Avec l’aide de leurs familles et de leurs amis, Laurie & Julien ont réussi à organiser un joli mariage qui leur ressemble dans un lieu vraiment superbe. Avec un petit budget, tout est possible (on ne cesse de vous le répéter !).

Avec beaucoup d’amour et en retroussant leurs manches, ils ont tout fait eux-mêmes : la décoration, le repas, la musique… Et pour ça, on les félicite ! Le résultat est vraiment chouette. 

On vous laisse découvrir ce doux moment grâce aux clichés de Laurent Brouzet.

Vous aussi partagez vos jolis moments, envoyez vos photos ici

mariage original

« La demande en mariage, j’avoue, je l’attendais impatiemment. À vrai dire, j’étais très curieuse de savoir comment il la ferait. Et il ne m’a pas déçue, au contraire. Je ne pouvais espérer plus belle demande, car c’était tout lui !

Nous étions ensemble depuis 2 ans et demi à ce moment-là. Chaque mois, pour fêter notre jour de rencontre, on s’organisait un repas à thème. En juillet 2014, je suis partie une semaine dans le sud-ouest avec ma cousine. C’était à son tour de faire le repas et il l’avait prévu pour le soir de mon retour. Quand je suis rentrée, j’avais à peine mis un pas chez nous que j’ai entendu la musique que je voulais absolument pour notre entrée lors de la cérémonie laïque. Mon cœur s’est accéléré ! Et là, l’incompréhension totale : l’appartement avait complètement changé.

Plus aucun de nos meubles n’étaient là. À la place, il y avait des barrières en bois, des ballots de paille, un faux feu de camp, une table en bois pour dîner, des photos et de la gypsophile qui pendait du plafond, et une énorme cabane en bois et toile au milieu du salon, avec notre matelas à l’intérieur. C’était incroyable. Au-delà de ce que j’aurais pu imaginer. Il avait préparé tout ça pendant une semaine, sans en dire un mot à quiconque. Pas facile de garder tout ça pour lui. Bref, on a versé pas mal de larmes ce soir-là, un trop plein d’émotions.

Depuis, les copains lui en veulent d’avoir mis la barre aussi haute ! D’ailleurs, au mariage, nos témoins avaient préparé une vidéo surprise retraçant cette fameuse demande. C’était énorme, on a bien ri ! »

Laurent_Brouzet1 Laurent_Brouzet2 Laurent_Brouzet3 Laurent_Brouzet4 Laurent_Brouzet5 Laurent_Brouzet6 Laurent_Brouzet7 Laurent_Brouzet8 Laurent_Brouzet9 Laurent_Brouzet10 Laurent_Brouzet11 Laurent_Brouzet12 Laurent_Brouzet13 Laurent_Brouzet14 Laurent_Brouzet15 Laurent_Brouzet16 Laurent_Brouzet17 Laurent_Brouzet18 Laurent_Brouzet19 Laurent_Brouzet20 Laurent_Brouzet21 Laurent_Brouzet22 Laurent_Brouzet23 Laurent_Brouzet24 Laurent_Brouzet25 Laurent_Brouzet26 Laurent_Brouzet27 Laurent_Brouzet28 Laurent_Brouzet29 Laurent_Brouzet30 Laurent_Brouzet31 Laurent_Brouzet32 Laurent_Brouzet33 Laurent_Brouzet34Laurent_Brouzet35Laurent_Brouzet36Laurent_Brouzet45Laurent_Brouzet37Laurent_Brouzet38Laurent_Brouzet46Laurent_Brouzet39Laurent_Brouzet41Laurent_Brouzet53Laurent_Brouzet40Laurent_Brouzet42Laurent_Brouzet56Laurent_Brouzet43Laurent_Brouzet44Laurent_Brouzet47Laurent_Brouzet48 Laurent_Brouzet49 Laurent_Brouzet50 Laurent_Brouzet51Laurent_Brouzet52Laurent_Brouzet54Laurent_Brouzet55Laurent_Brouzet57Laurent_Brouzet58 Laurent_Brouzet59 Laurent_Brouzet60 Laurent_Brouzet61 Laurent_Brouzet62 Laurent_Brouzet63 Laurent_Brouzet64 Laurent_Brouzet65 Laurent_Brouzet66 Laurent_Brouzet67

Retrouvez plus de photos ici

photographe de mariage

PortraitLaurent Brouzet aime la photographie mais il aime surtout les gens. Etre spécialisé dans le mariage lui permet de faire des rencontres humaines uniques et de raconter une histoire à chaque fois différente, votre Histoire.

Il aime se considérer comme un invité privilégié qui, en toute discrétion, va cristalliser toutes les émotions de cette journée si spéciale dans la vie d’une famille. Aussi bien pendant les moments forts qu’en backstage, il saisit les petits détails, les rires, les mains qui se frôlent et les regards complices qui sont l’essence même de votre histoire.

Issu de la photo artistique, il aime les images qui évoquent la poésie, sans artifice. Privilégier la sensibilité et l’empathie lui permet d’interpréter au mieux chaque instant précieux en préservant la spontanéité et le naturel.

Si vous le cherchez l’hiver, vous risquer de le trouver se promenant sur les plages sauvages de Camargue.
mariage conseils

1 – On dit tout le temps de profiter du jour J mais je dirais aussi de profiter des préparatifs. J’ai adoré cette période à imaginer un mariage qui nous ressemblerait, à prendre des notes dans mon carnet, etc.

2 – S’organiser et s’avancer le plus possible pour ne pas se laisser dépasser par la ferveur des derniers préparatifs (en gros c’est ce qu’on n’a pas fait !). Pendant les préparatifs, il y a pas mal de choses pour lesquelles on se dit qu’on a le temps et au final, le temps défile et on se retrouve très vite à M-1, J-7…

3 – Faites un mariage qui vous ressemble. C’est le plus important. Il faut que tout le monde, invités et mariés, s’y retrouvent et vous retrouvent surtout. Alors il faut vite s’enlever de la tête les idées qui sont belles pour les autres mais qui ne vous correspondent pas.

« On a eu 11 mois pour tout préparer. Le plus important pour nous était de trouver le lieu et le photographe. Ce sont donc les premières recherches sur lesquelles on s’est concentré. Le reste est venu petit à petit.

Pour l’ambiance, on savait, dès le début, que l’on partirait vers une inspiration champêtre. Entre temps, on a trouvé notre maison. Le déménagement nous a pris du temps et m’a permis, à un mois et demi du mariage, de me décentrer du jour J. »

>> Le budget <<

« On n’avait pas un énorme budget. Mais les points sur lesquels on ne voulait pas faire de sacrifices étaient le lieu et le photographe. Nous voulions également la présence d’un vidéaste que l’on a trouvé grâce à l’intermédiaire d’une amie travaillant dans l’audiovisuel.

Pour le repas, nous n’avons pas fait appel à un traiteur. On trouvait ça fou le budget qui y aurait été consacré. Et puis on voulait un repas convivial, rien de guindé. Alors on a fait cuire des porcelets, à la broche, sur place (par les proprios qui proposent ce service à la base pour le rebond) qu’on a accompagnés d’un buffet froid fait par ma belle-famille (et je leur tire mon chapeau, c’était beaucoup de travail, et ils ont assuré). Tout le monde s’est régalé. Pour les boissons du vin d’honneur et du repas, nous sommes allés à Metro : petits prix garantis !

Les amis nous ont aussi beaucoup aidés car pas mal d’entre eux travaillent dans l’infographie ou l’audiovisuel. C’est un ami très proche qui a fait nos faire-part et qui a dessiné le logo que l’on a utilisé en fil conducteur sur la déco, les cadeaux ou encore sur les badges pour les invités. Une autre amie a imaginé des dessins nous ressemblant qui serviraient à confectionner des tattoos faits maison. Et puis, j’ai un mari super bricoleur qui peint merveilleusement bien (un rêve cet homme !) alors il a confectionné beaucoup de choses de ses petites mains. »

>> Un bel endroit <<

« Ça n’a pas été facile de trouver le lieu de notre mariage, à cause de deux choses : le choix de ne pas prendre de traiteur et l’envie d’un endroit, à part, où se déroulerait la cérémonie laïque (et protégé car, dans le Nord, été ne signifie pas forcément soleil !).

Les salles libres de traiteur il n’y en a pas énormément finalement. Une semaine complète à écumer une ribambelle de sites sans véritable résultat. Je me disais que ce n’était que pour les autres de tomber sur LA salle. Et finalement on l’a trouvée NOTRE salle : La ferme des oiseaux à Frévent.

Elle rassemblait tout ce qu’on aimait : les poutres, le bois et la nature. Et, il y avait cet endroit incroyable sur place, à la fois protégé et donnant sur les jardins, avec plein de vieilles chaises en bois. On a tout de suite su qu’on y ferait notre cérémonie laïque.

Quand j’ai appelé pour réserver, je m’y attendais un peu : aucun week-end de libre de la mi-avril à la mi-octobre 2015. Mais par chance, le matin-même, un couple se désistait pour le 20 juin. On avait envisagé de se marier fin août mais on a sauté sur l’occasion ! »

>> De belles inspirations <<

« On ne voulait pas dénaturer les lieux. On voulait juste rajouter notre touche à nous. On a chiné sur diverses brocantes et à la braderie de Lille. On cherchait des caisses en bois, en plus de celles qu’on avait déjà, des vieux chandeliers, des pots de conserve et des vieilles boîtes. Comme nous n’avions pas de traiteur, on a loué de la vaisselle dépareillée trouvée sur Le Bon Coin. De chouettes assiettes avec de jolis verres anciens à liserés dorés.

Julien est très bricoleur, il a donc confectionné beaucoup de choses de ses propres mains, comme un énorme bar en bois avec des palettes qui nous a servi pour les mojitos, des panneaux d’indication, un porte cadres-photos, des rondins de bois découpés dans nos branches d’arbres, une arche et un panneau qui annonçait le stand de tattoos.

Le stand de tattoos, on en voit de plus en plus, mais pour nous c’était une évidence ! On est tatoué tous les deux (enfin moi beaucoup moins que mon mari). Julien voulait d’ailleurs en faire son métier (il tatoue lui aussi parfois) alors on voulait proposer aux invités de se faire tatouer à leur tour. Artiste dans l’âme, il a donc dessiné une partie des tattoos avec une amie illustratrice. On en avait prévu beaucoup, plusieurs par invité. Ils sont partis à une vitesse folle !

Pour les fleurs, c’est également une amie qui s’en est chargée. Elle s’était lancée il y a un an dans une formation de fleuriste. On était son premier mariage. Et elle a tellement assuré ! Chaque mange-debout et table de dîner avait un ou deux bouquets et aucun ne se ressemblait. Elle avait également fleuri le plan de table, l’arche et l’allée de la cérémonie laïque. Elle avait accroché des petits bouquets de gypsophile sous lesquels nous passions lors de notre entrée. Le tout en restant dans cette thématique champêtre qui nous tenait tant à cœur. C’était magnifique.

Pour le reste, les blogs de mariage et Pinterest nous ont inspiré. Chaque jour je consultais mes préférés, dont Un Beau Jour. Je m’étais également rendue au festival Andy. J’étais à fond ! J’adorais regarder le mariage des autres et je rêvais du mien. Bref, une mine d’or ! »

>> Un photographe de talent <<

« Nous savions ce que nous voulions niveau photo : quelqu’un qui saurait retranscrire cette journée à la manière d’un reportage photographique. Nous avons trouvé ce que nous recherchions en la personne de Laurent et nous lui avons fait traverser la France.

J’avais même envisagé une éventuelle grève de train ou d’avion (sait-on jamais !) mais ouf, il est arrivé à bon port la veille de notre mariage.

Laurent est quelqu’un de très sympathique et qui m’a tout de suite mise à l’aise. Pas facile pour moi qui déteste me voir en photo. J’ai un rapport difficile avec mon image. J’appréhendais déjà le résultat mais je savais, au fond de moi, qu’il réussirait à me rendre « jolie ». Et si ce n’était pas moi, je savais que le reste serait magnifique.

Et en effet, quelle joie lorsque nous avons découvert les photos ! Ça retranscrivait parfaitement cette journée. Les émotions dégoulinaient de l’écran. Chapeau l’artiste ! J’ai trouvé ça dingue de l’avoir si peu aperçu durant cette journée et de découvrir qu’il était présent partout en fin de compte ! Il s’est montré très discret mais a capturé chaque instant. La réaction de nos familles et amis ne s’est pas faite attendre, non plus, quand on leur a envoyé le lien de la web galerie. Ils ont adoré le rendu et m’ont demandé de féliciter vivement le photographe. Alors, encore un grand merci Laurent. »

Si vous avez des questions vous pouvez contacter Laurie sur lauriekos[at]hotmail.fr

> Le lieu : La Ferme des Oiseaux (Frévent)

> Photo : Laurent Brouzet

> Vidéo : Loïc Ridou

> Les tenues :

Laurie : robe Créations Bochet (modèle personnalisé) dans la boutique Mariée Couture (Lille), chaussures Dune

Julien : pantalon et chemise Scotch & Soda, noeud papillon Le Colonel Moutarde

> Coiffure et maquillage : Marina G Make Up 

> Le traiteur : la belle famille !

> Gâteaux : Pâtisserie Hubert Vienne à Santes

> La décoration : chinée dans des brocantes et fait-maison 

> Fleuriste : Isathys

> Chanteuse : Lucile Luzely