Rien que ce duo de prénoms est si joli ! Tout comme leur mariage : une ambiance douce et joyeuse, des sourires, des chapeaux, des bonbons, des fanions… Pleins de petits détails comme on les aime sur un beau jour.

Je vous laisse avec les photos de Peggy Herbeau (les productions de la fabrik) et les idées déco de Charlotte :

Tout a commencé quand Charlie m’a demandée en mariage, en Afrique du Sud en Février 2010. Comme beaucoup de sa famille et amis sont originaires et vivent la-bas nous avons décidé d’attendre l’été 2011 pour nous marier ce qui nous a laissé pas mal de temps !

Le lieu (le mas de mes parents) s’est tout de suite imposé a nous, même si cela demande, il faut le savoir, énormément de boulot de se marier chez soi. Le choix du lieu mais aussi l’ambiance que nous souhaitions ce jour là, ont tout de suite imposé le style du mariage. On voulait que tout se passe dehors (on avait quand même prévu une centaine de pashminas pour les frileuses) dans une atmosphère « champêtre » avec un petit esprit « guinguette », « bal des pompiers » (ça tombe bien, on s’est marié le we du 14 Juillet!!!) et comme la première chose que nous ayons faite est un « save the date » dans un photomaton a l’ancienne nous sommes tout de suite parti sur une note « rétro ».

Un des fils conducteur de la deco est le papier Kraft et les « tags de bagage » tamponnés de différents messages.

Par exemple les faire parts, que l’on a entièrement fait nous même, étaient imprimés en typographie style « machine a écrire » sur papier kraft, l’invitation, glissée ente les feuillets est un tag de voyage tamponné d’un côté avec la silhouette du mas (une creatrice anglaise nous a fabriqué le tampon) et de l’autre avec le texte d’invitation et j’ai imprimé les enveloppes du motif des courrier « air mail » pour le coté « invitation au voyage ».

Les « tags de bagage » on était aussi utilisés pour les étiquettes du plan de table suspendues sur des rubans dans les arbres (avec tamponnage des noms lettre par lettre… une vrai galère une de mes témoins peut témoigner!!!!) ainsi que pour les étiquettes de la petite fiole d’huile d’olive « cuvée C&C » qui remplaçait les traditionnels dragées (c’est l’huile d’olive que nous produisons la-bas).

Le papier kraft lui, a aussi servi pour les carnets de messe auquel on a donné un look « cahier d’ecole » modernisé par une bordure fluo et pour les menus du diner juste posé sur les serviettes avec un ruban de satin a message pour retrouver la touche de fluo.

Pour la deco générale on retrouvait l’esprit « guinguette » grâce aux fanions (trouvés sur le site Etsy) et les guirlandes d’ampoules électrique (offertes par un électricien avec lequel je travaille), suspendues dans la cour (là où on a dîné) et au dessus de la piste de danse en plein air. On a aussi utilisé énormément de lanterne en papier, car ça permet une deco imposante a moindre coût et donne un côté aérien et léger, assez magique de nuit quand elles sont éclairées. (un conseil, ne les prenez pas toutes de la même taille, c’est plus joli) Comme c’était à la maison, tout le monde a mis la main a la patte et finalement les préparatifs font aussi parti de la fête. Heureusement, dans la famille, tout le monde est doué de ses dix doigts, ça aide !!!

C’est aussi pour garder cet esprit que l’on a choisi d’avoir un cocktail assez long avec beaucoup d’animations. Nous avions installé, un « bar a bonbon », une « malle aux trésors » avec des chapeaux de pailles et ombrelles pour les invités, Un stand de barbes a papa, de glace, un stand « photobooth » (j’avais déniché un vieux polaroid 4 pauses qui a fait office de photomaton) qui a servi de livre d’or et un stand avec une grande carte du monde sur papier kraft ou chacun venait épingler un petit drapeau fluo avec son nom (le mariage était très international, ça a donc super bien fonctionné), avec bien sur, un groupe de Jazz manouche pour accompagner tout ca!! Finalement on avait prévu tellement de chose qu’on en a utilisé certaine pour le brunch du lendemain (comme la pinata pour les enfants ou les petit beurre fait maison avec écrit « Charlie & Charlotte » pour le café).

Pour les fleurs, l’idée était de rester dans la simplicité, je ne voulais rien de sophistiqué, et surtout je ne voulais pas mettre une tonne d’argent dans quelque chose de si éphémère, j’ai préféré investir dans des décorations qui peuvent re-servir. De toute façon, comme tout était en extérieur, on avait besoin que de très peu de fleur. Les seuls bouquets sont donc le mien et le « bouquet à la vierge »(tradition provençale).

Pour l’eglise, l’idee etait de rester sobre pour ne pas gacher la simplicité de cette superbe Chapelle Romane. Seule quelques pétales de roses blancs ont été éparpillé au sol et on a allumé des tonnes de bougies (d’autant qu’il n’y a pas d’électricité dans la chapelle!!) La Chapelle étant vide nous avons loué des bancs et pris a la maison deux chaises de jardin pour faire office de fauteuils des mariées sur lequel nous avons laissé pendre quelques rubans.

J’avais une idée précise de mon bouquet, je voulais absolument qu’il soit tout blanc, tout simple et surtout romantique avec seulement du frésia, des pivoines et quelques branches d’oliviers. Seulement impossible de trouver des pivoines blanches en plein mois de juillet, on a donc triché, avec de belles roses anciennes bien épanouies, mélangées, avec deux fausses pivoines.

Pour les centre de table, encore une fois je voulais quelque chose de très simple et éviter justement le côté « centre de table » en jouant plus sur l’accumulation, on avait donc des vases de différentes tailles (un vase cylindrique fourni par le traiteur, et deux pots anciens style pots de confiture déniché au grenier) avec juste une fleur coupée ou une bougie qui flotte dans de l’eau avec quelque branche d »olivier au fond.

Au final, le traiteur n’en a fait un peu qu’a sa tête et ça ne ressemblait pas tout a fait a ce qui était prévu, il a remplacé les branches d’olivier par un feuillage un peu « cucu » a mon gout, bref tout ca pour dire qu’il faut bien le briefer, voir carrément en faire un premier avec lui!

Pour les nom de tables, on a choisi des noms de voiture, je ne sais pas trop comment ca nous est venu, surement parce qu’on a tous autour de nous quelques mecs un peu fana de voitures, en tout cas, ça a donne un cote ludique a la deco et permis de personnaliser chaque table en retrouvant les vieilles bagnolles de chacun!!

Mon conseil, DÉLÉGUEZ. C’est vraiment ma plus grosse erreur d’avoir voulu m’occuper de tout, on n’a pas de temps pour soi. Dans le même genre, pensez aussi à ne pas donner votre numero de portable a tous les prestataires, donnez celui de n’importe qui mais pas le vôtre, car sinon on reçoit des milliards de coup de fil le jour J alors qu’on a franchement autre chose a faire!!
Ensuite, fouillez, fouinez, farfouillez, sur le net ou dans votre grenier, il y a des idées partout a dénicher et surtout pleins de bonnes affaires quand on prends le temps de chercher!!!
Dernière chose, n’en faites pas trop car on a eu beau étaler la fête sur trois jours, c’est passé beaucoup trop vite!!! Pleins de bonnes choses pour toutes celles en plein dans ce temps de préparation exaltant. A vrai dire je vous envie, je recommencerai demain avec plaisir, et j’attends maintenant que les copines se marient!!!!

En résumé, toutes les infos pratiques :

> Photos : Peggy Herbeau des productions de la fabrik

> Les tenues :

La mariée :

Robe en tulle de soie, top en dentelle, voile et bijoux de tête, « Celestina Agostino ». Chaussures Valentino. Je reste un peu décue par ma robe, ca n’etait pas assez décontracté pour moi, donc surtout ne vous laissé pas influencer et faites ce que vous voulez!!!

Le marié :

Smoking sur mesure boutique « Start » (Londres). Chaussures, nœud papillon, boutons de manchettes, et même chaussettes!!! « Paul Smith »

Cortège :

Petit garçon, shorts et chemises en lin réalisé par les doigts de fée de maman, chaussures « les tropéziennes », Panamas trouvé sur internet.

Petite fille, jupons en tulle « Bonpoint », débardeur « Petit Bateau », chaussures « les tropéziennes », couronnes de fleurs olivier, gypsophile et petites roses blanche réalisée tout comme mon bouquet par une cousine fleuriste.

> Au menu :

Cocktail :

On a choisi une option avec beaucoup de chose préparé a la demande (huitre, foie gras poêlé, smoothie.. etc). Mais le truc qui changeait un peu, c’est qu’on a démarré avec un « bar a soda » a la sorti de l’église, car comme on adore l’endroit, on voulait que les gens s’y attardent. Nos invités ont adoré et c’etait vraiment un moment sympa. La suite du cocktail se déroulait dans le parc de la maison

Dîner :

On a voulu écourter le diner en remplaçant l’entrée par une mise bouche mais dans les faits, malheureusement, c’est finalement aussi long! Ensuite, pour changer un peu, on a opté pour du poisson avec un filet de loup a la badiane, fenouil croquant et risotto aux cèpes suivi bien sur du fromage, de la pièce montée de macarons et du gâteau des mariés.

Brunch :

Camion Pizza