Vous serez d’accord avec nous pour dire que vous tenez autant à votre robe de mariée qu’à votre mari ! Vous l’avez choisie avec amour après 254 essayages et vous rêvez de la voir portée par votre fille dans quelques années.

 

Que votre robe de mariée soit en soie, en mousseline ou bien en taffetas, recouverte de dentelles ou de broderies, elle est unique mais également fragile.

 

Entre les traces de transpiration (glamour nous voilà), les tâches de vin (merci tonton Roger), ou les traces d’herbe séchée… l’état de votre robe après le mariage (désolée les filles) vous donnera envie de pleurer ! 

 

La question cruciale de l’entretien se pose donc. 

 

Vous trouverez donc dans cet article un petit aperçu des moments que va vivre votre robe (parce qu’on ne se rend jamais bien compte), les conseils d’une créatrice (qui en a vu passer des robes tâchées !), ainsi que les meilleures astuces pour l’entretenir par notre partenaire et pro du sujet le pressing Sequoia.

 

 

Les 24h de votre robe de mariée

Les séances photos, embrassades, cocktail, ou encore les danses endiablées seront le fléau de votre robe.En une journée, votre robe délicate arrivée immaculée va vivre une journée d’enfer ! 

Mais il ne faut pas vous priver de vous amuser pour autant.

Si une robe de mariée pouvait vous raconter sa journée voilà ce qu’elle écrirait

– 13h c’est l’heure des préparatifs, je suis bien au chaud dans ma housse qui me protège du monde, personne à part la créatrice, la couturière et ma nouvelle maîtresse n’a encore posé ses mains sur moi.

– 14h toutes les demoiselles d’honneur sont là, caressent mes dentelles fragiles avec émotion, 2 personnes s’acharnent sur mes boutons, me voilà en place prête à accomplir ma destinée.

– 15h on part pour la mairie, aïe dans son empressement la mariée a coincé mon bel ourlet dans la portière (elle ne doit pas avoir l’habitude de porter une robe si délicate).

– 15h30 sur le parvis de la mairie je fais amie amie avec les larmes de l’émotive tante Martine. Grande adepte du mascara noir non waterproof (of course), elle m’en a laissé une jolie trace !

– 16h00 les bisous et les félicitations se multiplient, la mariée est émue, tout le monde la prend dans ses bras, voilà que 3 différents fond de teint viennent rejoindre la trace de mascara.

– 17h00 le cocktail commence, Papi René, renverse son verre non loin de moi, ouf la catastrophe est évitée !

– 18h00 il fait drôlement chaud, ça commence à être humide au niveau des aisselles, je ne réponds plus de rien

– 19h00 tout le monde est joyeux et a un peu abusé des cocktails, la mariée s’assoit dans l’herbe avec ses copines, le temps où j’étais si soigneusement protégée dans ma housse me semble révolue.

– 20h00 on passe à table, moi qui pensait me reposer, je suis la mariée qui fait le tour de tout le monde, ma jolie traîne ramasse toute la poussière de la salle de restauration

– 23h00 la première danse démarre, la mariée qui n’est plus à une salissure près ne fait plus attention à rien, ma dentelle a complètement craqué dans le dos et tout le monde piétine mes ourlets.

 

 

Vous ne pourrez éviter les tâches (on est désolées) mais après cet article, vous saurez comment nettoyer votre robe de mariée !

 

  • La meilleure astuce pour nettoyer vos tâches

    La seule bonne astuce avec une tache sur votre robe de mariée est de ne pas y toucher ! Une tâche dite « pure » est plus facile à nettoyer.

     

    Demandez à Mamie Ginette, elle vous dira qu’on ne touche jamais à une tache de sauce ou d’alcool sous peine de l’incruster et teinter à jamais votre robe !

     

    Et grand dieu, évitez de mettre de l’eau sur votre tache si elle arrive en début de festivités ! Pourquoi ? Tout simplement pour éviter que le soleil ne « cuise » cette foutue tache !

     

    Si vous appliquez de l’eau ou du bicarbonate sur une robe vous risquez surtout de fixer la tache et de rendre les produits utilisés en pressing inefficaces. Autrement dit, la tache doit rester la plus « pure » possible.

     

    Bon à  savoir : une tache de vin « intacte » sera à 95% récupérée en pressing, en revanche, il est parfois  impossible de récupérer une tache sur laquelle du bicarbonate a été appliqué.

     

    Avec des vêtements précieux, il ne faut rien faire soi-même et surtout le confier le plus vite possible à un professionnel (sans attendre un mois après le mariage par exemple)

entretenir sa robe de mariée

Les conseils d’une créatrice pour entretenir sa robe de mariée

C’est Céline de Monicault qui aujourd’hui nous donne tous ses petits secrets pour entretenir sa robe :

 

– Quels sont les éléments d’une robe les plus fragiles et pourquoi ?

Je dirais en premier la traine ! La poussière, les coups de talons, l’herbe, les verres renversés au sol,…etc. Que de mauvais traitements ! Impossible de la garder propre, même si vous êtes plus précautionneuse possible. Il faut bien sûr faire encore plus attention quand la traine est en dentelle. Il y a des dentelles plus fragiles que d’autres telle que la dentelle de Chantilly si fine.

En deuxième, je pense donc de la dentelle. Celle de la traine bien sûr comme évoquée précédemment, faites également attention si vous en avez aux hanches ! J’ai vu régulièrement des accidents de bagues. On y coince souvent ses bijoux.

 

– Comment tu les entretiens de ton côté ?

Le pressing, le meilleur ami du showroom. Si l’on veut garder les robes présentables à nos clientes, les robes sont envoyées au pressing le plus souvent possible. En cas de tache, on ne tente rien ni à la machine ou à la main.

Les choses que nous nous autorisons :
La petite tache de sang, la salive sur un coton tige. Attention il faut le faire de suite et ne pas trop mouiller la robe avec sa salive pour ne pas créer une auréole.
La petite tache de calvaire du fer : le vinaigre blanc avec un coton tige ou un tissu propre.

La soie préfère le nettoyage à sec.
On fait très attention également à ce que les sols soient propres, à se nettoyer nos mains avant de les sortir du portants et au maquillage en habillant les clientes.

Ces trois points sont aussi valables le jour de votre mariage. Vérifiez que les sols sont propres, vous seriez bien triste de faire glisser votre robe au sol et qu’elle soit poussiéreuse sur l’épaule.

Nettoyez vous les mains, cela parait basique mais dans la précipitation, un reste de fond de teint sur les doigts, un petit gâteau attrapé à la dernière minute et c’est la tache grasse assurée.

Pour le maquillage, astuce de défilé : prévoyez un foulard en soie à nouer autour de votre visage et autour de vos cheveux au moment d’enfiler votre robe. Vous serez sûre de ne pas y laisser une trace de fond de teint sur votre col ou de vous décoiffer.

 

– Comment les préserver d’une journée d’embrassades, de chaleur et d’émotion ?

Il est difficile de ne pas se perdre en émotions le jour de son mariage, de ne pas enlacer et embrasser ses invités…

Vous pouvez toujours tenter les envoies de bisous avec la main !

Si vous portez des manches non transparentes, (attention tips glamour), vous pouvez aussi acheter pour celle qui ont très chaud, des patchs anti transpirations à coller sur le tissu de votre robe. Non je n’ai peur de parler transpiration les filles !

Pour celles qui ont très chaud et qui ont choisi une robe sans manches, n’hésitez pas à demander au moment des retouches d’échancrer un peu plus les emmanchures !

 

– Quels sont les pires traitements que tu aies vus ?

Les coups de talons sur la traine font partis des plus récurrents. Ils incrustent l’herbe, la terre dans le tissu, voire font des trous.

Sinon attention aux vernis pas encore totalement sec. C’est arrivé à une de mes clientes, la témoin qui l’habillait avait mis son vernis 2h avant et il a quand même laissé une petite trace corail au dos de la ceinture.

 

  • Au pressing, comment ça se passe ?

    entretenir sa robe de mariée

    Quand vous amenez votre robe au pressing le teinturier doit impérativement vous faire un vrai diagnostique pour analyser l’état général, constater d’éventuelles déchirures et comprendre l’origine des taches.

    Les tâches les plus courantes sur une robe de mariée :
    – Terre/boue
    – Herbe
    – Maquillage (de la mariée et des convives)
    – Vin
    – Sauces
    – Fruits rouges
    – Transpiration

    Les robes de mariée étant très rarement dotées d’étiquettes, seule l’expertise d’un teinturier
    peut lui permettre de déterminer la technique de lavage la plus efficace si votre créatrice ne vous l’a pas précisé.

  • La préparation du nettoyage de la robe

    Le teinturier doit d’abord retirer les parures de perles, fleurs en tissu et autres ornements brochés ou cousus qui peuvent changer de couleur en machine, s’arracher, voire abîmer le reste du vêtement.

    Pour éviter que des éventuelles déchirures s’aggravent, le teinturier doit aussi pouvoir effectuer des retouches et des reprisages avant les opérations de détachage et nettoyage.

  • Le détachage de la robe de mariée

    entretenir sa robe de mariée
    Le teinturier utilise un produit professionnel spécifique pour chaque type de tache, qu’il
    applique, laisse agir 3 à 4 minutes. A la suite de cette opération il enlève méticuleusement le détachant à l’aide du pistolet vapeur et air comprimé. Cette étape est essentielle pour éviter que les différents produits utilisés se mélangent entre eux ou qu’ils rentrent en contact avec les produits utilisés lors de l’étape ultérieure du lavage.

    Le teinturier s’attaque ensuite aux taches épaisses (herbe, boue, terre) à l’aide d’une brosse. Il existe deux types de brosses : la brosse en soie de porc pour les voilages et la brosse à laver pour les autres textiles. Pendant cette étape, du prébrossant est appliqué sur les tissus.

  • Le lavage de la robe de mariée

    Le lavage intervient immédiatement après l’étape du brossage.

    A noter que 90% des robes
    de mariée peuvent être lavées à l’eau dans une grande machine qui accepte son volume.

Sequoia

Cet article astuce vous est proposé grâce au mécénat de Séquoia Pressing*

Séquoia Pressing s’est lancé sur une idée simple mais ambitieuse : (re)faire découvrir et apprécier l’art du nettoyage et de l’entretien des textiles. Nos équipes s’engagent donc sur 6 points: une expertise qui prend en compte la diversité des matières et des ornements, des techniques et des produits plus respectueux de l’environnement et de notre santé, des services qui facilitent notre quotidien, un accueil et conseil des clients dans un lieu au design soigné et lumineux, un excellent rapport qualité/prix enfin, une innovation constante pour faire du pressing une expérience utile et positive

*Important : La marque n’est intervenue d’aucune façon dans cet article. Elle nous a laissé totale liberté pour vous proposer ce Do It Yourself que nous avons préparé de façon autonome.