Vous vous souvenez de ces jolis faire-parts ? C’était ceux du mariage d’une bonne copine, Caro qui a fait un très joli mariage à l’image d’elle et de son mari Thibault.

Un super joli moment capturé par Floriane Caux en mai dernier dans le sud ouest. Caro avait plein de choses à raconter, c’est très instructif :)

Vous aussi partagez vos jolis moments, envoyez vos photos à contact@unbeaujour.fr

mariage original

Il y deux ans, nous étions sur une plage déserte à Bali au couché du soleil … Nous nous sommes promis de nous aimer pour toujours !

Entre temps, un bébé surprise, un mariage civil à Paris avec un brunch à l’hôtel Amour, un nouvel appart, un nouveau boulot. Et notre mariage avec tous nos proches…

Retrouvez plus de photos ici

photographe de mariage

 Floriane Caux  nous a été présentées par la délicieuse Marie-Laure pour ses jolies photos de fiançailles rétros, nous étions tombées sous le charme du travail de la jeune photographe. Floriane est une rêveuse plus qu’une chasseuse d’images. C’est en réinventant le monde dans lequel nous vivons qu’elle se complait.
Photographe de mariage sur Toulouse et photographe de mode elle se déplace dans tout le Sud (Midi-Pyrénées / Languedoc-Roussillon) principalement ainsi que dans la France entière et à l’étranger.
mariage conseils

1 – Prendre le temps de bien réfléchir à l’atmosphère, au style de mariage que l’on souhaite. Cela fait gagner énormément du temps pour la suite. Nous avions choisi de n’avoir que des fleurs et rayure dans un esprit bucolique chic… Il n’y avait plus qu’à les décliner sur tout ce qui était possible.

2 – Déléguer à la famille (mamans, tantes…) qui n’attendent que ça…

3 – N’inviter que le cercle de famille et amis proches pour pouvoir profiter de tout le monde. On connaissait vraiment intimement tout nos invités, on a profité à fond du mariage, on avait même l’impression d’être invité:)

mariage organisation

Nous avons dû réserver le lieu et le traiteur à peu près un ans plus tôt. Le problème est que tout le monde a un agenda bouclé un an à l’avance, donc nous nous y sommes pliés. Nous avons ensuite fait toutes les petites choses au fur à mesure tout au long de l’année. Beaucoup de souhaits émis par nos mamans, tantes et témoins… Et pour nous que les bons moments à choisir parmi leurs trouvailles. Le rêve !

Nous sommes assez exigent. Nous avons 30 ans et assisté à pas mal de mariages et ils sont toujours un peu pareil. Nous voulions vraiment quelque chose qui nous ressemble.

>> Le budget <<

Grâce à ma copine (Éléonore d’un beau jour), j’avais quelques idées sur les priorités : un bon photographe (car c’est ce qui reste), un bon dîner et de la bonne musique pour faire la fête toute nuit.

La déco est faite home-made, on a limité le choix dans les alcools pour éviter que ça se transforme en fête à neuneu (vin locale et champagne avec étiquettes personnalisées dans notre Liberty), coca, Orangina et limonade le tout en bouteilles de verre et paille.

>> Un bel endroit <<

Nous voulions nous marier à la fois à campagne et sous le soleil, bucolique mais chic. La maman de Thibault vit, dans le Sud Ouest dans un joli village avec une très jolie et toute petite église (Vernet le Bas dans l’Aveyron, à côté de Figeac).

Nous sommes partis de là et avons donc missionné sa maman pour nous trouver le lieu de nos rêves pour la fête et le dîner. Nous ne voulions surtout pas d’un endroit spécialisé dans les mariages à la pelle et qui propose toujours les mêmes prestations, les mêmes recettes bien rôdées….

Nous sommes venus au printemps 2011 pour visiter… un château ! Au départ, nous n’étions pas vraiment enchantés par l’idée, nous ne voulions absolument pas d’un mariage « cul cul » dans un château…. Mais contre toute attente, nous sommes tombés sous le charme.

Le Château de Beduer dans le Lot façon château fort ancien, avec une partie en ruine, des roses de Ronsard qui courraient le long des vielles pierres, une vue imprenable sur la vallée du lot, des chambres anciennes avec lits à baldaquins et salles de bain en faïence.N

Nous pouvions être 17 sur place, plus trois autres gites sur le même terrain. C’était pile ce qu’il nous fallait.

Nous avons immédiatement réservé pour le week-end de la pentecôte 2012 pour que nos famille et amis puissent rester trois jours et profiter au maximum de l’endroit avec nous.

>> De belles inspirations <<

On a trouvé l’inspiration en grande partie sur Un Beau Jour. Puis nous avons décliné les rayures et le Liberty partout où il était possible d’en avoir.

J’étais absolument contre les plans de table strictes avec le nom des îles où on partirait en voyage de noce ou les plantes de la région par exemple.

J’ai donc demandé à ma super famille de réaliser des bracelets en tissus liberty et rayés (Marché St Pierre). Chaque personne d’une même table, avait le même bracelet, qui se retrouvait sur les ronds de serviettes et autours des vieux bocaux qui servaient de centre de table.

Les invités n’avaient plus qu’à reconnaître leur table. Ça à l’air compliqué comme ça mais c’était très fluide le jour J.

Il y avait des fanions en tissus sur les buffets, des fleurs en papiers posées dans l’herbe (merci le tuto Un beau jour) et beaucoup de fleurs (pivoines, roses anciennes, hortensias….), le château était tellement beau qu’il se suffisait presque à lui même.

Nous avons acheté de la vieille vaisselle chez Emmaüs, des serviteurs, des plats à fleurs…. pour donner vraiment du cachet à la déco.

Chaque invité est reparti avec une pochette en tissus remplis de bonbons à la place des traditionnelles dragées.

Nous voulions une voiture rigolote, le beau père de Thibault nous a prêté sa 4L bleue ciel, à laquelle nous avons ajouté quelques ballons roses et blancs.

Pour la messe, l’église était très petite, on a donc joué sur la lumière en installant une cinquantaine de bougies, quelques guirlandes de fleurs sur les autels et une arche de fleurs autour de la porte d’entrée.

Pour les fleurs, nous avons été assez directifs, nous voulions des bouquets simples et frais : Hortensias, Pivoines, Roses anciennes et gypsophile le tout dans les tons pâles roses et blanc.

La maman de Thibault avait des tonnes de très beaux bocaux anciens, parfaits pour les fleurs et les bougies.

Je voulais absolument un bouquet de pivoine avec du gypsophile pour mon bouquet de mariée et une couronne de fleurs comme les princesse de contes !

Mes témoins ont avec beaucoup de gentillesse elles aussi acceptées de mettre une couronne de fleurs (merci les filles). Il n’a pas fallu beaucoup insister pour que les petites filles d’honneurs en aient une également, trop contente d’être des princesses elles aussi !

Et ce photobooth que nous avons réalisé nous même : l’appareil photo sur trépied se déclenchait avec une télécommande, plus quelques accessoires de déguisement trouvés sur Etsy pour décomplexer les gens et le tour était joué !

>> Les tenues <<

Je savais exactement ce que je voulais et surtout ce que je ne voulais pas (la tenue habituelle de la mariee : robe bustier et chaussures pointues n’étaient vraiment pas pour moi). Je voulais une robe dans laquelle je sois à l’aise et qui me ressemble.

En bonne parisienne fashionista que je suis, j’aimais beaucoup l’univers de Delphine Manivet. J’ai pris rdv avec ma maman et ma tante, j’ai essayé deux robes mais je savais déjà en arrivant celle qui m’irait. Un haut en dentelle de Calais avec une collerette façon Medicis et une jupe taille basse en organza.

Deux minutes apres l’essayage (et quelques larmes de ma maman), elle était commandée ! Soyons honnête, C’est un coût important et je ne remercierais jamais assez ma maman pour ce très joli cadeau. J’adore cette robe, j’étais très à l’aise dedans, le tissus était sublime !

Pour les chaussures, pas de talons (je ne voulais pas finir la soirée pieds nus), j’ai donc opté (comme tous les jours d’ailleurs) pour une paire de ballerines Repetto mais phosphorescentes !

Une paire de gants en dentelle et une couronne de fleurs pour achever le tout.

Attention, intervention de Thibault :

« J’avais une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment. Je voulais absolument me marier en sear sucker, clin d’oeil à mes salopettes Cyrilus d’enfance et ça faisait une tenue qui collait bien à l’atmosphère que nous voulions créer.

Je suis allé chez Ralph Lauren boulevard St Germain, ils ont un service semi-mesure un peu plus évolué qui m’a permis de choisir ma coupe et ma matière.

Ça peut paraître banal mais quasiment aucun autre de tailleur ne propose de sear sucker à Paris, ça fait plutôt partie de la tradition anglo-saxonne. J’ai donc opté pour une veste cintrée à l’anglaise avec deux fentes et trois poches à rabat et un pantalon assorti avec ourlet.

J’ai trouvé que c’était plus strict et élégant que la coupe sport généralement réservée à cette matière. Un mois plus tard (la veille de notre départ) je recevais mon costume.

Avec notre thème, j’avais automatiquement les rayures, ne restaient plus que les fleurs. Caroline m’avait glissé qu’elle me rêvait avec un noeud papillon. Un rapide tour d’horizon des propositions parisiennes m’a rapidement fait réaliser que je ne trouverai rien sur place, avec du Liberty tout du moins.

Donc, grâce à Google et Etsy, j’ai déniché Pomp & Ceremony, une styliste spécialisée dans la question. Nous nous sommes échangés quelques mails et elle m’a fait huit noeud papillons dans le tissus que j’avais choisi pour mes témoins et moi en un temps record. Le tout a été complété par une chemise blanche Dior et des chaussures noire très simples de chez Philippe Zorzetto dans le Marais. »

>> Les faire-parts <<

Il était important pour nous d’avoir un faîre part que les gens gardent, comme un objet de déco.

Nous adorons tous les deux les pop up et les découpes des livres d’enfants. Mais en faisant des tests, le pop-up ne convenait pas, nous n’arrivions pas à faire quelque chose de joli, avec toutes les infos et qui ne soit pas hors de prix.

J’avais dans le fond d’un tiroir, une veille carte de Noel Muji qui reprenait les monuments de Paris en découpe… c’était très beau.

Nous avons donc dessiné nos éléments (balançoires, gâteau, arbres…) puis le fond liberty et trouvé un imprimeur pour réaliser notre rêve.

Ensuite, une amie calligraphe nous a fait toutes les enveloppes à la main dans une typo que nous avons choisi ensemble, les invités ont adoré !

On a aussi fait éditer nos timbres avec le même Liberty que les faire-parts sur le site de la poste. Le but était de faire voyager nos invités dans notre univers. Et vu tous les messages de félicitations, l’opération était plus que réussie !

>> Un photographe de talent <<

On a trouvé Floriane sur Un beau jour ! Je la recommande vivement, jeune, adorable, discrète et très professionnelle. En plus elle était dans la région, parfait pour nous.

Je suis toujours un peu coincée devant un appareil, elle m’a mis à l’aise et a capturé les bons moments de la soirée sans forcer les gens à poser. Le résultat est pile ce que je voulais!

Nous avions installé nous même un photobooth en plus avec les restes de papier peint de la chambre de notre fille. C’etait top, tout le monde s’est prêté au jeu, ça fait des supers souvenirs !

Si vous avez des questions vous pouvez contacter Caroline sur c.carolinefleur@gmail.com

> Le lieu : Le Château de Beduer

> Photo : Dominique Bader

> Les tenues : Robe Delphine Manivet, chaussures Repetto

> Le traiteur : Virginie et Rémy Filhes

> Au menu :

Cocktail : Mini-Burgers de Veaux ou canard, mini Hot Dog, saucisse locale, mini croque Monsieur jambon de pays, cupcakes salé, aumônières de boudin noir
Tomate cerise façon pomme d’amour (merci Eeonore), Cornet de légumes….

Dîner : Foie gras poêlé sauce pomme d’amour, pain d’épice et gourmandise de foie gras, terrine de foie gras maison. Pièce de boeuf à la plancha, churros salé (incroyablement bon) et brochettes de légumes. Fromage locaux

Pièce montée de fraisiers rayée rose et blanc et fleurie, avec glaces artisanales caramel beurre salé et yaourt

Et camion à pizzas le lendemain pour le brunch !