Faites de vos invités les héros du jeu de votre enfance

Faites de vos invités les héros du jeu de votre enfance

Voici le brief : “Témoins novices mais enthousiastes, recherchent idée folle, originale et de bon goût pour organiser quelque chose qui change de ce qu’on voit partout et divertisse les invités au mariage de leurs meilleurs potes. Effet de surprise et grain de folie indispensable. Bonne ambiance exigée.

Et vous savez quoi ? On tient une proposition qui ne va pas vous décevoir ! Par contre, il va falloir vous armer d’un brin de patience et d’une bonne organisation. Votre meilleure alliée pour réaliser ce projet un peu dingue : une mini imprimante connectée comme celle de notre partenaire, HP, avec qui nous avons imaginé ce projet.

Le projet, justement : on vous propose de réaliser un jeu de “Qui-est-ce ?”, exactement comme celui auquel vous jouiez quand vous étiez gamins, mais avec les frimousses souriantes et ravies des invités de ce jour si particulier. Sans oublier évidemment les mariés !

Attention, ce projet se découpe en deux phases : la première, à réaliser avant le mariage pour prendre un maximum d’avance et la deuxième, à réaliser le jour J avec, de préférence, l’aide de votre meilleur assistant.

DIY-quiestce-001

Do It Yourself

Ce qu'il vous faut !

Le matériel :

– 2 planches de médium de 500×500 mm (en 1cm d’épaisseur)
– 42 plaquettes de 51×76 mm (4 ou 5 mm d’épaisseur)
– 4 baguettes de 10x100mm (en 4 ou 5 mm d’épaisseur)
– De la colle universelle
– 42 mini charnières dorées d’environ 20mm de large
– Un cutter
– Une règle
– Un crayon à papier
– Une mini imprimante et 63 feuilles photo
– De la peinture acrylique aux couleurs de votre choix
– Un pinceau + un mini rouleau
– Du papier de verre fin
Le fichier téléchargeable

Temps passé :

Environ 5 heures

Prix :

Environ 60 euros (sans l’imprimante)

Phase 1 : le plateau de jeu

Cette première phase consiste à construire les deux plateaux nécessaires à un jeu de “Qui est-ce”. Ce n’est pas une opération très difficile, mais elle demande un peu de temps. Prévoyez une bonne après-midi pour réaliser les deux plateaux. Et pour commencer, téléchargez le livret DIY qui contient toutes les instructions et les règles du jeu.

Les Étapes 1 2 3

1. Le plateau de jeu et les plaquettes. Si vous le pouvez, faites tout couper au magasin de bricolage, qui disposera probablement du matériel de découpe nécessaire. Nous avons fait découper les deux plateaux de jeu (les plaques de médium). Par contre, nous avons dû découper nous-mêmes les plaquettes. Pour cela, nous avons donc choisi des planches de balsa de (1m de long et 10cm de large) qui est un bois mou que l’on peut facilement découper à l’aide d’un cutter et d’une règle. Cette étape de découpe est l’une des plus longues donc si vous pouvez vous l’épargner n’hésitez surtout pas.

2. Ensuite, poncez légèrement les angles des deux plateaux de jeu pour leur donner un fini plus doux. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi poncer légèrement les plaquettes, mais méfiez-vous du balsa qui fond comme neige au soleil.

3. Il est temps maintenant de choisir votre palette de couleurs et de peindre vos éléments. Nous avons choisi de peindre les plateaux en blanc. Aidez-vous, pour les plateaux, d’un mini-rouleau qui vous facilitera la tâche et prévoyez deux couches de peinture. Ensuite, nous avons peint la moitié des plaquettes en rose “nude” et l’autre en “menthe” très claire. Les plaquettes n’ont besoin d’être peintes que sur une face, par contre il est nécessaire de peindre tous les côtés.

Pour vous faciliter la vie, nous vous recommandons d’acheter votre peinture au rayon “échantillons” où vous trouverez une palette de couleur très large et en petits conditionnements.

4. Pendant que les plaquettes sèchent, procédez au marquage des deux plateaux de jeu. Ce marquage à pour but de vous indiquer où disposer les plaquettes. Pour cela, aidez-vous des lignes rouges du diagramme à télécharger (toutes les instructions sont dans le fichier). Petite précision : attention à ne faire que les marques les plus légères possibles car vous ne pourrez pas toutes les effacer.

5. Collez les charnières sur chaque plaquette, du côté non peint. Faites bien attention à placer chaque charnière au milieu de la plaquette. Le battant resté libre doit pouvoir se replier entièrement vers vous.

6. Collez maintenant les charnières et leurs plaquettes aux plateaux de jeu (une couleur pour chaque plateau) en suivant les marques réalisées au crayon à papier. Si vous le souhaitez, vous pouvez assurer la tenue des charnières en les vissant au plateau de jeu à l’aide des mini vis livrées avec les charnières.

7. Il ne vous reste qu’à coller les baguettes à environ 4mm l’une de l’autre (2 par plateau) en suivant cette fois les lignes vertes du diagramme à télécharger (toutes les instructions sont dans le fichier).

8. Gommez les lignes marquées au crayon de papier (toutes celles que vous pouvez). Et voilà ! Votre jeu est presque prêt. Tout ce qui vous manque, ce sont… les photos des invités. Mais ça, vous vous en chargerez le jour du mariage :-)

Phase 2 : Le jour du mariage !

Passons maintenant à la deuxième étape de ce jeu ! Vous allez avoir besoin pour cela d’une petite dose de sang froid, d’un assistant, d’un téléphone portable pour faire des photos, que vous aurez équipé de l’application HP pour vous connecter à l’imprimante… et bien sûr de l’imprimante !

Ici, l’idée est de prendre des portraits des invités le jour J, de les imprimer et de les coller sur le plateau de jeu.

Cela vous semble prendre bien trop de temps ? Rassurez-vous : pas autant que vous le pensez ! Les portraits des invités ? Vous en ferez de toute façon, cela ne vous prendra donc pas de temps particulier. Editer, imprimer et coller les photos ? Vous en aurez pour une bonne heure. Mais vous pouvez compter sur plein de choses : le temps de trajet pour aller du lieu de cérémonie au lieu de réception par exemple et c’est pourquoi un assistant vous sera d’une aide précieuse !

Les Étapes 1 2 3

1. Dès que vous le pouvez, le jour J, prenez à l’aide de votre téléphone un minimum de 21 portraits différents. Autant que possible, choisissez les personnes aux tenues les plus complexes, portant un maximum d’accessoires (cravate, lunettes, bijoux, barbe, chapeau…) et à peu près autant d’hommes que de femmes, sans oublier bien sûr les mariés !!!

2. Ensuite, ouvrez l’application de l’imprimante, c’est ici que vous allez pouvoir éditer chaque photo !

3. Appuyez sur le bouton “modifier” qui se trouve en haut à droite sur votre écran et faites apparaître la palette d’outils.

4. Sélectionner d’abord le cadre blanc, façon “photo instantanée”.

5. Ensuite, allez dans l’éditeur de texte et ajoutez le prénom de la personne. C’est un élément indispensable du jeu de “Qui-est-ce?”, donc ne le zappez pas. Choisissez la couleur, la police et validez.

6. Vous n’avez plus qu’à imprimer chaque photo en 3 exemplaires : une pour le premier plateau de jeu, une pour le deuxième et une troisième pour la pioche. Cette opération prend environ une heure. Il va donc falloir que vous profitiez de chaque moment de calme (par exemple dans la voiture pour vous rendre sur le lieu de réception ou en vous isolant pendant le cocktail).

7. Il ne vous reste plus qu’une étape : coller chacun des 21 portraits sur chaque plateau de jeu. Les photos sont autocollantes, ce qui rend l’opération très facile et rapide (à deux, cela nous a pris moins de dix minutes). Le dernier jeu de 21 portraits est à glisser dans une petite pochette pour la pioche.

Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à sortir le grand jeu… de “Qui est-ce?” :)

 

Petites notes...

Voici à présent quelques petits conseils pour vous aider :

– Vous pouvez, bien évidemment, vous organiser autrement et demander les portraits des personnes que vous souhaitez voir présentes sur ce jeu avant le mariage, si vous craignez que ce soit trop chronophage le jour J.

– Les accessoires sont un élément crucial pour la réussite du jeu. Choisissez en priorité les personnes qui portent : chapeau, noeud papillon, cravate, couleurs et motifs marqués, bijoux, chignons…

– Si vous n’avez pas le temps d’ajouter chaque prénom sur les photos : écrivez-les à la main à l’aide d’un marqueur indélébile, une fois les photos imprimées.

– Vous pouvez aussi imaginer deux plateaux de jeu différents : un dédié au marié et à son entourage et l’autre dédié à la mariée et son entourage. Dans ce cas, il faudra imprimer deux jeux de chaque groupe de portraits (et non pas trois) : le premier jeu sera collé sur les plateaux de jeu et le deuxième servira de pioche (il faudra donc deux sachets différents pour faire deux pioches différentes)

– Vous ne connaissez pas les règles du jeu de “Qui-est-ce?” Tssssss ! Vous les trouverez ici.

Et voilà !

DIY-quiestce-002 DIY-quiestce-003g DIY-quiestce-003d DIY-quiestce-004g DIY-quiestce-004d DIY-quiestce-005

HP

Ce DIY Un Beau Jour à télécharger gratuitement vous est proposé grâce au mécénat de HP.

La renommée d’HP n’est plus à faire… C’est LA marque innovante dans l’impression de photos. Au bureau, nous avons adoré : l’imprimante photo HP Sprocket, qui permet d’imprimer sur des petites feuilles autocollantes n’importe quelle photo de votre téléphone. C’est elle qui nous a inspiré ce DIY ^^ Pour imprimer, c’est très simple, il vous faut seulement votre téléphone doté de l’application. Un vrai jeu d’enfant. Avec, vos invités s’éclateront à faire les photos de ce “Qui est-ce ?” (et ils pourront même en garder une copie pour eux) ! Pour résumer ? Il y a vraiment plein de choses à imaginer avec cette petite imprimante.

Emilie & Thibault

Emilie & Thibault

Aujourd’hui, on vous présente le sublime mariage d’Emilie & Thibault ! Nous sommes véritablement tombées sous le charme de ce couple tout mignon. Et puis, il y a la papeterie imaginée et créée par la mariée elle-même, la robe plumetis romantique à souhait et les tenues des demoiselles d’honneur absolument adorables…

Nous vous laissons découvrir ce beau mariage photographié par la talentueuse Laurence Revol ! Ses photos résonnent comme une belle déclaration d’amour.

Un beau jour...

“Nous sommes partis une semaine dans la maison de vacances des grands-parents de Thibault à La Trinité-sur-Mer, en Bretagne. Au programme : golf quotidien pour Thibault et ponçage de bûches pour moi (parce que oui, je fabrique des trucs qui s’appellent des Bûcheboards). Le séjour s’est terminé au sommet du phare de Kerbel. Après avoir suivi des centaines de petits rubis dispersés au sol, Thibault m’a fait sa demande.”

Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol1Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol2 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol3 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol4 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol5 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol6 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol7 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol8 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol9 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol10 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol11 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol12 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol13 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol14 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol15 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol16 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol17 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol18 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol19 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol20 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol21 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol22 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol23 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol24 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol25 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol26 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol27 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol28 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol29 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol30 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol31 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol32 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol33 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol34 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol35 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol36 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol37 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol38 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol39 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol40 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol41 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol42 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol43 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol44 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol45 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol46 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol47 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol48 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol49 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol50 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol51 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol52 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol53 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol54 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol55 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol56 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol57 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol58 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol59 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol60 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol61 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol62 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol63 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol64 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol65 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol66 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol67 Photos-de-mariage-Emilie&Thibault-Laurence-Revol68

La liste

Le lieu : L’Orangerie du Château du Bourg (Perreux)

La photographe : Laurence Revol de Epouse-moi Cocotte 

Le traiteur : Pignol 

Le DJ et les lumières : Producson

La tenue de la mariée : robe longue créée sur-mesure, robe courte Claudie Pierlot et escarpins Jonak

La tenue du marié: costume et noeud papillon Rives et chaussures Garçonne et Chérubin

Les tenues des témoins : robes créées sur-mesure et écussons Macon&Lesquoy

Les alliances : La Lueur de L’Aube

Les tenues des petites filles d’honneur : robes Les petits inclassables

Les Chaises : ByLine Décoration (Lyon)

Le Fleuriste : La Bohème (Metz-Tess)

La photographe

Enfant, Laurence Revol voulait déjà se voir confier l’appareil et le carnet de bord. L’esprit reporter ne l’a jamais quittée, elle aime capturer l’anecdotique pour le rendre palpitant. Ancienne DA dans la pub, elle joue avec les lignes, la symétrie et la lumière. Cette discrète aux fou-rires résonnants met toute son énergie pour cueillir le nectar de cette journée. Son coeur bat aussi pour Epouse-moi cocotte, l’agence qu’elle a co-fondée en 2012.

Conseils de la mariée

1- Lors des mois de préparation, bannir le “on verra ça plus tard”.

2- Rédiger une feuille de route avec le détail heure par heure de la journée, pour soi et à distribuer aux témoins, photographe et vidéaste.

3- Lâcher prise le jour J et apprécier quoiqu’il arrive (un des plus précieux conseils que l’on m’ait donné !)

  • L'organisation

    “À vrai dire, la nuit même de la demande, je n’ai pas dormi et je commençais déjà à me projeter sur ce à quoi allait ressembler notre mariage !

    Je voulais absolument me marier avant mes trente ans et nous visions un weekend ensoleillé, ce qui nous a conduit au onze juin. Il nous restait donc un peu plus d’un an pour nous organiser. C’était plutôt réjouissant car nous savions déjà que cette journée allait être composée de milliers de détails…

    En tant que directrice artistique, j’étais sur-excitée par l’organisation de notre mariage, sur-ambitieuse parfois, et sans doute sur-perfectionniste. Certains diront un peu “toc-toc” d’ailleurs. Même si on avance souvent plus vite sous pression, il faut éviter de trop dire “ça, on verra plus tard”, parce que nous avons rarement idée de tout ce qui peut y avoir à faire au dernier moment et qui n’était absolument pas dans notre to do list!”

  • De belles inspirations

    “J’ai très rapidement attaqué les moodboards sur Pinterest qui mélangeaient déco, robes, costumes, coiffures… Très vite, j’ai dû réaliser les Save-the-date (avec illustrator) car je voulais me laisser un peu de temps pour les faire-pars qui allaient être un des premiers gros chantiers du mariage. En effet, je voulais réaliser une illustration assez complète et complexe en format A2, les imprimer en posters et pour le texte je tenais à le faire semi-mano, c’est-à-dire mano mais directement sur Illustrator.

    Pour la déco, j’avais en tête l’univers dans lequel je souhaitais transposer ce weekend, avec pour seul objectif, que ce soit magique ! Thibault me faisait confiance mais je lui soumettais chacune de mes idées ce qui a permis de moins m’éparpiller. Nous voulions quelque chose de frais et léger, des couleurs douces, quelques paillettes dorées, du bois, du golf, du dépareillé, des plantes grasses, des cactus…

    Nous avons fabriqué une grande partie de la déco et ce grâce à l’infinie gentillesse de mon oncle qui n’a pas compté les heures passées dans son atelier à réaliser les différentes idées que je lui suggérais et grâce à Maman qui a brodé des milliers de points de croix au fil doré…

    Mon oncle a fabriqué la boite-à-sous en forme de bateau origami géant, en bois (parce qu’avec Thibault, nous nous sommes rencontrés sur un voilier!), les centres de table “trous de golf” avec les drapeaux roses pâles brodés par Maman (dans les socles nous avions placé des balles de golf avec nos prénoms dessus) et la structure du photocall que Thibault a tapissé avec différentes couches de tapisseries vintage et devant laquelle nous avons mis des bottes de paille couvertes d’un tissu d’époque fleuri.

    Pour les marque-places, nous nous sommes lancés le défi de fabriquer deux cent mini Bûcheboards, travail à la chaine chez Mamie qui a failli me coûter deux doigts ! Nous y avons attachés des petites étiquettes que nous avons fabriquées et sur lesquelles j’ai inscrit à l’encre de chine les prénoms des invités. Ça faisait parti des petits cadeaux des invités. Nous leur avons également offert des badges que j’ai illustré et typographié, des cartes à gratter que nous avons dessinés et fabriqués dissimulant différentes questions/défis/gains sympas ainsi que des verres de festival illustrés du Love Boat.

    Pour la vaisselle, je rêvais qu’elle soit dépareillée. Leboncoin est devenu notre meilleur ami :) Stratégiquement, nous avons ciblé l’Ile-de-France, la région Rhône-Alpes et nos meilleures prises furent dans le Nord. Ce qui était merveilleux, c’est que cette vaisselle allait devenir celle de notre quotidien et nous nous en réjouissions !

    Pour les chaises nous voulions quelque chose de discret : nous avons osé les chaises transparentes Napoléon et nous avons été ravis de ce choix.

    Côté fleurs, ma petite cousine experte en la matière, nous a confectionné une multitude de jolis petits bouquets flous pour décorer chaque table et a rempoté des dizaines de plantes grasses et cactus dans des pots de terre que j’avais peint à la bombe.

    (Un BIG UP à tous les témoins et proches qui nous ont aidé tout au long des préparatifs!)”

  • Le lieu de rêve

    “Étant d’origine lyonnaise nous avons élargi la recherche à la région Rhône-Alpes, ce qui nous a mené à l’Orangerie du Château du Bourg, dans la Loire. Nous avons tout les deux eu un coup de coeur pour ce lieu et pour le propriétaire du domaine.”

  • Un photographe d'exception

    “AH ! Notre photographe adorée, Laurence… parlons-en!

    Autant vous dire qu’en tant que directrice artistique, je suis hyper pointilleuse. Quant à la photo, c’était une partie clé du post-mariage qui me tenait à coeur et depuis longtemps j’avais mis de côté différents photographes qui me plaisaient.

    Le jour où j’ai décidé de les contacter, il était trop tard. Ils étaient TOUS bookés. J’étais dépitée, vraiment, j’allais devoir me rabattre sur des seconds choix et cette idée m’angoissait sérieusement… N’étant pas du genre à lâcher l’affaire facilement, j’ai à nouveau fouillé des jours (et nuits) durant jusqu’à ce qu’enfin, mes yeux émerveillés se posent sur les photos de “faux-mariages” destinées à présenter une nouvelle collection de robes Lorafolk. Je trouve sans difficulté le nom de la photographe à l’origine de ce sursaut d’espoir : Laurence Revol.

    Je copie colle son nom dans la barre de recherche, mon coeur s’accélère, le site Épouse-moi Cocotte apparait, je clique et là, stupeur : il s’agit de photos pour EVJF, pas une seule photo de “vrai mariage” à l’horizon. À ce point, je n’avais plus rien à perdre, je décide de lui envoyer un petit email. Le mail de la dernière chance… Elle me répond alors qu’elle fait peu de mariage, qu’elle les choisit au coup de coeur, que nous devons nous rencontrer tous les trois. Rien n’est joué. J’essaye de ne pas m’emballer, de préparer au mieux notre rencontre pour lui montrer ce à quoi cela devrait ressembler.

    Nous nous retrouvons dans un joli café. Laurence nous pose de nombreuses questions auxquelles nous répondons avec beaucoup d’enthousiasme. Nous avons l’air de bien nous comprendre, d’être animés par les mêmes envies. Au fil de la discussion j’ai la drôle d’impression que nous nous ressemblons en de nombreux points et que cette rencontre ne serait pas que l’histoire d’un mariage !

    Le jour J Laurence était vive, pétillante, complice, audacieuse, très pro et discrète à la fois !
    Nous avons trouvé ses photos sublimes, comme tout le monde d’ailleurs.
    Depuis ce jour, nous sommes devenues amies !”