Aujourd’hui, un petit mariage super à la cool comme on les aime ! Rachel & Quentin ne se sont pas pris la tête et se sont concentrés sur l’essentiel. La mariée avec la petite veste en jean sur les épaules, c’est vraiment chouette comme idée !

Découvrez le beau reportage de Lucie Sassiat.

 

Un Beau Jour ...

” Une jolie demande en mariage en hiver à Venise après huit ans. Un futur marié très stressé, une future mariée très très très heureuse. ”

La liste

Le lieu : Le Mas des Violettes

La photographe : Lucie Sassiat

La tenue de la mariée : 2 robes les Fées de Bengale (une longue, une courte), chaussures Gaspard Yurkievitch, voilette achetée au Bon Marché (je ne me souviens plus de la marque), veste en jean Maje, bracelets fantaisie H&M

La tenue du marié : veste Neil Barrett, chemise Paul&Joe, chaussures 7ème largeur,  jean Iro

Le traiteur : La pratique (contact par facebook)

Le Coiffeur/maquilleur : les copines !

Le DJ : les copains et le marié

La location lumière/sono : Yann DB Concept (yanndb@gmail.com)

Le camion à pizzas : La mia pizza, pour le brunch (génial!)

Le photographe

Lucie Sassiat façonne son œuvre comme on écrit un journal intime. A la fois album de famille, galeries de comédiens, portraits d’artistes ou clichés de mariage, le travail de la jeune photographe immortalise la vie sous toutes ses coutures, mettant en scène un univers voluptueux et poétique où sont sublimés les détails de la vie de tous les jours.

Remarquables de sensibilité et de vérité, les images de Lucie frappent tant par la proximité des modèles que par la sincérité de son regard. Jouant avec les codes anciens, la beauté naturelle et les gammes de couleurs, elle recherche avant tout à restituer l’impact visuel d’une émotion.

Au fil des années, cette veine spontanée et instinctive est devenue la véritable marque de fabrique de la photographe.

Les conseils de la mariée

1 – Bien préparer sa cérémonie, qu’elle soit religieuse ou non, c’est quand même ça le plus important

2 – Mettre à contribution son entourage (mille mercis à nos familles et amis)

3 – Profiter ! Ne pas s’attarder sur des détails que personne ne remarquera ! Le plus important, ce sont des mariés heureux et amoureux !

  • L'organisation

    ” Plutôt dans le rush et pas très organisés (pas de listes ni de fichiers excel), on a fait ça au feeling. Pas de pression, on a géré à peu près une chose par mois (lieu en Juillet, traiteur en septembre, robe au dernier moment etc…) et on s’en est sortis (avec un peu de stress les deux jours précédents) ! “

  • Le budget

    ” Le plus important pour nous était que les vins et la nourriture soient excellents. Nous avons choisi un menu simple mais uniquement de bons produits, venant de la région, naturels. Une grosse partie du budget pour le cocktail et le dîner. “

  • De belles inspirations

    ” Très honnêtement, nous n’y avons pas passé beaucoup de temps, le lieu se suffisant à lui même ! Nous souhaitions quelque chose de champêtre (thème Woodstock et grand barbecue). De jolies fleurs, du tissus psychédélique au marché Saint-Pierre à Paris, beaucoup de photophores de couleur, des fanions (toujours grâce à mon amie Laure) et … une magnifique collection de Vinyls chinés de la fin des années 60 suspendus au dessus des tables. “

  • Un lieu de rêve

    ” Des heures de recherches sur internet et la grande patience de mon amie Laure qui m’a énormément aidée. Le premier lieu que nous avons visité était le bon : le Mas des Violettes à Valflaunès, autant pour l’endroit (charme, authenticité, originalité) que pour la gentillesse et le professionnalisme de Djamilla, la propriétaire. “

  • Un photographe de talent

    ” Lucie nous a été recommandée par une de mes amies. Nous nous sommes rencontrés autour d’un verre et avons immédiatement accroché. Lucie est non seulement une photographe talentueuse mais elle a également su comprendre ce que nous souhaitions. Ses photos nous ressemblent (le grain, le cadre etc…). “