On était super impatientes de vous présenter ce joli mariage, plein de folie, de chouettes idées, d’élégance… Et puis on a vraiment craqué sur la robe de Julia et son adorable bouquet o_O

Les mariés donnent plein de super conseils et astuces dans la suite de l’article n’hésitez pas à tout lire c’est super instructif et drôle (leurs bagues, leur liste de mariage géniale, etc…)

Vous aussi partagez vos jolis moments, envoyez vos photos ici

mariage original

« Ca va peut-être en surprendre quelques-unes par ici, mais il y a peu de temps encore nous étions deux grands sceptiques du mariage.

Il fallait pourtant passer par là, pour un projet qui nous tenait bien plus à cœur. Cela a été une décision douloureuse, on a voulu faire ça vite comme pour arracher un sparadrap. Mais tout est bien qui finit bien : à notre grand étonnement nous avons adoré nous marier ! »

Le-Labo-de-Fif1 Le-Labo-de-Fif2 Le-Labo-de-Fif3 Le-Labo-de-Fif5 Le-Labo-de-Fif6 Le-Labo-de-Fif7 Le-Labo-de-Fif8 Le-Labo-de-Fif9 Le-Labo-de-Fif10 Le-Labo-de-Fif11 Le-Labo-de-Fif12 Le-Labo-de-Fif13 Le-Labo-de-Fif14 Le-Labo-de-Fif15 Le-Labo-de-Fif16 Le-Labo-de-Fif17
Le-Labo-de-Fif18 Le-Labo-de-Fif19 Le-Labo-de-Fif20 Le-Labo-de-Fif21 Le-Labo-de-Fif22 Le-Labo-de-Fif23 Le-Labo-de-Fif24 Le-Labo-de-Fif25 Le-Labo-de-Fif26 Le-Labo-de-Fif27 Le-Labo-de-Fif28 Le-Labo-de-Fif29 Le-Labo-de-Fif30 Le-Labo-de-Fif31 Le-Labo-de-Fif32 Le-Labo-de-Fif33 Le-Labo-de-Fif34 Le-Labo-de-Fif35 Le-Labo-de-Fif36Le-Labo-de-Fif38Le-Labo-de-Fif37

Retrouvez plus de photos ici

photographe de mariage

unnamedJen orchestre Le labo de fif, cette fabrique de souvenirs heureux.
Animée par le devoir de mémoire, la transmission, l’inventaire du quotidien, des siens… et puis celui des autres & séduite par l’univers enfant, la food, la ville, la mode ; Ils rythment son travail photographique.
Le labo de fif se veut poétique, aérien, léger, il aime la couleur, le papier, les arbres, le bitume et puis les Joyeux Jours de fête. Happy Noce !
mariage conseils

1 – Keep calm ! On peut facilement se mettre la pression en voyant toutes ces photos de merveilleux mariages, mais ce que vous aimez, et les solutions pour y arriver sont là, autour de vous ! Ce serait dommage de laisser de la place au stress dans les préparatifs de cette belle journée.

De notre côté, nous tenions absolument à dédramatiser toute cette affaire et il a bien fallu commencer par montrer l’exemple : mine de rien, on a pu profiter à 200% et danser jusqu’à l’aube. Prenez aussi du temps pour chouchouter vos témoins, ils le méritent bien !

2 – Que cette journée vous ressemble, n’en déplaise à ce qui semble conventionnel aux autres, car c’est ce qui fera sa saveur.

Quelques exemples :

j’étais ravie d’avoir une simple boule d’hortensia en guise de bouquet, au grand dam de mon fleuriste.

L’arrivée de nos alliances en plastique mou et clignotantes sur leur petit plateau en argent a déclenché l’hilarité à la mairie.

Faute d’avoir trouvé un moment opportun, nos témoins nous ont fait le discours le plus touchant du monde… dans une cave ! Juste tous les quatre, pendant que la fête battait son plein.

Nous avons fait une liste de mariage humoristique en relation avec notre voyage en Louisiane (nous nous sommes d’ailleurs inspirés de celle d’Anaïs et Laurent, vue sur Un beau jour). On pouvait nous offrir un concert de jazz, notre déguisement d’Halloween, ou même une part de cheese-cake à la citrouille, etc, nous avons vraiment fait tout ce qui nous a été offert, ce qui a beaucoup amusé notre entourage.

Quant à mon enterrement de vie de jeune fille, c’était une surprise géniale qui m’a menée en Angleterre… deux semaines après le mariage !

3 – Croire dur comme fer en la force commune. Je pourrais fondre en larmes à chaque fois que je repense à tout l’amour et l’énergie déployés par notre entourage dans les préparatifs de cette journée. On a célébré bien plus que notre amour à tous les deux, celui d’une tribu toute entière je crois.

Faire-part, repérages, relooking, aide à la préparation en cuisine mais aussi déco, logistique, set-list, j’en passe et des meilleures. Sans parler de la mère de Philippe qui a absolument tout géré en Alsace.

Pour la fête, de bonnes idées aussi soufflées par d’autres : le karaoké Beatles sur Xbox installé dans une des pièces a été un grand succès, et l’improvisation d’un dance contest, suggéré par notre photographe, a mis le feu au dancefloor ! Je crois n’avoir jamais autant ri de ma vie !

mariage organisationLe-Labo-de-Fif33

Les bagues rigolotes

« Entre la demande et le jour J : soixante jours pile poil. A part l’envoi d’un faire-part un peu énigmatique, nous n’avons rien entrepris jusqu’au mois qui a précédé le mariage. Un court laps de temps qui a eu le bienfait de nous recentrer sur l’essentiel.

Le cadeau commun reçu par Philippe pour ses 30 ans, un billet d’avion pour la Nouvelle-Orléans, s’est tout naturellement transformé en projet de voyage de noces, et nous a donné l’envie d’une second line, tradition fantastique dans cette ville de Louisiane : une joyeuse déambulation accompagnée par un brass band. Il faut dire qu’en nous demandant ne ne pas être plus de 80 et d’éviter la fanfare, la mairie nous a donné des idées : nous l’avons vécu comme un challenge ! Un ami tromboniste a convaincu cinq musiciens en or, permettant ainsi le marching band de nos rêves à travers les Buttes-Chaumont. Deux caddies de fortune – réfrigérés et remplis de bouteilles – une table de camping et des petites cagettes apéritives nous ont suivis : on a pu vivre un pot magique, hors du temps.

Nous avions envisagé la soirée comme une grosse fête. Prenant des cours de cuisine depuis très longtemps dans un centre d’animation, c’est ma prof qui nous a trouvé quelqu’un pour un buffet funky plein de saveurs du monde.

Les parents de Philippe, de leur côté, ont été exceptionnels et ont entièrement pris en charge la logistique de la partie familiale du mariage, qui s’est déroulée une semaine plus tard en Alsace. Avec notre organisation express, il aurait été bien trop compliqué de faire venir tout le monde à Paris, qui plus est un vendredi, et ils ont été assez ouverts d’esprit pour le comprendre. Mieux, ils nous ont proposé de leur donner carte blanche : c’était complètement génial de se retrouver invités à notre propre mariage ! Il fallait évidemment être prêt à faire totalement confiance, mais la journée a été une surprise de A à Z, remplie de moments forts en émotions, et on n’aurait vraiment pas mieux fait nous-mêmes. »

>> Un bel endroit <<

« Nous vivons juste à côté du grand parc des Buttes-Chaumont que nous adorons, et qui a l’avantage de se trouver en face de la mairie du XIXème arrondissement de Paris. C’était tout de même risqué car, sans parler des aléas de la météo (qui a fort heureusement été de notre côté), la requête formulée auprès des Espaces Verts n’avait pas été faite dans les temps, et nous étions parfaitement conscients de l’interdiction théorique de débarquer si nombreux avec fanfare & bouteilles.

L’itinéraire avait été repéré la veille, en prenant soin d’éviter de passer devant le pavillon des gardiens. Lorsque ces derniers ont inévitablement débarqué le jour J, nous avions pensé à imprimer la demande d’autorisation, en promettant de ne pas nous éterniser, et ils ont été assez sympa pour ne pas nous chasser.

Pour la soirée nous avons compris à raison de migraines pourquoi la plupart des gens préparaient leur mariage si longtemps à l’avance. Trop cher, presque aucune possibilité de rester après 2h du matin, et évidemment de grandes difficultés à trouver quelque chose qui nous ressemble. Moins de trois semaines avant, nous étions résignés à devoir nous passer de fête.

En dernier recours, nous avons demandé à des amis propriétaires d’une petite maison pleine de charme avec un jardin adorable, à Aubervilliers, mais notre demande nous paraissait complètement folle. Ils ont pourtant aussitôt accepté, trouvant l’idée d’un mariage chez eux à la fois incongrue et superbe. Ces amis sont des extraterrestres, tellement positifs et confiants, nous leur en serons éternellement reconnaissants. »

>> De belles inspirations <<

« Pour les Buttes Chaumont : des grosses fleurs en plastique sur les caddies, du Vichy dans les cagettes apéritives, des limonades artisanales colorées, des fanions : ça faisait la rue Michel.

Pour la soirée, la maison et le jardin étaient déjà tellement jolis et colorés que nous avons décidé de miser un maximum sur l’ambiance lumineuse, dépouillant tous nos amis de leurs guirlandes guinguettes, en louant quelques autres sur Le Bon Coin. Nous avions aussi racheté des guirlandes d’extérieur et des fanions sur Annonces dentelle, et commandé sur internet plein de photophores en papier pour les disposer dans les arbres et au sol. C’était la féérie des lumières.

Il a suffi de trois bottes de fleurs dans les tons de la déco (orange, jaune et fuchsia) associés à pas mal de verdure et de menthe, pour improviser quelques compositions qui habillaient les deux grandes tables du buffet sans prendre trop de place, dans des soliflores ou des tout petits vases vintage.

Par ailleurs nous nous sommes découvert avec notre cuisinière (qui est aussi styliste culinaire) de sérieux penchants communs en déco : kitsch, récup’ et esprit guinguette. Elle nous a prêté des lampions vintage cylindriques (dans lesquels nous avions placé des leds effet bougie), une guirlande en tissus spécialement cousue pour l’occasion, et toutes sortes d’objets merveilleux à suspendre avec du fil de pêche sur le figuier au-dessus du buffet : gâteaux tricotés, poulet rôti en plastique, loupiotes et autres suspensions farfelues. »

>> De jolies tenues <<

« C’est en poussant la porte d’Héroïnes, une boutique de prêt à porter rétro, trois petites semaines avant le mariage, que j’ai trouvé, presque par miracle, une robe plumetis champagne toute jolie et à un prix dérisoire, sur le point de repartir au stock. Comme elle était un peu trop grande, la gérante a pris le temps de me préparer des retouches sur mesure, avec infiniment de gentillesse. Une ceinture bleu Klein trouvée dans la même boutique (j’avais beaucoup aimé la tenue de Maëva & Cédric) et des escarpins raccord Mellow Yellow, dont le dessous a été entièrement pailleté, m’ont permis de casser un peu le côté sage de la robe.

Philippe a trouvé un costume bradé chez Couture Nuptiale et a égayé le tout grâce à une chemise Agnès b, à laquelle il a assorti chaussettes et lacets. »

>> Un photographe de talent <<

« Nous avons découvert Jennifer grâce à Un beau jour. Quelle veine nous avons eu de croiser la route de cette jeune femme talentueuse ! Contactée trois semaines avant le jour J, elle aurait pu nous prendre pour de grands fous. Bien au contraire, elle n’a été que soutien et enthousiasme.

Elle a régulièrement pris des nouvelles de nos préparatifs tandis que sa sensibilité, son tact, nous ont mis dès le départ en totale confiance quant à son travail.

Nous n’avons pu nous rencontrer que le matin du mariage, et pourtant, Philippe et moi avons eu le sentiment d’avoir une proche parmi nous. C’est tout de même un sacré tour de force que de débarquer au milieu de 80 personnes, d’être à la fois discrète et parfaitement à l’aise, tout en réalisant un superbe travail. Tous les gens présents ont d’ailleurs pensé que Jennifer était une amie. Un seul regret : ne pas l’avoir emmenée avec nous en Alsace.  »

Si vous avez des questions vous pouvez contacter Julia sur darteeling@gmail.com

> Le lieu : Prêté par des amis

> Photo : Le labo de Fif

> Les tenues :

Julia : robe trouvée dans une boutique Héroïnes, chaussures Mellow Yellow

Philippe : Costume Couture Nuptiale, chemise Agnès B

> Le traiteur : Popotte land – Laurence Beaulieu et Jean Marmeisse, des magiciens des fourneaux!

> Coiffure : Annie La Parisienne