Les cordonniers sont-ils toujours mal chaussés ? En regardant les photos de mariage de Julie qui est organisatrice de mariage avec une amie, je me dis qu’on peut bien enterrer ce vieil adage.

Faire part canon, petits détails de déco rétro, un marié à la cool avec son petit gilet et ses lunettes de soleil…

Attention aujourd’hui, c’est une pro qui vous raconte, Julie c’est à toi !

(Et vous aussi n’hésitez pas à partager vos photos avec nous : contact@unbeaujour.fr)

« Organiser notre mariage n’a pas été une mince affaire car nous habitons Paris mais nous souhaitions nous marier chez nous, en Provence.

Autre difficulté, éviter absolument les salles des fêtes ou autre lieu trop commun. Nous avions vraiment envie d’un lieu convivial, chaleureux où les gens pourraient se sentir comme à la maison. Nous avions cette envie de “les accueillir”.

Nous avons donc cherché et silloné très longtemps les routes de notre Provence natale jusqu’à tomber sur cette Bastide magnifique à Ceyreste. Nous en sommes tombés amoureux tout de suite. Il faut dire que c’était le lieu parfait! Premier point positif : la possibilité de la louer à la semaine car ça nous permettait d’être sur place (avec quelques amis) pour l’organisation des derniers préparatifs du jour J, et sa grande capacité de couchages, ce qui était un critère important car nous avons la moitié de nos amis à Paris et une partie de la famille se déplaçait du nord de la France, et de plus, nous avions fait le choix de nous marier un vendredi afin de profiter du weekend sur les lieux avec tous nos amis.

Ensuite, il n’y a rien autour de cette Bastide, elle est perdue au milieu de la colline,nous pouvions y organiser notre cérémonie spirituelle en extérieur et pas de voisin à des kilomètres à la ronde donc pas de soucis de nuisances sonores, nous pouvions faire la fête jusqu’au bout de la nuit, Enfin, plus provençal que ce lieu, tu meurs! C’était donc parfait!

Concernant le choix du traiteur, ça n’a pas été simple non plus car, toujours dans un soucis de convivialité, nous recherchions un prestataire dont nous pourrions être proche et nous voulions donc éviter toutes les grandes chaînes, que nous trouvions impersonnelles. Après de nombreuses recherches, nous avons trouvé Ghislaine. Cette traiteur n’avait encore pas fait de grand repas, elle en faisait pour maximum 30 personnes.

Il a donc fallu la convaincre de s’occuper de notre cocktail apéritif (qui nous permettait de ne pas passer des heuuuures à table) et elle a fini par accepter. Avec elle, nous avons pu décider des mets (que nous souhaitions aux goûts et aux couleurs de la Provence) et nous ne l’avons pas regretté, c’était un vrai délice!. Pour le plat principal, nous avons fait appel à un ami de la famille qui a pour habitude d’organiser des paëllas géantes.

Il est dont venu avec son énorme poêle pour 150 personnes et a animé le cocktail, car il l’a cuisinée sur place, dans le jardin près des tables. Nous avons choisi ce plat car nous savions qu’il plaisait à tous nos invités, mais aussi car c’est bien consistant :) Pour le dessert, hors de question de ne pas avoir de cupcakes!

Le problème c’est que dans le sud c’est beaucoup développé qu’à Paris! Heureusement, nous avons trouvé Céline, avec qui nous avons choisit les goûts, les couleurs et les décorations des cupcakes. Tout le monde s’est régalé les mirettes et les papilles :)

Le choix du photographe a été rapide car, par le bouche à oreille, nous avions entendu parlé de Bonnie and Clyde Wedding. Un jeune couple passionné de photos avec qui nous nous sommes très vite bien entendus. Nous avons choisit ensemble de ne faire des photos qu’à l’argentique (dont du format carré) et ils se sont également occupé de notre vidéo. Nous sommes vraiment très content du résultat!

Concernant la déco, notre idée était de rester sobre, nous n’avions pas envie d’en faire trop. Alors nous avons choisi d’éparpiller des bouquets de ballons aux couleurs pastel, dans les quatre coins du jardins. Nous avions également accroché, entre deux arbres, des cartons colorés (toujours dans les tons pastel) sur une corde à linge avec des petites épingles à linge en bois.

Ces cartons appelés “les papiers d’or” remplaçaient le livre d’or. Nous avions également accroché un petit sceau rose vichy rempli de stylos colorés. Les gens pouvaient donc prendre un papier, le remplir et le mettre dans une valise (customisée d’un tissu liberty par Camille, ma belle-soeur) posée au pied d’un des deux arbres. Nous avons collé ces papier d’or dans un joli petit album :)

Ensuite, nous avions disposé deux graaaandes tables dans le jardin près de la piste de danse. Pour le coté déco, nous avons beaucoup misé sur elles en fait. On adore les grandes tablées familiales, et encore une fois, c’était très convivial. Nous n’avions pas envie de les mettre sous tentes mais nous en avions quand même loué au cas où il pleuvrait. Ces tables étaient essentiellement décorées de vaisselle et d’objet différents, uniques, chinés en brocantes : les carafes d’eau, les salières&poivrières, des petits pots faisant office de cendrier, la plupart de la vaisselle et les lampes de chevet que nous recherchions en état de marche pour, à la nuit tombée, les allumer et donner une ambiance intimiste, c’était vraiment superbe!

Le tout donnait un effet : “on est tous à table chez mamie” :)

(N.B: nous n’avions pas prévu de plan de table (ce qui faisait très peur à mon petit mari) les gens se sont donc installés où ils le souhaitaient, ça s’est très bien passé!)
Pour les nappes, nous avons acheté un gros rouleau de tissus blanc sur lequel était brodé de petites fleurs (blanches également). La maman du mariée a débarqué à la Bastide 3 jours avant le mariage, armée de sa machine à coudre afin de couper le tissu et de faire les ourlets. Pour les serviettes, nous avions choisi des serviettes en papier rose pastel à pois blancs. Pour finir, nous avions mis sur les tables des petits vases différents remplis de petits bouquets de fleurs, et des citrons pour accompagner la paëlla et apporter une touche de couleur flashy.

Enfin, nous avions disposé des lampes diverses partout dans le jardin, dans les arbres et sur quelques fenêtres de la maison, mais également des bougies pour privilégier un éclairage tamisé et ne pas dénaturer ce lieu.
Coté matériel, nous avions juste loué le matériel pour la sono, pour le traiteur (frigo, congélateur etc..), ainsi que les tables, la vaisselle manquante, les chaises et les tentes.

Pour parler de nos tenues : mon mari avait envie d’un trois pièces classe et sobre. Il donc opté pour un pantalon beige, une veste, un noeud papillon, un gilet et des chaussures bleu marine et une chemise blanche. Il avait quand même envie de détails colorés, la chemise qu’il avait choisie avait déjà avait un bouton apparent rouge (tous les autres étaient cachés) et une couture rouge verticale au milieu du dos, c’est ce qui a défini le choix de la touche de couleur qu’il a souhaité apporter à sa tenue, il a donc ajouté des lacets rouges à ses chaussures et a remplacé le bouton de son pantalon par un bouton rouge. Autre petit détail, un lacet beige en guise de ceinture.
Quant à ma tenue, ça été très rapide, je n’avais pas le budget pour une robe sur mesure et j’avais envie d’une robe très simple empire, longue et bustier. J’ai trouvé mon bonheur un an avant le mariage :) C’était vraiment un coup de chance car c’était la seule qui m’avait tapé dans l’oeil et en plus, elle était dans le budget, je n’ai donc pas cherché plus loin.

J’avais envie de casser le coté sobre de la robe avec mes chaussures, même si je savais qu’on ne les verrait pas forcément. J’avais vraiment envie d’une paire de chaussures originale, de couleur flashy, de plate-forme et de talons hauts. J’ai de la chance d’habiter à Paris j’en ai donc profiter pour faire tout plein de boutiques jusqu’à ce que je tombe sur la paire donc je rêvais. Elles ont une plate-forme, des talons de 11, une couleur orange corail très flashy et une fleur sur le dessus du pied. Finalement, elles ont fait leur effet et beaucoup d’invités me demandaient de soulever pour les prendre en photo :) Coté bijou, sans compter la bague de fiançailles, j’avais juste un vieux collier de perles nacrées que ma maman m’a prêté et des boucles d’oreilles assorties prêtées par une amie. J’étais contente car je portais quelque chose de neuf, d’ancien, d’emprunté et de bleu (la jarretière).

Pour résumer la journée : la cérémonie civile a eu lieue à 14h30 à la mairie de La Destrousse, puis direction la Bastide où tout le monde a pu se rafraîchir en attendant le début de la cérémonie spirituelle prévue à 17h mais qui a débuté vers 17h45), puis place au cocktail apéritif vers 19h. Nous n’avions pas vraiment prévu d’heure pour le repas et nous sommes passés à table à 22h45, et à minuit tout le monde était sur la piste de danse!

Ce mariage de rêve nous avons mis un an pour l’organiser. Nous nous sommes inspirés de notre quotidien, de nos goûts et nos habitudes pour que le mariage soit au maximum à notre image, ce qui a été une vraie réussite. La journée s’est très bien passée, les gens étaient détendus, nous n’avons pas eu de problème particulier et il a fait beau et chaud, le rêve! Le lendemain (samedi donc), nous avons profité d’un brunch près de la piscine avec tous les convives restants, c’était génial de se retrouver aussi nombreux. Puis les plus agés sont partis et nous avons profité de nos amis qui ont dormi dans la Bastide avec nous jusqu’au dimanche. Le mariage aura donc duré une semaine.

Si je devais donner un conseil aux futures mariées, je leur dirai de ne pas chercher d’idée trop loin car pour qu’un mariage nous ressemble il suffit de s’inspirer de son quotidien. Je conseille aussi, si vous le pouvez, de louer un lieu à la semaine ou quelques jours, ça fait durer le mariage et donc le rêve encore plus longtemps. »

Pour les faire-parts :

 » Nous nous sommes beaucoup amusés à les réaliser. Il faut dire que nous n’avions pas à chercher un graphiste étant que c’est le métier de mon cher mari! Ce qui est très pratique :) Nous avions envie tous les deux d’un faire part original, amusant qui surprendrait nos invités et qui permettrait à Seb de s’amuser à le réaliser.

Nous avons beaucoup réfléchit et avons eut l’idée “d’un mode d’emploi de notre mariage” qui contiendrait toutes les info possibles et imaginables sur notre mariage. A l’intérieur de ce mode d’emploi se trouvait donc un carton avec au recto une photo de nous 2 représentant la demande en mariage (oui, j’ai demandé mon mari en mariage et comme on le voit bien sur la photo, il a été très surpris!) et au verso, le texte annonçant le mariage (donc date et lieu de la cérémonie civile) et un autre carton pour les personnes également invités à participer au reste de la journée.

Il y avait aussi un feuillet appelé “être pret” dans lequel nous donnions « nos conseils pour être au top! » (par exemple : ne pas oublier son maillot et ses lunettes de soleil, éviter les talons aiguilles à cause de la terre, éviter de mettre le feu à la colline…).Ensuite, il y avait un joli plan, qui s’appelait “s’orienter” (afin d’éviter aux Parisiens de se perdre entre la mairie et la Bastide) et dans lequel Seb a intégré une légende qui correspond à l’endroit où nous sommes nés, les endroits où nous avons habité, l’endroit où nous nous sommes rencontrés et le premier bisous.

Nous avions également joint à tout ça deux badges, le jour J tout le monde a joué le jeu et les a portés.

Nous avions joint deux cartons réponses, un oui et un non, ainsi qu’une enveloppe pour renvoyer à la date buttoir. Pour finir nous n’avons pas fait de liste de mariage car nous habitons ensemble depuis plus de 7a ns donc  besoin de rien en particulier. Nous avons fait le choix de demander en guise de cadeau une participation pour notre voyage de noces. 

Lieu : Bastide de Ceyreste

Organisation : Les cocottes event

Traiteur : La table d’esther
Photo : Bonnie and Clyde Wedding
Cupcakes : Crocup
Robe de mariée : Pronuptia
Chaussures : L’Autre Chose (trouvées aux Galeries Lafayette à Paris)
Tenue du marié : pantalon Sandro, veste et gilet The Kooples, chemise Homecore
Location du matériel : EVP
Faire-part : Akrolab