Vous connaissez le mariage bon chic bon genre ? Siiii voyons, c’est celui répondant parfaitement aux injonctions du mariage classique. Lààààà, vous l’avez en tête, c’est bon ? Et bien bonne nouvelle, vous avez le droit de le fuir, c’est même conseillé d’ailleurs !

Vous pouvez donc faire comme Pauline et Marc photographiés par Léa et David, qui ont choisi un mariage ultra convivial, authentique dans une véritable ambiance kinfolk.

Ils rêvaient d’une journée qui leur ressemble, authentique et simple, où ils pouvaient tout partager avec leurs invités en faisant fi des conventions. Comme par exemple, décider de servir lors du menu un plat à partager plutôt qu’un plat traditionnel servi à l’assiette.

Pour votre tenue les filles, faites pareil ! Abandonnez la robe meringue qui vous empêche de respirer et adoptez THE look ! Celui très kinfolk, très champêtre idéal pour une balade dans les champs, et pour sauter et danser jusqu’au bout de la nuit.

Choisissez un maquillage ultra léger qui ne disparaitra pas après les embrassades avec Mamie Jacqueline, et abandonnez les talons inconfortables évidemment (franchement vous vous voyez déambuler dans les champs en talons ?)

On est toutes d’accord, vous laissez tomber le mariage classique et guindé trop conventionnel n’est-ce pas ?

Un Beau Jour à Paris

En avril 2017, après une merveilleuse chasse au trésor à travers Paris dans mes endroits favoris, Marc m’a ensuite emmenée dans une sublime cabane perchée non loin de la capitale. Après un dîner cuisiné par ses soins et une belle vidéo de nos souvenir d’enfance et communs, il a ouvert le fameux coffre contenant une bague. Dans un français un peu hésitant mais très touchant (Marc vient de Barcelone et fait encore quelques rares maladresses en français) un « Veux-tu te marier avec moi ? ». J’ai fondu en larmes avant de dire un grand oui.

mariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgognemariage-kinfolk-convivial-bourgogne

La liste des prestataires pour un mariage kinfolk et convivial en Bourgogne

Le lieu : Domaine de la Chaux, dans le Morvan, en Bourgogne.

La tenue de la mariée : Robe de cérémonie laïque Reem Acra chez Nuit Blanche – Robe pour la balade et le pique-nique chez Reformation

La tenue du marié : Bretelles : Asos – Bottines en cuir : Crockett and Jones

La Wedding Planner : Charlotte Alaoui (épaulée par Émilie Ragouilliaux et Laurène Bazot)

Les photographes : Léa et David Latour

La fleuriste : Maison Mazelier

La mise en beauté : Mélissa Thomas

Le food truck à burgers du vendredi soir : B comme Burgui

Food truck dimanche midi : La Cuisine en mouvement

La location du mobilier : Tables et bancs chez Options

La location de la vaisselle et des bougeoirs : Vaisselle vintage

Le mobilier et la décoration : Big Day Bazaar

La papeterie : Papier d’impression Feathers and Stone

Le traiteur : Marie et Julien cuisine

Les photographes pour un mariage kinfolk et convivial en Bourgogne

David à la photo et Léa à la vidéo (Less is more Films), un duo, une famille. Plus connectés à la vie réelle qu’au monde virtuel, les relations humaines ont autant d’importance que la réalisation de belles images. Adeptes des mariages intimes dans de beaux coins de nature, ils voyagent à travers la France et le monde à la recherche de belles aventures, et même si leur travail est complémentaire, ils sont aussi habitués à travailler séparément.

Les conseils de la mariée pour un mariage kinfolk et convivial en Bourgogne

1 – Faire ce projet ensemble, l’imaginer comme un projet créatif en commun, faire en sorte que ce mariage vous corresponde à tous les deux.

2 – Penser en dehors des codes, imaginer cette journée comme vous l’entendez et faire abstraction des « Ce n’est pas un vrai mariage si… ». Nous avons organisé une balade dans la forêt alentour le matin, suivie d’un pique-nique participatif, puis une cérémonie en toute fin d’après-midi, une entrée à deux à la cérémonie laïque, un repas sur de longues tables, pas de danse à deux, pas d’entrée au repas ni de pièce montée, pas d’alliance pour Marc… Ne pas s’autocensurer ni se soumettre aux injonctions d’un mariage classique si ce n’est pas ce que l’on aime ni ce que l’on souhaite pour cette journée.

3 – Privilégier le confort ; celui des invités (les loger sur place si possible, éviter les déplacements, prévoir des coins cosy où s’asseoir pendant le cocktail, de quoi s’hydrater en cas de forte chaleur…), celui de sa tenue avec une robe qui vit, où l’on peut bouger, sauter, danser, un maquillage qui nous permet d’embrasser ou encore des talons pas trop hauts à la campagne.

  • L'organisation pour un mariage kinfolk et convivial en Bourgogne

    Nous avions une idée assez précise de ce que souhaitions pour ce moment spécial : rassembler nos proches pendant plusieurs jours, dans un lieu en pleine nature, pour rire, s’amuser et manger de belles et bonnes choses. Bien manger est très important pour nous ! Dans une atmosphère kinfolk, qui met à l’honneur des moments de partage authentiques autour d’une nourriture généreuse et de belles tables, simples et rustiques. Une fête intime, conviviale, où le partage serait la valeur centrale. Le plus important pour nous, c’était de composer un week-end authentique et simple, nous voulions faire les choses différemment des mariages traditionnels pour gommer au maximum le côté formel et quelque peu guindé que peut parfois prendre cet événement, afin que chacun de nos amis et des membres de nos familles se sente à l’aise.

    Nous avons pris notre temps ; nous nous étions engagés avec un premier domaine dans le Perche pour qui nous avions eu un coup de coeur à l’été 2017, mais malheureusement les propriétaires ont décidé de vendre l’endroit au printemps suivant. Un peu découragés – nous avions fait énormément de recherches pour trouver un endroit un peu atypique – nous avons repris nos recherches à l’hiver 2018 avec l’aide de Charlotte, notre super wedding planner et finalement – grâce à nos photographes et vidéastes David et Léa Latour – nous avons déniché un sublime lieu dans le Morvan en Bourgogne, plein de charme, authentique, bucolique et sauvage, pouvant accueillir et loger près de 70 personnes (plus de la moitié de nos invités venant de l’étranger, c’était donc assez indispensable), avec des propriétaires adorables.

    Nous avons ensuite réservé la date avec David et Léa puis recherché les prestataires assez précisément au fur et à mesure. Nous voulions vraiment trouver des prestataires de qualité mais avec une vision alternative, plus authentique et moins formelle du mariage. Je connaissais le magnifique travail floral à la fois sauvage, simple et raffiné de Mégane de Maison Mazelier par le biais de mon travail (je m’occupe d’un magazine de décoration) puis nous avons découvert nos traiteurs Marie et Julien cuisine au Andy festival (merci !), qui nous ont convaincus par la qualité de leur cuisine et également par le fait qu’ils proposaient l’option de faire un plat à partager, ce que nous voulions absolument pour casser les codes du traditionnel repas à l’assiette. Puis j’ai eu un coup de coeur humain et créatif pour le travail de Mélissa Thomas, talentueuse et adorable coiffeuse et maquilleuse, qui a complété notre super team de prestas.

  • Le budget pour un mariage kinfolk et convivial en Bourgogne

    Généralement, nous avons trouvé que faire les choses plus simplement, moins traditionnellement, coûte plus cher que se couler dans la tradition et de faire appel à des prestataires plus classiques. Honnêtement, nous avons fait au fur et à mesure, puisqu’avant d’entrer dans ce monde, nous ne connaissions pas vraiment les tarifs. Nous avons choisi des prestataires fournissant un travail de qualité tout en offrant selon nous des tarifs nous paraissant raisonnables et justes. Difficile de dire, évidemment, notre budget a dépassé nos prévisions de départ mais nous ne regrettons pas nos choix.

    Faire appel à des wedding planner peut paraître superflu mais sincèrement nous sommes certains que nous n’aurions pas du tout pu profiter de nos invités ni de la journée du mariage en soi sans elles. Nous nous en doutions mais après l’avoir vécu, nous en avons eu la confirmation, c’est selon nous indispensable si l’on ne veut pas passer sa journée à stresser et à courir partout, au moins pour le jour J.

    Quelques astuces pour limiter les dépenses ; nous avons privilégié des food-truck locaux pour les autres repas du week-end. Pour la décoration, nous avons essayé de faire beau mais simple, en privilégiant la beauté du lieu, le mobilier boisé, quelques pièces vintage choisies avec parcimonie, de la vaisselle en céramique et surtout la beauté des fleurs sauvages. Nous avons imprimé les livrets de cérémonie nous mêmes avec du papier commandé sur Etsy. Et nous avons essayé de ne pas trop nous perdre dans les détails que souvent les invités ne remarquent pas.

  • Les photographes pour un mariage kinfolk et convivial en Bourgogne

    Via mon travail, je connaissais David et Léa dont j’avais déjà publié les photos dans le magazine de décoration et d’art de vivre dont je m’occupe.

La cérémonie laïque pour un mariage kinfolk et convivial en Bourgogne

Méticuleusement, en y réfléchissant longtemps, en faisant en sorte d’alterner discours de nos proches et interventions plus originales : des dessins de la petite cousine de Marc, l’une de nos chansons favorites revisitée par nos amis musiciens, des rituels avec la participation de nos invités. Nous voulions que tout le monde se sente impliqué et important. Nous avons aussi demandé de l’aide à nos amis pour traduire chacun des discours dans la langue alternative (catalan ou français) pour que les invités puissent suivre chaque intervention sans avoir à faire une traduction en directe qui casse le rythme et l’émotion. Un process long et un peu compliqué mais qui vaut la peine (et plus que ça, qui paraît nécessaire) pour une cérémonie bilingue. Nos officiants de cérémonie, un ami d’enfance de Marc et la cousine de Pauline, ont brillamment présidé ce moment d’émotion intense. L’un des plus beaux souvenirs de ce week-end inoubliable rempli de partage et d’amour.