9 idées pour un mariage de sirène

9 idées pour un mariage de sirène

Aujourd’hui, on vous a préparé une sélection d’idées sur le thème des profondeurs marines et des sirènes ! Vous allez voir : en plus, d’être enchanteur à souhait, ce thème permet une infinité de déclinaisons avec pour simple base de jolis coquillages et des paillettes :)

Voici donc 9 idées enchanteresses pour vous marier sous l’océan. Et pour celles qui (comme moi !) ont toujours rêvé d’être Madison dans Splash, on vous a déniché The crown !

Sous l'océan...

Inspiration Mermaid(2).001

1. Une magnifique couronne de sirène chez Wild & Free Jewelry

2. Faites-vous un bouquet de mariée mystérieux, tout droit sorti des profondeurs de l’océan. Vu sur Green Wedding Shoes

3. Imaginez de jolis marque-place fabriqués avec des petits coquillages que vous aurez vous-même ramassé. Retrouvez ce DIY sur Un Beau Jour

4. De sublimes chandeliers en corail à fabriquer vous-même sur Style Me Pretty et à disposer sur les tables de votre buffet

5. Un peu comme la fourchette de la petite sirène, chinez de la vaisselle chinée dans les fonds marins. Sur The Sparrow and the Crow

6. Pour votre buffet, on a trouvé ces adorables macarons Little Mermaid sur Your Cloud Parade

7. Qui dit sirène, dit bien évidemment robe à paillettes…! Repérée sur le site de Rebecca Yale Photography

8. Et pourquoi ne pas proposer des cristaux de bain en guise de favor gifts pour vos invités ? Sur Green Wedding Shoes

Just the two of us

Just the two of us

Cette séance photo a été réalisée en Provence par Marion Heurteboust, une photographe que vous connaissez peut-être car c’est elle qui se cache derrière les “mariages” Andy & Andie !

C’est une jolie séance à deux, pour inspirer toutes celles qui se diront bientôt “oui” ! Vous vous demandez peut-être quelle tenue vous allez porter ? Et bien, ce qui est génial c’est que vous pouvez tout vous permettre ! Ce qui est chouette, pour nous les filles (bien que ces messieurs peuvent faire ce qui leur plaît !), c’est que le champs des possibles nous est ouvert : une robe façon madone, un costume un peu sexy ou même une combinaison ! Le plus important est de faire ce qui vous plait et surtout ce qui vous ressemble pour ce jour si important :)

Et puis, si vous rêvez toutes les deux de porter La robe, foncez ! On vous invite d’ailleurs à regarder ce superbe shooting d’inspirations où les mariées portaient de jolies robes de dentelles et de belles couronnes de fleur comme de sublimes jumelles. En attendant, aujourd’hui, c’est une mariée en costume et une mariée en robe ;)

photo-mariage-marionh-2photo-mariage-marionh-3 photo-mariage-marionh-4 photo-mariage-marionh-6 photo-mariage-marionh-5 photo-mariage-marionh-10photo-mariage-marionh-9 photo-mariage-marionh-11 photo-mariage-marionh-12 photo-mariage-marionh-13 photo-mariage-marionh-14 photo-mariage-marionh-15 photo-mariage-marionh-16 photo-mariage-marionh-18 photo-mariage-marionh-19 photo-mariage-marionh-21

Love is all

photo-mariage-marionh-20 photo-mariage-marionh-22 photo-mariage-marionh-23 photo-mariage-marionh-24 photo-mariage-marionh-25 photo-mariage-marionh-26 photo-mariage-marionh-27 photo-mariage-marionh-28

 

La liste

Photographie : Marion Heurteboust

Lieu : Hameaux des Baux (Provence)

Robe de la mariée (Claire) : Maggie Sottero

Costume de la mariée (Kristen) : Rag & Bone

Les mariées : Kristen et Claire

Un discours dont tout le monde se souviendra ?

Un discours dont tout le monde se souviendra ?

Ces dernières semaines, nous avons consacré plusieurs billets à la cérémonie laïque. Dans l’un, on vous parlait des raisons pour lesquelles on organise cette cérémonie et surtout comment le faire et dans l’autre, on vous dévoilait nos conseils pour construire la trame de vos rêves. Et maintenant ?

Aujourd’hui, on fait le point sur une étape qui en effraie plus d’un(e) : l’écriture du fameux discours. Que vous soyez futurs mariés, officiants ou intervenants, cela peut s’avérer une véritable torture et à plus forte raison si vous n’avez pas trop l’habitude d’écrire ! Que vais-je dire ? Comment capter l’attention des invités ? Combien de temps doit durer mon discours ou… comment vais-je gérer mon stress ?

Mais rassurez-vous : c’est un exercice bien moins compliqué qu’il n’y parait ! Pour vous le prouver, on a décidé de vous partager tout ce que vous devez savoir pour rédiger un discours du tonnerre ! Et après ça, vous verrez que c’est finalement un jeu d’enfant ;)

  • Le contexte de votre cérémonie

    Lifestories(1)

    Photo : Yann Audic – Lifestories

    Avant de vous lancer dans la préparation de votre discours, il est important de prendre en considération le contexte de la cérémonie et les invités qui seront présents le jour J.

    Conseil pour les futurs mariés : en écrivant vos voeux, n’oubliez pas que vous ne vous adressez pas seulement à votre moitié mais aussi à l’ensemble de vos invités ; des jeunes et des moins jeunes ! Alors, pensez à limiter le nombre de private jokes pour que votre audience ne se sente pas complètement exclue :)

    Conseil pour les intervenants : n’oubliez pas les attentes des futurs mariés. Vous êtes, certes, libre de votre discours mais c’est, avant tout, pour eux que vous le faites… Ils vous font confiance donc exit les mauvaises blagues et les révélations déplacées !

    Ensuite, demandez-vous l’effet que vous souhaitez provoquer chez votre auditoire. Plus simplement, posez-vous cette question : “Après mon discours, je souhaite que les invités soient émus ? rigolent ? se sentent heureux ?, etc.”. Cette question peut vous sembler être un détail mais sa réponse sera votre fil conducteur pendant toute la préparation de votre discours ; alors ne l’oubliez pas !

  • Provoquez l'émotion !

    Lifestories(5)

    Photo : Yann Audic – Lifestories

    Souvenez-vous de cette histoire que vous adoriez quand vous étiez petit(e)… Tous les soirs, vous ne vouliez entendre qu’elle car vous étiez fasciné(e) par toutes les images qu’elle provoquait dans votre tête ! C’est là, l’effet que vous devez reproduire sur votre audience. Vous devez penser votre discours comme une histoire ; celle de votre couple (pour les futurs mariés) ou celle de votre histoire avec les mariés (pour les intervenants).

    Attention ! Il ne s’agit pas de prononcer votre discours en utilisant des tournures de phrase du type “Il était une fois…” mais bien de provoquer de l’émoi.

    Et pour cela, voilà notre recette secrète : le EIS !

    On vous entend de là… “Hein ?! C’est quoi ce truc…?”. Et bien, c’est le combo de trois ingrédients magiques : à savoir, l’émotion, les images et la surprise. Pour marquer vos invités, votre histoire devra :

    > Transmettre des émotions : celles que vous avez vécu avec votre moitié ou avec les mariés ou celles que vous vivez au moment du discours.

    > Évoquez des images fortes. Soyez visuel dans les mots que vous choisissez. Utilisez un vocabulaire très descriptif. Pour que la magie opère, les invités doivent se représenter mentalement ce que vous dites !

    > Créer la surprise ! Pour cela, pourquoi ne pas utiliser un ou deux objets symboliques (pas plus) pour appuyer et renforcer votre discours. Une chose ou peut-être même une action à laquelle votre auditoire ne s’attend pas : par exemple sortir votre guitare et jouer le morceau sur lequel les mariés se sont embrassés pour la première fois :)

  • Ordonnez vos idées

    Lifestories(2)

    Photo : Yann Audic – Lifestories

    Vous avez vos idées et savez le petit effet que vous souhaitez produire. Oui mais maintenant ? C’est le moment d’ordonner tout ça ! Et ça se passe, à peu de chose près comme à l’école avec une introduction, un développement et une conclusion. Alors si vous êtes un peu perdu(e), voilà nos conseils :

    > Votre introduction (10% de votre discours)

    Vos premiers mots sont essentiels. Ce sont eux qui vont déterminer l’attention que les invités vont porter à votre discours.

    Donc, n’hésitez pas à utiliser une anecdote forte ou un élément surprenant. Pour les intervenants, inspirez vous des conférences TED et utilisez des tournures d’accroche du type “Je voudrais vous révéler quelque chose…”, “J’aimerais vous confier un secret…” ou encore “Je vais vous raconter ce que…”. 

    > Le développement (75% de votre discours)

    Pour rendre votre histoire plus compréhensible, n’hésitez pas à la raconter en suivant une chronologie. Cela permettra de rendre les choses plus claires et vous évitera de perdre la moitié de votre auditoire en cours de route !

    De la même manière, oubliez les mots farfelus et les concepts complexes qui pourraient brouiller votre auditoire : utilisez des mots et des tournures de phrases simples.

    Faites aussi en sorte de condenser un maximum votre développement. Gardez en tête que la capacité de concentration ne dure en moyenne qu’une dizaine de minutes. Éliminez tout ce qui ne vous semble pas vraiment essentiel à la relecture.

    > La conclusion (15% de votre discours)

    Pour votre conclusion, on vous conseille de vous poser cette question très simple : après votre discours, que souhaitez-vous que votre public fasse ? Ce sont les derniers mots dont vos invités se souviendront. Elle doit bien évidemment résumer votre propos mais surtout appeler les invités à réfléchir ! Attention tout de même, il ne s’agit en aucun cas de tomber dans un discours moralisateur.

Vous allez assurer !

  • A vos stylos !

    Lifestories(3)

    Photo : Yann Audic – Lifestories

    Vos idées sont maintenant ordonnées. Dès lors, il s’agit de les mettre sur papier pour que, le jour J, vous vous sentiez le plus à l’aise possible.

    Certains n’auront pas besoin de notes. Pour les autres, c’est à vous de voir si vous préférez rédiger votre discours en entier ou si quelques notes vous suffiront. Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise méthode. Choisissez simplement celle avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise.

    Testez vous avec et sans, et n’oubliez pas qu’avec l’émotion vous pouvez peut être perdre un peu le fil. Même si vous vous sentez confiant, gardez vos notes dans votre poche (monsieur) ou une pochette (madame) au cas ou.

    Pour votre support, on vous conseille d’utiliser des fiches cartonnées, en format A5, du type Bristol. Elles sont plus agréables à tenir et plus malléables que de simples feuilles de papier machine. Et si vous avez tendance à trembler lorsque vous parlez en public, elles seront votre meilleur allié (leur rigidité est redoutable !).

    Enfin, pensez à réduire votre discours un maximum ! Partez du principe que vous serez toujours trop long. Un bon discours dure en moyenne de 7 à 8 minutes. Plus, c’est le risque de perdre votre auditoire.

  • C'est l'heure des répétitions !

    Lifestories(4)

    Photo : Yann Audic – Lifestories

    Tous les grands conférenciers vous le diront, un discours excellent nécessite des heures de répétitions. En plus de vous sentir plus à l’aise le jour J, elles sont nécessaires pour peaufiner les derniers détails de votre discours.

    Comptez environ une quinzaine de répétitions avant de vous sentir au top et, contrairement à ce que l’on croit, répéter n’enlève en rien la spontanéité d’un discours. Bien au contraire ! Ces répétitions vous permettront d’être comme un poisson dans l’eau et donc, d’accueillir les petits couacs et le stress avec plus de sérénité.

    Pendant vos répétitions, pensez à vous chronométrer. Gardez en tête qu’un discours dure en moyenne 8 minutes. En enlevant 20% (1min30) pour les couacs, improvisations et les pauses, il ne vous reste donc que 6min30. Si vous avez bien suivi, votre introduction devra donc durer environ 30 secondes, votre développement 5 minutes et votre conclusion 1 minutes. Vous aurez donc certainement à réduire encore un peu votre discours ;) Mais là encore, pas de panique si votre introduction est un peu plus longue que prévu ou votre conclusion plus courte… Faites comme vous le sentez ! Ce sont juste des repères pour vous aider.

  • Les derniers détails

    Photo lifestories

    Photo : Yann Audic – Lifestories

    > Avant votre discours, pour éliminer le stress…

    L’attente est toujours un moment très angoissant. Pour éliminer le stress, pensez à fermer les yeux et à respirer calmement. Concentrez-vous sur votre souffle. Faites cela une vingtaine de fois ; cela vous permettra de vous détendre et comme Ross, vous aurez l’Unagi ;)

    Enfin, pour ceux qui auraient tendance à avoir la tremblote : quelques minutes avant votre discours, prenez un petit morceau de sucre ou une boisson sucrée. Un remède miracle donné par mon ancien professeur de théâtre !

    > Ça y est : vous êtes sur scène !

    Déjà, bravo pour le travail que vous avez accompli ! Le plus dur est maintenant derrière vous. Voilà nos derniers petits conseils :

    Faites attention de ne pas parler trop vite. N’hésitez pas à ralentir votre débit de parole et faites des pauses de 2 à 3 secondes. Et vous pouvez vous le permettre : ces pauses font partie des 20% d’imprévus que nous avons calculé précédemment. Cela vous permettra de vous calmer si vous êtes un peu stressé(e) et surtout cela donnera une dimension plus dramatique à votre discours.

    Si vous êtes sujet(te) au stress, n’hésitez pas à prévoir un petit objet que vous pourrez prendre dans vos mains comme un stylo par exemple.

    Enfin, n’oubliez pas la communication non-verbale qui, à mon sens, est aussi importante que les mots que vous allez prononcer. Le regard et le corps parlent alors servez-vous en et occupez l’espace. Beyoncé is with you !

    Vous avez maintenant toutes les cartes en main :) Nous savons que votre discours sera inoubliable !

Love