Une demande en mariage dans un kinder surprise, un mariage convivial, simple, un brin rock’n’roll, Blandine & Maxime l’ont fait !

Le tout photographié par leurs amis, et ça c’est d’autant plus cool ^^

 

 

Un Beau Jour ...

« Maxime devait secrètement demander ma main le jour de notre premier anniversaire. Mais je suis tombée sur un message destiné à sa sœur où il lui parlait de sa demande un peu avant la date, il en a donc profité pour sortir de sa cachette un œuf Kinder surprise géant, dans lequel il avait dissimulé une bague de fiançailles ! »

La liste

Le lieu : Le bois de chasse à Estrées sur Noye, près d’Amiens

Le photographe : Antoine  (antoine.desir@gmail.com) & Coline (coline.hezard@gmail.com)

La tenue de la mariée: La tenue de mariée de ma maman ! Et aussi un perfecto noir en cuir que je possédais déjà.
Pour les chaussures, d’abord des jolis salomés dorés chinés chez Excédence Roubaix, puis pour la route, des chaussures à talons Eram, et enfin pour faire la fête jusqu’au petit matin, des derbies Anniel à paillettes !
Enfin, pour les bijoux, c’est du fait maison ! Je travaille dans un magasin de perles, il était donc normal de s’y atteler !

La tenue du marié : j’avais une idée très précise de ce que je voulais, être un gentleman anglais. Après plusieurs recherches infructueuses, je suis tombé sur le costume de mes rêves chez The Kooples, un costume 3 pièces en laine, collection capsule en collaboration avec les tailleurs de Savile Row, à Londres, chemise Crossways trouvée à l’Usine Roubaix, chaussures Berwick trouvées chez Felix, à Wazemmes, Lille, ceinture Armani, noeud papillon chiné chez « Vintage » (Lille)

Le coiffeur : Gianni chez Philippe Gonay,Tourcoing

Les conseils de la mariée

1 – Relativisez les choses pendant la préparation et le jour J. Tout prend des proportions gigantesques, car la pression est forte. Mais au fond ce n’est pas grave si finalement, il n’y a pas 300 moulins à vent pour accueillir les invités…

2 – Ça peut paraître classique, mais il ne faut pas douter de soi. Se sentir bien dans chaque chose que l’on porte, et ne pas se laisser déstabiliser par la pression que l’on se met toute seule la plupart du temps ! Le jour de mon mariage il faut que je sois parfaite, que je pèse tant, que je sois bronzée… De toute façon on sera forcément la plus belle, parce que ce jour là, on rayonne de bonheur !

3 – Prenez du temps en couple quelques jours avant le jour J. Rien qu’un petit moment pour ne pas penser au mariage, relâcher la pression, et se recentrer sur la vraie raison de ce mariage : votre amour.

  • L'organisation

    « 2 ans pendant lesquels nous avons cherché des idées, été dénicher de la vaisselle, accumulé la déco. Une méthode au départ disons, mais beaucoup de choses faites dans les 3 derniers mois. »

  • Le budget

    «  Pour être franc, nous n’avons pas organisé de budget. Nous avons acheté et préparé beaucoup de choses pendant ces deux ans. Dès le départ, nous savions ce que nous voulions. Pour nous, les grosses dépenses concernaient le repas, puis après l’aménagement de l’endroit que nous avions choisi.
    Nos caprices concernaient essentiellement la déco dans ses plus petits détails. Et mes chaussures Anniel ! »

  • Un lieu de rêve

    « Dès le départ, nous avons décidé de ne pas nous marier près de notre lieu de résidence. Nous voulions être au plus près de la nature. Nous nous sommes donc tournés vers la Somme, lieu de naissance de Maxime.

    Un an avant le mariage, nous n’avions toujours pas trouvé le lieu de réception, et commencions à nous inquiéter. Invités à l’anniversaire d’un ami près d’Amiens, nous avons eu le flash : ce dernier possédait un bois de chasse où Blandine avait pour la première fois rencontré mes amis lors d’un barbecue. Ce lieu déjà important nous est donc venu spontanément. Nous avons demandé leur aval et ils ont accepté que notre réception se passe chez eux. Le moment où nous avons été le visiter pour le mariage a fini de nous convaincre. Nous y sommes allés un dimanche enneigé, et là, au détour d’un chemin nous avons aperçu une biche ! Ce moment magique où elle nous a observée a confirmé notre choix. »

  • De belles inspirations

    « Les inspirations sont multiples, mais on s’est surtout inspirés de la blogosphère ! Un beau jour tout d’abord que j’ai découvert grâce à une amie, et beaucoup de ballades sur le net… Au départ, nous voulions deux couleurs, et finalement, au feeling, nous nous sommes orientés vers du pastel, du doux et du naturel. Rester dans l’esprit nature et vintage qui nous est cher, jusque dans notre déco personnelle.

    Il y avait aussi beaucoup de nos objets personnels (nous avons déménagé la moitié de notre déco pour le mariage !) , et puis aussi de la vaisselle chinée chez Emmaüs Bruay la Buissière, dans les braderies, et de la déco achetée chez Floralux, à Dadizeele en Belgique et chez ‘Hema. »

  • Un photographe de talent

    « Tout de suite, nous avons pensé à nos amis Coline et Antoine, qui font de la photo leur passion. Au départ, nous sommes tombés amoureux de leur photo « urbex », mais aussi de leurs séries mode, où la lumière est toujours importante.

    Spontanément nous leur avons posé la question, et ils ont tout de suite accepté ! Dès le départ, sans leur dire vraiment ce que nous voulions, nous étions sur la même longueur d’onde : ils savaient exactement nos envies! Ils ont été formidables! »