéric : Costume L’apiéceur

Fleurs : Lady Brindille

DJ : Les Disquaires wedding

Décoration : Instemporel

Traiteur : Jean-Baptiste Daguerre – Restaurant Le Fronton

Les conseils de la mariée

1 – Une 2ème réplique du bouquet de la mariée : pour celles qui veulent conserver leur bouquet et le faire sécher après le mariage, demandez à votre fleuriste de vous concocter une réplique simplifiée de votre bouquet que vous pourrez lancer aux filles en fleur de votre mariage. Tout le monde y gagnera au change et elles n’y verront que du feu ;)

2 – Faire les photos de couple un autre jour après le mariage. Nous avons fait les photos de couple 3 mois après le mariage.

Au départ c’était un peu par hasard parce qu’il pleuvait des cordes au moment ou nous devions les faire le jour J. Du coup, notre super photographe nous a très gentiment proposé de prévoir une session «  »photo de couple » » plus tard.

Le fait est que l’expérience est exceptionnelle : 1. Parce que vous pouvez ré-enfiler vos tenues 2. Parce que vous pouvez les faire dans un endroit que vous appréciez particulièrement (pour nous le Cap Ferret en Gironde) 3. Parce que vous pourrez profiter pleinement de ce moment, en dehors de l’effervescence qui entoure le mariage et la tête vide de toute autre chose. C’était magique.

3 – Faire ce que vous voulez : ne vous sentez pas obligés de répondre au protocole. Lisez, inspirez-vous, mais laissez-vous une marge de liberté. Ce moment doit être le vôtre.

Vous voulez que votre futur mari choisisse la robe avec vous ? Faites-le. Vous ne voulez pas ouvrir le bal ? Laissez mamie ambiancer la piste avec votre chéri. Faites les choses à votre guise, du moment que vous faites ce qui vous ressemble et que vous restez généreux avec vos invités. Vous n’êtes obligée de rien, à part de répondre à la fameuse question (!). Le reste ce ne sont que des clichés auxquels on décide ou non de prendre part :)

  • L'organisation

    Je suis plutôt une maniaque de l’organisation. J’ai commencé à m’occuper de l’organisation plus de 18 mois à l’avance. 20 mois exactement !

    Et c’est notamment grâce à mon obsession de l’organisation que nous avons réussi à avoir LE lieu que nous voulions.

  • Le budget

    Pour nous, 3 postes de dépenses étaient clés : le traiteur, la photographie et la musique.

    Nous savions qu’on ne regarderait pas à la dépense pour ces frais-là. Et grâce au professionnalisme des personnes à qui nous avons fait appel, nous avons été comblés !

    Mon mari et moi avons financé la moitié de notre mariage. Le reste étant divisé en 2, entre nos deux familles.

    Bien sûr, entre le prévisionnel et le budget final, il y a eu un delta de 10000 euros mais je n’arrive toujours pas à voir où nous avons fait des excès. Peut-être un peu partout ? ;D

    Mon caprice à moi ? Ma robe signée Rime Arodaky ! Je n’ai même pas voulu aller en essayer dans d’autres boutiques ou chez d’autres créatrices. Je la voulais de chez Rime Arodaky, point barre !

     

  • Un lieu unique

    Nous nous sommes mariés au Pays Basque, a St Pée sur Nivelle, dans une vieille grange typique aujourd’hui réservée aux mariages et événements spéciaux : la ferme Inharria.

    C’est ce lieu qui a tout déterminé : la date, l’ambiance et l’organisation de notre mariage, il est tellement unique !

    En cherchant un soir de février 2014 sur Internet, on tombe sur le site de la ferme Inharria, que nous ne connaissions pas. Un rapide coup d’oeil et Fred me dit « Ca ne va pas, il y a la route qui passe juste devant, regarde ! ». Et en effet, sur la première photo, on voit une vieille ferme aux volets rouges, très typique, devant laquelle passe une route. Mais en y regardant de plus près, on se rend très vite compte qu’il ne s’agit en fait que du chemin communal qui borde le fronton.

    Deux mails plus tard, j’apprends qu’il ne reste qu’une date de disponible le samedi entre mai et octobre 2015 : le 15 août ! Ni une ni deux, ce sera notre date !! Nous posons une option dessus et nous la visitons le samedi qui suit : le coup de foudre s’est fait instantanément. C’était une lumière d’hiver, nous étions seuls au monde dans cet endroit. On y est restés 1h30, à ne rien faire, juste à regarder : c’était une évidence pour nous.

  • De belles inspirations

    Le lieu de réception est une ancienne ferme basque laissée dans son jus et agrémentée au fil des années avec différents objets que les propriétaires chinent un peu partout.

    Nous tenions absolument à conserver l’esprit du lieu, et d’en faire la base de notre mariage tant cet endroit nous ressemblait dans le « joyeux bordel » et le mélange des genres qu’il retraduit. Le fil conducteur a été l’authenticité, la simplicité et le souci du détail.

    La décoration de la salle était faite des mêmes éléments que la décoration extérieure : les chaises en bois de la cérémonie étaient re-disposées autour des tables, les bouquets dispatchés sur les tables, les deux bougies réunies autour. Une petite pique en ardoise plantée dans le bouquet où était inscrit un numéro de 1 à 14 annonçait le numéro de table où chacun pouvait trouver sa place.

    Pour annoncer les numéros des tables, nous avons déniché une vieille porte de grange sur laquelle nous avons cloué 14 lignes faites de ficelle, où étaient enfilés des petits fanions en craft reprenant chacun les noms des invités. Au bout de chaque ligne, une petite ardoise annonçait le numéro de la table correspondant. C’est sans doute cet élément-là qui nous a pris le plus de temps à faire !

    La décoration des tables a été pensée très simplement : des nappes blanches et un centre de table focalisé sur le vase aux fleurs coupées, entouré de deux bougies : l’une flottante et l’autre aromatisée à la citronnelle pour ajouter un effet « anti moustiques ».

    La décoration de la salle se suffisait à elle-même avec tous ses objets de recup’ disposés partout. Nous avons tout de même ajouté 2 lettres d’ampoules (home made) reprenant nos initiales disposées au dessus de la table des mariés, et des guirlandes d’ampoules edison (vintage) alignées au-dessus de la piste de danse pour éclairer la fin de soirée avec un effet guinguette.

    La décoration extérieure était également assurée de manière naturelle par l’esprit du lieu et les vieux objets qui ornent le jardin. Pour la cérémonie laïque, des chaises en bois pliantes étaient disposées devant le petit carrousel en fer forgé qui faisait office d’autel. Nous avons utilisé les vases (petits pots à lait en verre) destinés aux centres de table comme éléments de décoration florale de l’allée centrale (les petits vases étaient suspendus aux chaises par un lien en raphia). Le banc des mariés, l’autel et les éléments de décor de la cérémonie ont été subtilisés au lieu le temps de l’événement puis remis en place.

    Disposées ça et là le long des poutres de la terrasse, des guirlandes de fanions de différents motifs et couleurs ont ajouté un petit côté festif et estival à l’ambiance générale.
    Des panneaux de bois cloués sur des piquets plantés dans le sol ou dans des bottes de paille (réalisés par mon mari), indiquaient aux invités les différents lieux où ils pouvaient se rendre tout au long de la soirée.

    Nous avons tout supervisé nous-mêmes pour la décoration : le site instemporel nous a permis de dénicher tous les éléments de détails (guirlandes, fanions, masking tape, petits panneaux d’ardoises…), le reste nous l’avons déniché à Leroy Merlin, ou Amazon…et fait nous-mêmes.

    La décoration florale était d’une grande simplicité là encore : 20 petits pots à lait en verre, dans lesquels se trouvaient 20 bouquets de fleurs aux tons verts, corail, jaune…reliés par du raphia. Le tout assuré par la talentueuse Lady Brindille, fleuriste à Bordeaux.