Vanessa et Grégory : Le mariage aux oiseaux

Vanessa et Grégory : Le mariage aux oiseaux

Nous parlions de photo la semaine dernière, de talent, de jolis souvenirs…

Et justement, nous avons complètement craqué pour le travail de la photographe Anne-Sophie Bost et l’adorable “mariage aux oiseaux” de Vanessa et qu’elle a couvert au printemps.

Un joli mariage préparé en à peine 3 mois ! Une petite parenthèse enchantée, pleine de sourires, de plumes et de douceur dont la mariée parle évidemment avec beaucoup de tendresse…

“Nous avons choisi de nous marier sous le signe des oiseaux et plus précisément sous le signe des hirondelles, ces oiseaux qui annoncent l’arrivée du printemps.

Le printemps est une saison singulière, celle de l’éveil et de la renaissance. C’est la saison de notre rencontre et celle de la naissance de notre fille, née un an plus tôt. Et puis il y a cette sagesse populaire qui nous est chère et qui nous accompagne pas à pas : « Petit à petit, l’oiseau fait son nid ».”

” Il se dégage de nos photos une ambiance assez rétro qui n’était pas particulièrement volontaire. C’est le quartier du 9ème arrondissement de cette vieille ville de Paris où nous vivons et sa douceur de vivre à l’ancienne qui nous a certainement inspiré.

L’un de nos meilleurs souvenirs a d’ailleurs été le moment où nous avons posé pour nos photos de couple sous la houlette de notre photographe, Anne-Sophie Bost.

C’était la fin d’après midi, nous étions sous le soleil encore chaud de notre printemps. Anne-Sophie était là avec son regard sensible et inspiré et toute la bienveillance qui la caractérise. Nous nous sommes retrouvés dans notre intimité et je crois que c’est à cet instant que nous nous sommes dit oui de manière spirituelle. C’était l’instant magnétique. Il y avait le bruit de cette fontaine, nous étions bercés par la musique des sphères. Nous ne l’oublierons jamais.”

” Si nous devions donner un conseil au futurs mariés : le jour de votre mariage, sachez accueillir le présent avec ses imprévus, car derrière l’imprévu se cache souvent un arc-en-ciel.

En résumé, toutes les infos pratiques Lire la suite

C’est pour quand ?
Calendrier Maya

C’est pour quand ?

Comme vous le savez… Je vais me marier.

Au-delà de l’excitation, la joie, le bonheur des proches et toute la vague de barbapapa sucrée qui dégouline sur vous, la question qu’on vous pose immédiatement après, alors que vous êtes en train de vous ventiler dans un sac en papier est : c’est pour quand ?

Euh…

Le soucis n°1 des fiancés, c’est quand même le “quand” ? C’est mon problème du moment, cela et l’absence de Burger King en France. Pour celles qui sont comme moi (désorganisées et n’ayant pas la moindre idée de ce qu’elles vont faire dans deux minutes), dites en attendant : “un jour”.

Le plus rationnel pour moi, étudier toutes les possibilités…

Calendrier Maya

Printemps : Ouh le printemps c’est joliiii. Les oiseaux copulent, les plantes aussi d’ailleurs et tout le monde est heureux de voir enfin les jours s’éclaircirent. Oui mais, niveau météo entre “les giboulées de mars” et “En avril ne te découvre pas d’un fil” c’est pas hyper rassurant. Parfois on crève de chaud en mai, parfois il y a encore assez de neige sur les pistes pour skier. Le printemps, c’est le choix des kamikazes qui n’ont pas peur de prévoir cinq plans B au cas où le déluge, la fournaise, la fin du monde. Pas moi.

Eté : Ouh l’été c’est joliiii. Il fait souvent très chaud en plus… Trop chaud ? Nan parce que si c’est pour arriver le soir dégoulinant, les pieds comme des gigots…Euh… Par contre, l’été les gens sont détendus, zéro stress, logique ils sont… en vacances ! Mais oui, l’été c’est pas hyper pratique, personnellement mes potes ne sont jamais sur Paris à ce moment-là, du coup se marier l’été faut le prévoir hyper longtemps à l’avance. En plus tous les lieux sympa sont réservés depuis des lustres. L’été, c’est le choix des kamikazes hyper organisés qui misent sur la sécurité. Pas moi.

L’automne : Oh c’est romantique, puis j’adore les feuilles rousses, c’est esthétique. Puis on est beau en automne, on a encore la bonne mine de l’été, le repos des vacances qui n’étaient pas si loin. C’est avant les fêtes, avant le grand froid. Ah oui mais, on commence à se les geler en Automne non ? Puis c’est pas un peu une période de dépressifs, la fête des morts, la nuit à 17h00? Se marier l’automne c’est le choix des kamikazes qui n’ont pas peur de voir des gens qui font la tronche parce que c’est pas encore Noël et que l’été est déjà loin. Pas moi.

L’hiver : Oh la neige, les chocolats chauds, Noël, les guirlandes lumineuses et les feux de cheminées… C’est si romantique. C’est marrant j’ai jamais fait de mariage l’hiver, humm, mais pourquoi ? Pourquoi Jacqueline ??? Parce qu’on se pèle le jong l’hiver, il y a du verglas, puis les gens sont occupés, en famille, ont-ils vraiment besoin qu’on remette une couche de repas gargantuesque et d’alcool no limit en cette période ? Puis tout le monde est fauché en hiver, j’ai pas envie de me retrouver avec un service de table en plastique moi. Non se marier l’hiver c’est un truc de Kamikazes qui sont un peu fous, un peu riche… Pas moi.

Voilà, voilà où j’en suis… Somebody help me ? :D