Vous avez sans doute déjà commencé à y réfléchir : ce que vous allez glisser dans votre petite trousse de secours pour pallier aux minis accidents qui pourraient survenir (rougeurs aux joues à force de bisous, petit coup de chaud…) le jour J.

Aujourd’hui, attention, billet « deux en un » ! Non seulement on vous dit tout sur les petites choses à glisser dans votre trousse beauté (voir à la fin de l’article), mais en plus, on vous explique comment la fabriquer vous-même, histoire que votre petite pochette s’adapte parfaitement à votre tenue. En 20 minutes chrono, vous allez pouvoir confectionner une trousse parfaite pour transporter vos indispensables !

Do It Yourself

Ce qu'il vous faut !

Le matériel :

  • Un carré de cuir, skaï, cuir végétal ou même néoprène d’environ 1m de côté
  • Une jolie enveloppe en papier (ou bien les gabarits téléchargeables)
  • Du fil élastique de couleur
  • Un crayon à papier
  • Une règle
  • Une paire de ciseaux et un cutter
  • De la colle pour tissu (à choisir en fonction du type de tissu sélectionné)

Temps passé :

20 mn environ

Prix :

Entre 5 et 15 euros selon le type de tissu choisi

Les Étapes 1 2 3

1. Commencez par ouvrir les 4 battants de votre enveloppe avec précaution. Attention : pour que la pochette soit réussie, mieux vaut utiliser une enveloppe de format traditionnel (4 battants triangulaires). Si aucune enveloppe ne vous convient, notamment si vous les trouvez toutes trop petites, vous pouvez aussi télécharger le gabarit que nous avons préparé pour vous dans trois formats (mini, midi, maxi), mais attention, dans ce cas-là, il faudra passer par une étape supplémentaire : impression, assemblage et découpage du gabarit.

Une fois que votre enveloppe est parfaitement ouverte, il suffit d’en reporter les contours, soigneusement, sur l’envers de votre tissu posé bien à plat. Nous avons utilisé un crayon à papier pour cela, mais si vous voulez une finition plus soignée, vous pouvez aussi utiliser un feutre de broderie, dont le dessin s’effacera de lui même après quelques semaines.

2. Une fois votre gabarit dument décalqué sur le tissu, vous n’avez plus besoin de l’enveloppe en papier.

3. Découpez le gabarit dans le tissu : vous avez fait une grosse moitié du chemin !

4. Le tissu toujours positionné « envers » contre le plan de travail, rabattez vers l’intérieur les volets latéraux. Repliez ensuite le volet du bas et collez soigneusement les côtés pour maintenir l’ensemble… exactement comme vous le feriez pour une enveloppe en papier. Attention à bien choisir votre colle, qui dépendra du type de tissu que vous avez choisi (cuir, skaï, néoprène…). Un conseil : si la notice de la colle vous recommande de patienter, faites-le ! Faute de quoi vous vous exposez à de mauvaises surprises au moment d’utiliser votre pochette ^^

pochette-DIY-how-to-002

5. Reste maintenant à fabriquer un petit fermoir. Dans un peu de fil élastique (le notre, cuivré, vient de chez Søstrene Grene), formez une boucle que vous terminerez par un double noeud. Pensez à former une boucle assez grande (environ 5cm).

6. Percez un petit trou à l’aide d’un cutter à un centimètre du bord du rabat du bas et faites-passer la boucle, qui doit ressortir comme sur l’image.

7. Bloquez cette boucle à l’aide d’un double noeud bien serré. Autrement dit, il doit y avoir un noeud de chaque côté du tissu. Ensuite, formez un petit trou en croix à la pointe du rabat supérieur.

8 Vous n’avez plus qu’à fermer la pochette en y faisant passer la boucle, puis le noeud.

pochette-DIY-002pochette-DIY-003d pochette-DIY-003g  pochette-DIY-004

Et maintenant, son contenu !

Et maintenant, on y met quoi, dans sa trousse beauté? Cela dépend un peu de vous, en fait : de votre tempérament, ce qui vous fait stresser, des particularités de votre peau (l’idée n’est pas non plus de trimballer une valise !). Voici une liste à adapter en fonction de vos besoins particuliers :)

– 1 paquet de mouchoirs (en cas de larmes de joie)
– 2/3 coton-tiges (pour des retouches make-up plus précises)
– Des gouttes bleus Innoxa efficcace pour les yeux rouges (merci Manon pour l’astuce !)
– 1 aiguillée de fil blanc déjà enfilée en cas de bouton qui saute/accroc dans un ourlet…
– 2 carrés de sucre pour faire face aux pics d’émotions et vous remettre d’aplomb si vous êtes du genre fébrile
– Du vernis transparent capable de sauver un bas qui file, colmater un petit trou…
– Une ou deux épingles à nourrice
– Deux pansements (un petit, un moyen)
– Du paracétamol (au pire, vous serez contente de le trouver vers 4 heures du matin en prévention du réveil douloureux)
– Un petit flacon de gel hydroalcoolique
– Un brumisateur de poche pour vous rafraîchir au cours de la journée
– Des lingettes matifiantes ou un poudrier pour éviter de briller sur les photos
– Votre rouge à lèvres, surtout s’il est d’une couleur franche
– Un baume à lèvres si vous êtes du genre « petites peaux pas jojo »
– Si vous avez tendance à rougir : pensez aussi à un baume apaisant pour les joues… vous n’imaginez pas l’impact des bisous par centaines sur une peau fragile
– Une petite bouteille d’eau
– Un flacon de déo éventuellement
– Quelques gouttes de votre eau de toilette
– Un mini peigne si vous avez prévu de garder les cheveux libres
– Une ou deux Bobby Pins

Le jour J elle peut faire un accessoire parfait pour compléter votre tenue. Mais le plus probable, c’est que vous aurez envie d’avoir les mains libres. Pour la cérémonie, confiez-la à votre témoin qui pourra, le cas échéant venir à la rescousse en quelques secondes. Ensuite, il suffira seulement de lui trouver une petite place facilement accessible pour le reste de la journée.

Et vous, qu’avez-vous décider d’ajouter à votre trousse beauté/secours du jour J ? Venez nous donner vos astuces dans les commentaires !