Pauline et Florent ont organisé un joli mariage en toute simplicité, nos mariés connectés ont pu compter sur l’aide de super témoins pour le bon déroulement de leur beau jour. Entre l’organisation et la cérémonie, chacun a mis du sien pour participer au bonheur des mariés :)

Et puis, cerise sur le gâteau, Pauline vous dévoile ses conseils pour organiser une cérémonie laïque. On vous laisse découvrir tout ça grâce au très beau reportage de Neupap Photography.

Un beau jour...

« Moi qui pourtant me rappelle de toutes les dates, des plus importantes au plus futiles, je ne pourrais pas dire avec exactitude quand Florent a décidé de me demander en mariage, ce que je me rappelle très bien cependant c’est que j’étais dans un bouchon interminable sur l’autoroute, seule avec notre fille, bébé qui pleurait, j’étais désemparée et Florent par un sms, sûrement pour égayer un peu cette journée, m’a demandé de devenir sa femme (en 2017 il a précisé, car me connaissant 1 mois plus tard on aurait pu être marié)… du coup j’étais toujours coincée sur l’autoroute, mais j’avais la banane :) »

La liste

Le photographe : Neupap Photography

Le traiteur : Traiteur des 5 baies à Montpellier

La tenue de la mariée : robe sur mesure, chaussures Schmoove Héroïne

La tenue du marié : costume trois pièces Sandro, chaussures Schmoove, slip personnalisé « le Marié » Le Slip Français

Le maquillage : Belle comme le jour

Les fleurs : Marguerite Flower Truck

La location de tables et de chaises: Loca vaisselle

Le photographe

Graphiste de formation, Didier alias Neupap Photography a toujours travaillé l’image. Que ce soit dans la conception d’un logo, ou à la recherche de l’image parfaite, le visuel a toujours occupé beaucoup de place chez lui.

La collaboration avec des, les rencontres personnelles, lui ont donné le goût et l’envie de développer la photographie. Aujourd’hui, Neupap Photography lui permet de proposer sa vision personnelle de la photographie de mariage, et de couples.

Didier accorde beaucoup d’importance à la narration dans ses reportages. Tous les détails du jour J sont important, et surtout : ils rendent le mariage unique.

Les conseils de la mariée

1- Choisi bien tes témoins, pour nous (nous en avions cinq chacun) ils ont été incroyables du jour où nous leur avons annoncé qu’ils seraient nos témoins jusqu’à la fin (des surprises, des surprises, des attentions, des organisations, de l’amour, beaucoup d’amour…)

2- Booke et time ta journée, celle de ton mari et de tes témoins, du moment où tu te lèves à… la fin, et transmets toutes les infos à tes témoins (eux encore) tu verras qu’il te semblera que la journée s’est passée merveilleusement et sans encombre (parce qu’en fait c’est pas à toi de gérer les soucis ce jour là paraît-il alors délègue et profite)

3- Si tu peux fais-le sur plusieurs jours, nous avons passé trois jours (mairie le vendredi, fête le samedi et brunch le dimanche) avec nos proches et c’était merveilleux même si finalement 3 jours ça passe très vite aussi

  • L'organisation

    « Il nous a fallu une petite année, avec une méthode oui, la mienne… qui consistait à essayer de respecter un programme, à tout noter dans un classeur, à faire des annotations sur des feuilles un peu à droite un peu à gauche, et j’avais même fait un tableau Excel. Ne travaillant pas et ayant l’esprit quelque peu créatif, j’ai mis un point d’honneur à faire beaucoup de « Homemade » et je me suis régalée…

    Pas mal de choses étaient calées et bouclées des mois à l’avance, d’autres se sont faites la semaine avant (bosser dans l’urgence ça booste aussi un peu il faut avouer). La force de notre couple avec Florent c’est qu’on est très souvent ensemble, qu’on adore ça, qu’on a les mêmes goûts et les mêmes envies, du coup pour ce qui était de l’organisation, du style, des idées, j’ai pris en main et fait beaucoup de choses, mais il n’était jamais loin pour jeter un œil sur mes idées, les valider et donner son avis.

    Ma robe a été faite sur mesure, j’ai choisi une robe qui je pense me représentait bien, je voulais quand même être à l’aise ce jour là, je voulais être autonome de ce fait j’ai demandé des poches à ma robe et c’était super, j’ai pu mettre tout mes indispensables et même mes mains, c’est pratique sur les photos de couple quand tu dois poser, que tu n’as pas ton bouquet et que tu ne sais pas trop quoi faire de tes deux bras… je voulais que l’on voit un peu mes jambes, un peu mon dos et surtout je voulais de belles matières, de la belle dentelle, fine et aérée… tellement aéré qu’il a fallu trouver un système body dos nu. Elle était parfaite ma robe ! »

  • Le budget

    « Poste prioritaire le photographe, c’était d’ailleurs Didier notre photographe à être le premier au courant de notre mariage, car s’il n’avait pas été disponible à cette date nous aurions revue notre copie.

    Le traiteur était bien entendu très important d’autant plus que nous avons fait un mariage de journée, avec des attentes particulières, petit cocktail puis repas le midi, atelier glaces au goûter en même temps que les gâteaux et enfin cocktail dînatoire le soir pour finir sur un atelier mojito lorsque la soirée bâtait son plein. Nous savions que se serait un beau budget et finalement nous avons trouvé LE traiteur parfait qui a su répondre à nos attentes pour un tarif très concurrentiel (un ancien d’un des plus gros traiteur de la région qui commençait, qui tâtonnait, du coup nous avons eu une prestation exemplaire pour un prix « très accessible »)

    Le lieu a bien sur été un poste important, mais nous avons bien réfléchi notre coup, nous voulions absolument pouvoir héberger nos invités, en priorité nos parents, témoins et amis proches, mais nous n’avions pas un budget incroyable non plus, nous avons donc loué un Mas pouvant accueillir à dormir une quarantaine de convives (car évidemment le lendemain nous avions prévu de continuer la fête avec un brunch), là où nous avons était bon (et ça il faut le savoir pour les futurs mariés c’est un bon plan à garder sous le coude) c’est que nous nous sommes mariés le dernier week-end en basse saison (week-end du 30 juin 1er juillet), le lieu était 3/4 fois moins onéreux que le week-end d’après (et les week-end suivants…).

    Le poste où il était compliqué pour nous de mettre une fortune c’est le DJ, nous sommes assez exigeants musicalement parlant (entre autre) et LE dj de mariage qui nous faisait tourner les serviettes, on n’en voulait pas… là encore nous avons eu la chance d’avoir une personne au top conseillée par un ami, mais Florent n’a pas pu s’empêcher de le driver avec quelques belles playlists, des sons qui nous semblaient indispensables… »

  • De belles inspirations

    « Beaucoup de Pinterest, beaucoup d’Instagram en suivant des sites de mariage (comme Un Beau Jour)… j’ai acheté beaucoup de matières premieres sur internet.
    Je faisais beaucoup moi-même, ma maman a également mis la main à la pâte, la confiture de fraise pour les cadeaux des invités, les diverses pancartes « papa elle arrive », le Hashtag Instagram du mariage (#petd010717, nous sommes très connectés avec Florent, il fallait que notre mariage le soit également), même un encadrement Instagram comme on en trouve beaucoup, mais fait main!
    J’ai aussi piqué pas mal de chose à ma sœur qui s’était mariée un an avant en changeant le contexte, ça ne faisait pas « déjà vu ». »

  • Le lieu de rêve

    « Nous avons trouvé notre lieu sur Internet, nous voulions un mariage en extérieur (grooooosse prise de risque) et pouvoir héberger nos proches le tout avec un budget réfléchi ! Et hop, on a trouvé à vingt minutes de chez nous… Nous en avons passé des soirées à surfer sur le net ^^ »

  • Un photographe de talent

    « Nous connaissions Didier, nous connaissions et suivons tous ses shootings et ses mariages, pour nous c’est le meilleur, il a su exactement capturer les moments de vie que nous voulions, nous étions naturels et à l’aise. Je le conseille d’ailleurs à toutes les personnes qui sont dans le projet de se marier, dépêchez-vous il est beaucoup demandé ! »

La cérémonie laïque

« Notre cérémonie laïque s’est déroulé très simplement, nous ne désirions pas nous marier dans un lieu religieux, mais nous ne voulions pas non plus ne passer que par la case Mairie. L’alternative de la cérémonie laïque nous correspondait complètement car elle a laissé libre court à notre créativité, et au choix du déroulement.

Encore une fois les témoins ont joué un rôle capital dans le déroulement de cette cérémonie, sans compter sur la prose parfois marrante, souvent émouvante, mais toujours juste, du maître de cérémonie, mon père. J’ai eu la chance que mon père me marie à la Mairie, mais officie également pour notre cérémonie (à notre demande bien entendu).

Nous avons pu rire, nous avons été ému aux larmes, nous avons eu des surprises imprévues et pour toutes ces raisons le choix de la cérémonie laïque était évidente, car c’était un moment animé par les gens qui nous connaissent le mieux et qui l’ont rendu au plus juste à notre image.

Nous avons donc choisi mon père pour officier lors de la cérémonie, c’est donc sur lui que reposait la lourde tâche d’organiser ce moment du mariage, nous nous sommes contenté de valider le timing (cinquante minutes maximum, c’était à onze heures et demi, on ne voulait pas que les invités commencent à languir, à avoir faim et surtout soif).

Pour ce qui est de la musique, nous sommes rentrés en cortège (Florent sa maman, nos témoins 5 chacun, donc une fille et un garçon à chaque fois, nos filles puis moi au bras de mon père à une minute et 24 secondes (C’est le seul point de la journée où je voulais pas me louper ^^^) sur la chanson de Tom Odell, Another Love, pas hyper original mais ça faisait des années que j’avais celle-ci en tête et malgré de nombreuses tentatives de la part de Florent pour me faire changer d’avis, impossible, et sans regrets ni pour lui, ni pour moi…

Pour la sortie de la cérémonie après un selfie géant que nous avons fait du haut de notre sofa en cuir avec tous nos invités, nous avons quitté la cérémonie sous les fanions portés par nos témoins au son de Mahalageasca (une chanson dans le film Borat) hyper dansant, hyper entraînant c’était notre chanson du dimanche matin cet hiver ou nous dansions dans le salon avec notre fille, on était bien et on adorait la joie et l’entrain que nous procurer cette chanson… pour le mariage ça n’a pas loupé non plus, un moment merveilleux cette sortie de cérémonie :)

Pour ce qui est des discours, nous n’étions au courant de rien, nous avons été touchés, émues mais aussi vraiment pliés de rire par chacun d’entre eux, ils étaient parfaits !
Nous avons échangés nos vœux Florent et moi et là encore, nous nous sommes fait rire, pleurer, j’ai eu l’impression de découvrir ce jour là une nouvelle facette de mon mari et je l’aimais encore plus. »