Aujourd’hui, on vous invite à vous blottir bien au chaud sous une couverture doudou pour découvrir le mariage enneigé de Béatrice et Sébastien, photographié par la talentueuse Cécile Creiche. Une immersion romantique dans les montages de Haute-Savoie. 

On a été charmé par la petite robe de Béatrice et… ses moon boots ! Une vraie princesse des neiges. Vraiment, n’ayez plus peur des mariages en hiver. C’est tout simplement féérique. 

 

Un Beau Jour...

« En novembre 2013, un soir à la maison, j’étais un peu déprimée et je traînais en pyjama devant la télé… A priori on est loin de la demande en mariage idéale :) Seb s’est agenouillé devant le canapé, m’a pris la main et a fait sa demande. Je n’y croyais pas sur le coup, ma première réaction a été: Pour de vrai ? Vraiment ?!

Seb était surpris lui aussi. Il y songeait depuis un petit moment mais n’avait pas prévu de me faire sa demande ce soir-là. C’est venu spontanément. C’était très émouvant de le voir si étonné. C’était complètement inattendu pour moi ET pour lui ! »

La liste

Le lieuDomaine du Baron (Montriond)

La photographeCécile Creiche

La tenue de la mariée : robe Delphine Manivet, chaussures à talons JC de Castelbajac, moon boots Minelli, couronne de fleurs Liberty is my religion et collants plumetis Gerbe

La tenue du marié : costume et chemise Johann, chaussures Finsbury

Le traiteurL’Agapé Traiteur 

La décoration : boules à neige et petits animaux Maison du monde, mousse Truffaut 

Le cours de maquillage : Mac Cosmetics 

La photographe

Cécile Creiche est à l’image de sa génération : enthousiaste et curieuse de tout.

Par ses images, elle transmet toute son énergie et sa faculté à se fondre dans chaque mariage. Allergique aux poses figées et cheesy, ses images sont fraîches et dynamiques.

Passionnée par le photojournalisme, elle raconte le jour des mariés, ceux qui les entourent et l’ambiance si particulière. Elle sublimera votre journée et restera fidèle à ce que vous êtes.

Les conseils de la mariée

1 – Ne pas avoir peur de se marier en hiver !

Même s’il faut s’organiser en fonction, bien sûr ! La robe de marié avec de sublimes dentelles dans le dos ne fera pas beaucoup d’effet si elle reste cachée toute la journée sous un boléro en fourrure et il faut penser qu’après vous avoir applaudis à la sortie de la mairie et avoir gentiment posé pour quelques photos sous la neige vos invités auront envie d’aller se mettre RAPIDEMENT au chaud.  

Mais, contrairement à ce que j’ai entendu, ce n’est pas plus compliqué qu’organiser un mariage en été. Après avoir été très sceptiques, nos invités ont été enchantés.

Au niveau des prestataires, ils ont la réputation de proposer des tarifs plus bas en hiver. C’est vrai pour certains mais la différence n’était pas significative par rapport au budget total de notre mariage. En revanche, ils ne sont pas bookés 1 an et demi à l’avance et pouvoir avoir le choix sans avoir à (trop) se presser, c’est top !

2 – Bien choisir ses prestataires.

Je l’ai lu et relu sur le site d’Un Beau Jour ! J’ai aussi appris des bonnes (et mauvaises) expériences des amis passé par là avant nous. Je sais que ne vous apprends rien mais j’insiste, c’est réellement super super super important d’être à l’aise avec des gens qui respectent vos choix et dont vous savez que, le jour J, ils vont assurer de A à Z. Et, que vous pourrez vous reposer sur eux, sans avoir une once d’inquiétude.

Ca n’a pas de prix !

3 – Si, comme moi, vous hésitez à inviter certaines personnes pour des raisons de budget et/ou parce que vous ne les connaissez pas si bien ou ne les avez pas vus depuis longtemps, mon conseil : invitez-les !

J’ai déjà entendu des gens dire qu’ils avaient regretté de ne pas avoir invité untel ou unetelle, mais jamais qu’ils avaient regretté d’avoir invité telle ou telle personne. Si c’est une question de budget, 4 ou 5 personnes en plus ne changeront pas grand chose (une vingtaine, bien sûr c’est une autre histoire!). J’ai des amis que j’avais un peu perdu de vue et que j’ai été très heureuse de retrouver. Certaines copines que je connaissais depuis peu se sont révélées être de vraies amis et m’ont beaucoup aidée pendant les préparatifs !

Profitez de ces mois de préparation avant le mariage: des liens forts peuvent se nouer. Les gens autour de vous vous témoignent énormément d’amour, vous enveloppent de leur bienveillance et de leur affection. Les moments passés à découper des lampions entre copines peuvent être de vrais moments de rigolade et de partage et le jour J, le plus émouvant pour nous a été de voir tous ces gens qui s’étaient déplacés pour être avec nous. J’en ai encore des larmes aux yeux en l’écrivant…

  • L'organisation

    « J’ai toujours su que je voulais me marier à la montagne sous la neige. Nous avions 14 mois devant nous pour tout organiser.

    On a alterné des phases d’organisation intenses et d’autres où on ne faisait rien du tout à part suggérer des idées. Ces moments nous permettaient de laisser décanter et de voir ce à quoi on tenait vraiment et ce sur quoi on était prêts à faire des compromis.

    Comme je suis très désorganisée dans la vie de tous les jours, les dernières semaines ont été très intenses avec beaucoup de choses à régler au dernier moment !

    Nous avons réservé la salle, 11 mois à l’avance, choisi notre traiteur pendant l’été et, à la rentrée, la photographe et ma robe. Tout au long de la préparation je me suis occupée de la déco, des cadeaux pour les invités, etc… J’avais décidé de faire moi-même les gâteaux pour le dessert. Du coup, ça a été un peu le rush le deux derniers jours. Je ne recommanderais pas à quelqu’un d’aussi désorganisé que moi de faire son propre dessert !

    Le DJ nous a planté au dernier moment. Heureusement, mon cousin avait un ami DJ pour mariages, sans que ce soit son activité principale, qui l’a remplacé au pied levé. Il a été super (nos invités nous en parlent encore) et nous a coûté deux fois moins cher que celui choisi initialement. On a complètement gagné au change ! »

  • Le budget

    « Le choix du lieu était prioritaire. La question a été vite réglée et niveau budget ce n’était pas vraiment cher. Je ne voulais pas non plus (trop) me limiter sur le nombre d’invités. J’ai une très grande famille, que j’adore, plein d’amis et je les voulais tous près de moi (même s’il a fallu faire des choix).

    Nous savions donc que le traiteur nous coûterait cher. La nourriture et les boissons ont été notre poste de dépenses principal. On aime bien manger, boire et nos familles aussi. Ce n’était pas envisageable de faire des compromis là-dessus. Notre traiteur était formidable, nous sommes tellement contents d’avoir travaillé avec lui. Nous voulions faire une raclette mais cela n’a pas été autorisé par la salle pour des raisons de sécurité donc, nous avons fait un vin d’honneur « du terroir », avec des minis berthouds, croziflette et toute les spécialités fromagères qu’on peut trouver en Haute-Savoie.

    Le budget photographe était important également. On voulait de belles images en souvenirs.

    On avait également prévu un budget « navette ». Le prix était plutôt raisonnable avec un bus pour emmener les gens à la salle de réception puis a fait des rotations la nuit pour les ramener à leur hôtel. On ne voulait pas que les gens prennent leur voiture et qu’ils risquent un accident et on a bien fait ! Il a neigé toute la nuit mais malgré cela, les gens ont bien fait la fête et sont restés tard, sans se soucier du retour.

    Ma cousine (et témoin) m’a offert un cours de maquillage chez MAC (SUPER plan, vous récupérez la somme investie en maquillage gratuit !) pour qu’une de mes amies puisse le reproduire le jour J. Ma soeur et une amie se sont chargées de la coiffure avec la plus belle couronne de fleur du monde entier. »

  • De belles inspirations

    « J’avais des idées, à la pelle, pour la déco et finalement j’en ai abandonné les trois quarts. Soit par faute de temps, soit du fait de la difficulté de leur réalisation.

    La montagne l’hiver, sous la neige c’est déjà un super cadre et ça « habille » la scénographie de votre mariage. Il n’y a pas besoin de beaucoup plus. J’ai acheté beaucoup de petite boules à neige chez Maisons du Monde et de petits faons, cerfs et autres caribous pour décorer les tables. J’ai utilisé des têtes de cerfs en papier mâché pour la salle et découpé des kilomètres de papier japonais pour faire des sapins que j’ai, ensuite, plantés à l’aide de cure-dents dans de la mousse achetée chez Truffaud. J’ai bavé pendant des semaines sur la déco des vitrines Repetto : de jolis troncs d’arbres et des branches de bouleau plantés dans de la fausse neige et j’ai eu de la chance ! La boutique s’en débarrassait, juste avant notre départ pour la montagne, et nous a tout donné !

    Pour le photobooth, on a collé un grand poster de montagne sur un panneau en aggloméré et rajouté des luges en bois et des vieux skis. On avait laissé des crayons de couleur et un livre d’or pour que les gens nous laissent un petit mot et un dessin !

    Enfin, on a repris deux idées trouvées sur des blogs américains : une DJ song Request pour les invités envoyée avec le faire-part, qui leur permettait de choisir une chanson pour le jour J et un questionnaire à remplir au début du repas, avec, entre autres, des questions sur le choix du prénom de nos futurs enfants ou l’anecdote qu’ils ont gardé de notre mariage. C’est un vrai plaisir de le relire des mois après. Cela me fait toujours autant rire et sourire ! »

  • Un lieu de rêve

    « Je tenais absolument à me marier à la montagne, là où ma famille possède un chalet et où je passe mes vacances depuis toujours. Il y a ce lac, à 5min en voiture, où le cadre est sublime été comme hiver. Seb aussi adore cet endroit et on y va le plus souvent possible.

    Il y avait ce vieux chalet en bois, une ancienne colonie de vacances, qui le dominait et je me suis toujours dit que ce serait un lieu super pour faire une grande fête un jour. Jusqu’à ce qu’on le détruise et que mes rêves partent en fumée ! Il y a 4 ou 5 ans environ, je vois sortir de terre ce bâtiment avec une grande baie vitrée et une vue imprenable sur le lac et les falaises autour. J’ai prié très fort pour que ce soit une salle des fêtes ou quelque chose dans ce genre… Et c’était le cas! C’était un signe! Je ne pouvais me marier qu’ici ! »

  • Un photographe de talent

    « J’ai découvert le travail de Cécile sur Un Beau Jour et j’ai complètement flashé sur ses photos. Il y a d’autres photographes dont j’aimais le travail, dont certains que j’ai contacté, mais Cécile était dès le départ ma number one !

    Pour répondre à ma demande, là où les autres m’ont envoyé un mail, elle m’a appelée et ça a fait toute la différence. Je l’ai trouvé super sympa et ça a confirmé ma première impression. En raccrochant, j’ai appelé mon futur mari et je lui ai annoncé que j’avais trouvé notre photographe. C’est devenu inconcevable que quelqu’un d’autre immortalise notre journée de mariage. J’ai eu un vrai coup de foudre !

    On s’est rencontrées une fois à Paris. Elle m’a donné de très bons conseils, pas qu’en matière de photo mais sur l’organisation du mariage ou des questions plus « girly » de maquillage ou coiffure. Elle a été très présente pendant toute la durée des préparatifs et parfaite le jour J. »