L’importance que revêt les chaussures, le jour d’un mariage, est proportionnelle à la présence des souliers de vair dans le conte de Cendrillon. C’est la touche finale qui fait de vous une princesse.
Je ne compte plus le nombre de filles qui ont en profil pic Facebook des photos des semelles rouges, même les hommes savent reconnaître les souliers cultes du chausseur Christian Louboutin.

Je ne sais pas d’où est venu l’engouement, peut être que Sex and the City a accéléré le phénomène, mais aujourd’hui c’est plus qu’une paire de talons, c’est un objet culte, un graal, LA pantoufle d’exception. Et j’ai très vite pensé, que le jour de mon mariage, était l’occasion rêvée d’en acheter. C’est pas comme si on dépensait pas des milliers d’euros pour des choses très superflues pour ce jour là, hein. J’ai même réussi à me convaincre que ce serait un achat malin : investissement, futur héritage de ma fille qui crânera (si elle fait du 38 ½) bref… il me fallait une excuse. J’en ai une et je sais que dans ma To Do List il y aura en tête, comme quand on doit aller chez le boucher :

Pour la petite anecdote, l’histoire raconte qu’à leurs débuts, les modèles étaient réalisés avec une semelle noire ou grise, en accord avec les codes couleurs de l’époque. Anti-conventionnel, le créateur s’inspira du vernis rouge carmin de son assistante et en appliqua sur la semelle de ses créations.
Et vous, ce sera quoi votre gros craquage pour le D-Day?

 .