Hier, on vous présentait la cérémonie civile de Marine et Loïc

Aujourd’hui, on vous invite à découvrir la cérémonie religieuse et leur sublime festival bohème au Moulin du Becquerel : un tipi fleuri, un plan de table avec des affiches de festivals, une décoration à tomber par terre et des mariés plus amoureux que jamais : on sait que vous allez adorer ! 

Et si vous n’avez pas encore trouvé votre photographe, n’hésitez pas à contacter Gauthier Le Guen. Ses photos sont canons !

Un beau jour

“LoÏc et moi sommes ensemble depuis presque 10 ans. On s’est connu très jeunes. Nous avons pris notre temps pour vivre et profiter de chaque instant avant de nous poser les questions fondamentales sur la vie de couple, les projets … Nous ne voulions pas précipiter les choses.

En 2013, il a eu une proposition de poste à Montréal et c’est là que tout s’est déclenché dans sa tête. J’étais prête à le suivre alors que je n’avais rien qui m’attendait là-bas. Il a refusé le poste mais une idée avait poussée. Pour lui cela devenait évident que notre vie se ferait à deux et pour la vie. Je pense que c’est à partir de cet instant qu’il a voulu officialiser notre amour.

Il m’a fait sa demande le 17 décembre 2013 soit plus d’un an et demi avant le mariage. Je rentrais d’un dîner entre copines. Il m’attendait chez nous avec une multitude de bougies, du champagne, des fleurs …. Et un magnifique solitaire de chez Tiffany.

On a des vies parisiennes qui vont à 1000 à l’heure et notre appartement a toujours été notre cocon. C’était une évidence qu’il me fasse sa demande dans l’endroit où on se sent le mieux tous les deux. Je m’en souviens encore, il tremblait et avait du mal à s’exprimer. Les larmes sont montées et il n’a pas eu besoin de finir sa question pour que je réponde oui. Même si il était très tard, il fallait absolument que je partage mon bonheur. J’ai réveillé ma grand mère à 2h du matin pour lui annoncer. Elle pleurait de joie. C’est un moment que je n’oublierais jamais.”

Moulin-du-Becquerel 1Moulin-du-Becquerel 2Moulin-du-Becquerel 4Moulin-du-Becquerel 3Moulin-du-Becquerel 5Moulin-du-Becquerel 7 Moulin-du-Becquerel 8Moulin-du-Becquerel 6Moulin-du-Becquerel 11Moulin-du-Becquerel 10Moulin-du-Becquerel 9Moulin-du-Becquerel 12Moulin-du-Becquerel 13 Moulin-du-Becquerel 14 Moulin-du-Becquerel 15 Moulin-du-Becquerel 16 Moulin-du-Becquerel 17 Moulin-du-Becquerel 18 Moulin-du-Becquerel 19 Moulin-du-Becquerel 20 Moulin-du-Becquerel 21 Moulin-du-Becquerel 22 Moulin-du-Becquerel 23 Moulin-du-Becquerel 24 Moulin-du-Becquerel 25 Moulin-du-Becquerel 26 Moulin-du-Becquerel 27 Moulin-du-Becquerel 28 Moulin-du-Becquerel 29Moulin-du-Becquerel 31Moulin-du-Becquerel 30  Moulin-du-Becquerel 32 Moulin-du-Becquerel 33 Moulin-du-Becquerel 34 Moulin-du-Becquerel 35 Moulin-du-Becquerel 36 Moulin-du-Becquerel 37 Moulin-du-Becquerel 38 Moulin-du-Becquerel 39 Moulin-du-Becquerel 40 Moulin-du-Becquerel 41 Moulin-du-Becquerel 42 Moulin-du-Becquerel 43 Moulin-du-Becquerel 44 Moulin-du-Becquerel 45 Moulin-du-Becquerel 46 Moulin-du-Becquerel 47 Moulin-du-Becquerel 48 Moulin-du-Becquerel 49 Moulin-du-Becquerel 50 Moulin-du-Becquerel 51 Moulin-du-Becquerel 52 Moulin-du-Becquerel 53 Moulin-du-Becquerel 54 Moulin-du-Becquerel 55 Moulin-du-Becquerel 56 Moulin-du-Becquerel 57 Moulin-du-Becquerel 58 Moulin-du-Becquerel 59

La liste

Le lieu : Moulin du Becquerel à Saint-Martin-le-Gaillard en Haute-Normandie

Le photographe : Gauthier Le Guen

La vidéo : Sylvain et Rémi de l’agence Bulldog 

Le traiteur : Saveur Nature

La tenue de la mariée : robe Rime Arodaky, chaussures Barbara Bui et le voile réalisé par la mariée et sa grand-mère

La tenue du marié : costume Sandro, chaussures Church

Les fleurs : Charlène Lenoble

Le photographe

Originaire de Bretagne, c’est pourtant aux quatre coins du globe que Gauthier Le Guen découvre l’art de la photographie et qu’il s’y perfectionne.

A son retour en France, il a un véritable coup de coeur pour le milieu du mariage lorsqu’un ami lui confie la responsabilité d’immortaliser son jour J. Discret, son approche de la photographie de mariage s’avoisine à du photojournalisme. Il aime avant tout le naturel et les multiples façons de le retranscrire via l’image.

En permanence à la recherche de nouvelles expériences humaines, la découverte des différentes émotions qui règnent dans un mariage est pour lui une source d’inspiration infinie.

Les conseils de la mariée

1- Si vous voulez réaliser votre mariage vous-même, le maître mot est l’organisation et savoir déléguer au maximum à ses amies et sa famille.

2- Il ne faut pas parler tout le temps des préparatifs du mariage avec son chéri, mais se réserver des plages horaires dédiées à ça. Par exemple, Loïc et moi nous retrouvions une fois par semaine, pour un petit restaurant, et on ne discutait que de ça. Le reste du temps on évitait un maximum que les préparatifs engendrent trop sur notre vie.

3- Et le dernier et le plus important : le jour J, profitez un maximum. De toute façon, quoi que vous fassiez le jour J vous ne pourrez plus rien contrôler donc laissez l’amour vous emporter et profitez de chaque instant, de toutes les minutes… Même quand vous allez aux toilettes vous repoudrer ou vous laver les mains, profitez !

  • L'organisation

    “Au début, le mariage était prévu pour l’été 2014 mais j’avais tellement d’idées que c’était impensable de pouvoir tout gérer en quelques mois.

    Nous avons pris la décision de le faire en 2015. Je suis scénographe et décoratrice donc je voulais absolument que mon mariage soit parfait. Loïc m’a laissé complètement faire. Je lui proposais mes idées, on en discutait mais il était toujours d’accord avec moi. Je voulais tout faire moi même. Il était pour moi, hors de question, d’embaucher une wedding planneur.

    Mais avec le travail et la vie qui continue son rythme, c’était pas évident surtout les quelques mois qui ont précédé le mariage. Heureusement j’avais de super amies qui m’ont beaucoup aidées dans toutes les tâches DIY. De plus une de mes meilleures amies est fleuriste, c’est elle qui a absolument tout géré à ce niveau. Le meilleur ami de Loïc est chef pâtissier, il nous a fait la plus merveilleuse des pièces montées. Mon papi est apiculteur à ses heures. Grâce à lui, nous avons pu offrir des petits pots de miel à tous nos invités.

    Il est important d’être bien entouré dans ces moments. Mais rien ne s’est jamais fait au dernier moment. Tout était préparé en amont. Je pense que c’est le secret pour réussir son mariage si on veut tout faire soi-même.”

  • Le budget

    “Dès le début, je voulais une décoration très particulière notamment toutes les ampoules que l’on voit au dessus des tables. C’était un énorme budget et certainement mon plus gros caprice. J’ai fait des pieds et des mains, à ma belle famille, pour leur faire comprendre que c’était très important.

    Au début, ils ne comprenaient pas très bien mais ils m’ont finalement beaucoup aidé et étaient ravis du résultat. Comme j’ai fait beaucoup de choses moi-même, cela a allégé le budget dans sa globalité. Que ce soit les faire-part, la gazette des mariés, les petites déco, le panneau directionnel : tout a été réalisé chez nous à Paris avec les moyens du bord.”

  • De belles inspirations

    “Je voulais que notre mariage ressemble à notre personnalité. En me baladant sur Pinterest et les blogs de mariage, la tendance était clairement à l’esprit champêtre et guinguette. Même si j’adore le style, je voulais apporter une touche personnelle. Avec Loïc, nous ne sommes pas forcément très champêtre. La campagne, c’est bien mais juste quelques jours. On est plutôt des oiseaux de nuit et surtout très proches de nos amis. En bref, on aime faire la fête plutôt que les feux de cheminée.

    Quand on était jeune, nos soirées, à thème, étaient toujours les mêmes : Woodstock ! Nous n’avons donc pas mis longtemps à trouver le thème de notre mariage.

    Sans forcément faire du mariage une caricature, il s’agissait juste d’apporter quelques touches et cela me permettait de me tenir à un fil conducteur lorsque mes idées partaient dans tous les sens.

    On voulait surtout que notre mariage reste comme dans notre imaginaire : une journée agréable remplie d’amour, faire la fête avec ses amis et sa famille. Pas de prise de tête inutile avec des détails protocolaires qui compliquent tout. Le thème correspondait parfaitement à cette philosophie. En deco, j’aime mélanger les styles et les couleurs ne me font pas peur. Je voulais un univers fleuri et plein de couleurs. Pour moi, il était important que tout soit cohérent.

    Le choix des robes de mes demoiselles d’honneur était justifié en fonction de la déco des tables. Mes demoiselles d’honneur portaient toutes des robes différentes et très colorées. Je n’ai pas cherché à avoir 50 vases identiques, au contraire. J’ai chiné en brocante et acheté des petites choses par-ci et par-là. Il y a eu aussi beaucoup de récup’. Par exemple, des bouteilles de bière bombées en doré ou en cuivre nous ont servi à faire des vases, des petites planches de bois que j’avais découpé pour les menus…. Des lattes de lambris pour réaliser le panneau directionnel.

    S’il y avait une adresse à citer : je dirais Leroy Merlin et une bonne caisse à outils :) Pour le feuillage, nous sommes allés en forêt, avec mon petit frère et ma petite sœur, quelques jours avant le mariage pour faire la cueillette.

    Tout l’univers et la déco sont les points où j’ai passé le plus de temps mais je ne regrette pas ! Ils m’ont permis de partager des moments inoubliables avec mes proches.”

  • Le lieu de rêve

    “A l’annonce de notre mariage, mes grands-parents nous ont tout de suite emmené voir un lieu qui leur semblait parfait. Le Moulin du Becquerel.

    A leur époque, c’était un restaurant où ils venaient pour passer du temps en amoureux. Aujourd’hui, le moulin est uniquement réservé pour des réceptions. Nous sommes allés le voir un week end. C’était en plein hiver et il pleuvait mais lorsque que nous sommes arrivés sur les lieux, il y a eu un rayon de soleil qui rendait le moment et le lieu magique !

    Nous avons tout de suite craqué sur le jardin. A taille humaine et très fleuri. La salle était un peu rustique mais je savais qu’avec un peu d’imagination je saurais rendre ce lieu idéal.

    Nous avons quand même pris le temps de regarder d’autres lieux mais celui-ci restait dans notre tête comme notre coup de cœur. Nous sommes très vite revenus sur place pour signer la location.”

  • Un photographe de talent

    “Au début, nous avions trouvé un photographe sous les conseils de mon père. Deux mois avant le mariage il nous a fait faux bon. J’ai donc passé un appel au secours à tous nos amis.

    Gauthier est un ami d’un ami de Loïc. C’est lui qui nous a conseillé Gauthier. Nous avons tout de suite accroché. J’ai tout de suite adoré ses photos. Gauthier sait prendre les instants volés, les émotions. Ses photos sont lumineuses autant par la qualité de l’image que par l’émotion qu’elles dégagent.”