Il y a quelques semaines, Sarah nous a envoyé un petit mot pour nous parler de la papeterie de son mariage, qu’elle a réalisé elle-même. Les photos me révèlent un travail ravissant, bien pensé, joliment réalisé… et c’est à ce moment-là que je lis que Sarah n’est pas graphiste : elle est médecin généraliste.

C’est ce qui m’a poussé à lui demander si elle accepterait une petite interview, histoire qu’elle nous raconte son parcours dans la créa de ses faire-part, sachant qu’elle n’en avait jamais fait avant.  On parie que ça va vous motiver à vous lancer?

DIY-faire-son-faire-part-002x600

Avant tout, qu’est-ce qui t’a décidé à te lancer?
Quand on a commencé les préparatifs du mariage, que ce soit pour les faire-part ou la décoration, je pensais qu’avec notre travail on n’aurait jamais le temps de tout réaliser, qu’on allait devoir déléguer beaucoup. Mais après en avoir beaucoup discuté, Maxime m’a fait admettre que je serais déçue si je passais à côté de cette belle occasion de créer ce que je veux exactement. Qui plus est, fait non négligeable, faire ses invitations soi-même représente une vraie économie dans le budget mariage. Je ne pensais pas que ça ferait une telle différence.

Mais quel était ton « niveau » en graphisme?
Avant que Maxime ne me demande en mariage, je touchais un peu à Photoshop, Photofiltre… On ne pouvait pas vraiment parler de niveau ni de réelles compétences graphiques, mais quand j’ai décidé de réaliser notre faire-part, je me suis renseignée, j’ai fait pas mal de recherches et je me suis mise à utiliser Adobe Illustrator, qui paraissait être le meilleur logiciel pour réaliser un faire part. Après plusieurs mois à dompter la bête et gérer les subtilités du programme, je me suis lancée.

Quelles ressources as-tu utilisé?
Ensuite, des petites dépenses pour les illustrations ont été indispensables. Mais internet est une vraie mine d’or.

Pour les fleurs, les bannières, je suis allée sur The Ink Nest : vous y trouverez des « kits » de clipart à télécharger sur différents thèmes: les fleurs, l’amour, les animaux, des bannières, le tout à des prix tout doux (dans les 8 dollars, prix variables selon les modèles).

Ensuite, Etsy: la caverne d’Ali Baba! J’y ai téléchargé le papier digital effet bois et kraft, pour des prix également super raisonnables, quelques dollars les kits de papier (NDLR : sur Lark&Whismy, on trouve ce genre de chose par exemple)

Pour les typographies, il y a moyen de ne rien dépenser car beaucoup de belles écritures sont gratuites sur des sites comme Dafont.com! Ici, les polices utilisées sont la Bombshell Pro (pour les titres) et la traveling Typewtriter pour les autres textes. Pour ce qui est des enveloppes Kraft, j’ai trouvé les notres sur le site enveloppes.com avec des prix vraiment sympas! Et j’ai également commandé un joli tampon avec notre adresse sur Etsy dans la boutique « Simple and Pretty« .

Et question impression?
Je ne me voyais pas imprimer mes 200 faire-parts avec ma petite imprimante, avec tous les petits cartons, les découper… Ça aurait été beaucoup trop chronophage!

Nous sommes allés chez un imprimeur à Amiens, DBS Store, où nous avons été très bien accueillis! J’avoue que ça a été le moment le plus stressant parce que c’était le premier regard professionnel posé sur mon travail, mais Carole a adoré et a tout de suite compris ce qu’on voulait, parce que niveau papier je n’y connaissais rien du tout! Elle nous a proposé un papier assez épais, grainé, pour avoir un bel effet de texture: la sensation de rainure du bois et le côté brut du kraft! Tout a été parfait, il n’y avait plus qu’à assembler les faire-parts. Pour les stickers, enfin, nous avons tout simplement commandé les nôtres sur Vistaprint qui propose des prix vraiment compétitifs.

 Des petits conseils?
N’écoutez pas ceux qui vous disent que c’est infaisable, que ça va être trop compliqué, pas assez classique… Si vous voulez faire 3 ou 4 cartons, faites-les, vous voulez mettre une photo, mettez-la! Une couronne de fleurs? Non, ça ne fait pas trop chargé! Écoutez vos envies, pour les faire-parts comme pour le reste des préparatifs, parce que ça fait vraiment de beaux souvenirs! Le mot d’ordre c’est vraiment de ne rien regretter!

DIY-faire-son-faire-part-003x600

Merci beaucoup Sarah, pour avoir répondu patiemment à toutes nos questions et pour avoir pensé  nous envoyer le beau travail que tu as fait. Vous pouvez aussi retrouver Sarah sur son blog.