Vous vous souvenez des jolis amoureux de la tour eiffel ? Ils se sont mariés cet été dans une petite ville des Alpes-de-Haute-Provence sous les arbres, un peu comme Marianne et Robin des bois :) C’est toujours émouvant pour nous de suivre tous vos préparatifs des fiançailles jusqu’au mariage. Merci Maeva et Cédric de partager chaque étape avec nous :)

Vous aussi partagez vos jolis moments, envoyez vos photos à contact@unbeaujour.fr

mariage original

« Il n’y a pas eu de demande en mariage. Juste une décision commune prise en mars 2011 lors de notre 9ème anniversaire « premier baiser ». On avait envie de construire un beau projet ensemble et surtout de faire une joyeuse fête pour marquer nos 10 années d’amour l’année suivante.

Voilà chose faîte et une kyrielle de jolies souvenirs plein la tête en bonus ! »

Retrouvez plus de photos ici

photographe de mariage

Pour les photos ce sont deux amis : Alban Desloyal et Julien Pelletier qui font leur premier pas dans la photographie de mariage. Ils sont joignables à cette adresse et ils sont très chouettes ;) monsieurplusmadame@gmail.com

Julien Pelletier s’est pris de passion pour la photographie lors d’un long périple d’une année en Amérique du Nord. Il a un oeil aiguisé et une imagination débordante. Il aime faire prendre des pauses originales aux mariés et traiter leurs photos de mariage comme un photo-reportage de voyage.
Alban Desloyal fait de la photographie depuis plusieurs années maintenant. Ses sujets sont diverses et variés, de la photo de sport extrême aux portraits de rue. Il s’emploie à capter pour chaque mariage qu’il couvre tous ses moments intimes avec précision pour les transformer en une kyrielle de souvenirs.

mariage conseils

1- Séparer la cérémonie civile de quelques jours (ou de plusieurs mois comme nous en l’occurence !) de la cérémonie laïque / religieuse permet de mieux profiter de chacun de ces moments très importants. Ne pas avoir à se précipiter à l’église ou autre une fois qu’on est sorti de la mairie puis enchaîner avec le cocktail etc… mais pouvoir savourer ces moments de jeune épousée civile sans rien avoir à penser à rien d’autre que ce fait la « ça y’est je suis mariée à l’homme de ma vie » permet de vivre ces moments encore plus fort. C’est en tout cas ainsi que je l’ai vécu et je ne regrette pas mon choix. Et puis, c’est une excuse pour porter deux tenues différentes et faire deux lunes de miel ;)

2- Tenir un blog pendant tout le temps des préparatifs. Cela permet aux invités de suivre le déroulement pour ce grand jour, mettre des petits commentaires encourageants quand il y a des baisses de moral, parler de tous ces détails qui ne tiennent pas sur un faire-part mais qui sont si importants…etc . C’est ce que nous avons fait et ça été un lien formidable pour tous ces gens chers à nos coeurs, éparpillés aux quatre coins de la France. Succès garanti auprès des grand-mères !

3- Lors du beau jour prévoir des jeux pour les invités. Nous avions mis à leur disposition de la pétanque, du badminton et du ping-pong. Ils ont été très plébiscités pendant les 2 jours entiers. C’est une occasion supplémentaire pour les invités de créer des liens qui ne sont parfois pas évidents. Bonne humeur et souvenirs en bonus !

mariage organisation

Notre mariage s’est fait en deux temps : les noces civiles le 19 mars 2012, jour fétiche de notre date anniversaire. Cela tombait un lundi, nous avons donc fait déplacer seulement les copains pour fêter l’événement à Paris. Puis une cérémonie laïque et une fête champêtre le 7 juillet 2012 avec famille et amis réunis dans le sud en Haute Provence.

Nous n’avons pas fait appel à une wedding planner, nous avons organisé de A à Z notre mariage que tous les 2, c’était notre projet. Néanmoins mon unique regret le jour « j » c’est justement de ne pas avoir eu une personne sur qui compter pour déléguer la coordination de la journée. Nous avons dû gérer les inévitables couacs d’une telle organisation ce qui a gâché une partie de notre plaisir contrairement aux noces civils où nous étions sans contraintes. D’ailleurs mon 4ème conseil pour tous les mariés : embaucher une wedding planner le jour « j », le plaisir n’en sera que plus intense !

>> Le budget <<

Nous savions dès le départ que nous ne voulions pas nous ruiner dans cette entreprise, car malgré toute la symbolique qui entoure cet événement, cela reste une fête qui dure 1 ou 2 jours (et qui passe super vite). Nous avions donc un tout petit budget qu’il nous fallait tenir quoi qu’il arrive. Il était très important pour nous que nos invités mangent bien et gardent un bon souvenir du repas, 1/3 de notre budget est donc passé dans le traiteur, un autre tiers pour la location de la salle et le gîte pour héberger tous nos invités, le dernier tiers englobant tout le reste (hors costume des mariés qui était une aventure à part).

Pour le graphisme, le dj et la sono c’est mon mari qui s’en est chargé puisque c’est son métier. Il a sélectionné toute la play-list pour le cocktail et a commencé à faire danser le dance-floor, d’autres amis l’ont rejoint par la suite au cours de la soirée. C’était normal pour nous qu’il soit derrière les platines et moi sur la piste de danse puisqu’il en est ainsi depuis 10 ans, on ne pouvait pas faire appel à un autre dj pour notre mariage !!! Il a déjà mixé pour d’autres mariages avant le notre, son style est éclectique et il s’adapte à tous les goûts. Il peut être contacté ici :contact@monsieursept.com

>> Un bel endroit <<

Nous avons passé notre enfance tous les deux dans une petite ville des Alpes-de-Haute-Provence. Nous avons toujours nos parents installés là-bas c’est pourquoi nous voulions y célébrer la fête de notre mariage. Le Domaine de La Clappe est un endroit très connu des locaux, beaucoup de mariage et autres fêtes s’y passent. L’avantage du lieu est une vue exceptionnelle sur la vallée. Situé à 1000m d’altitude, il y fait toujours frais ce qui est un plus considérable quand on est dans le sud et que ça « cagne » ! De plus le gîte, en contrebas de la salle des fêtes, offre 30 couchages pour les personnes âgées et plusieurs hectares de forêt pour planter la tente et dresser un décor. Ajouter à cela des propriétaires adorables qui nous laissent carte blanche du jeudi au mardi et un prix minuscule : nous étions conquis !

>> De belles inspirations <<

Notre inspiration pour la déco nous l’avons puisée uniquement sur des blogs de mariage, à commencer par Un Beau Jour qui a été le premier blog à me faire rentrer dans l’univers du mariage. Avec notre petit budget nous ne pouvions pas nous permettre beaucoup de folies nous avons donc fait beaucoup de diy (notamment le recyclage de pots bonne maman en verre à cocktail : un brin de baker’stwine, une jolie étiquette, une paille rayée et le tour est joué !). On s’est principalement fourni chez Milk&Paper Ikea et le marché Saint-Pierre pour tous les tissus des coussins fait main par une amie de ma mère .

Si vous avez des questions vous pouvez contacter Maeva sur maevaspaterna@gmail.com

> Le lieuDomaine de la Clappe près de Digne-Les-Bains dans les Alpes-de-Haute-Provence

> Les tenues :

Maeva : Robe Rime Arodaky – Chaussures H&M – Couronne de fleurs par le fleuriste du marché local.

Cédric : Chemise + Blazer + Noeud Pap The Kooples – Chaussures Repetto – Pantalon Zara Homme – Bretelles H&M

> Le traiteur: un ami de la famille, restaurateur à la retraite, né en Algérie, il travaille une cuisine méditerranéenne pleine de saveur. Comme mon loup est d’origine Kabyle nous souhaitions retrouver ces saveurs dans notre menu de mariage.

> Au menu : En entrée était prévu un buffet de crudités diverses et beignet croustillants (accras et samosas), en plat chaud un confit d’agneau mariné dans des épices sucré-salé accompagné de semoule (j’en salive encore tellement c’était bon !), plateau de fromage et un buffet de divers gâteaux faits maisons par mes demoiselles d’honneur et moi-même ainsi qu’une pièce montée de très bonnes chouquettes (un des rares élément traditionnel de ce mariage !). Le tout accompagné de Tariquet, de Cahors, de Gravis et de Champagne !

> Faire-parts : Monsieur sept contact@monsieursept.com

> DJ : Monsieur sept contact@monsieursept.com

> Fleuriste : celui du marché de Digne, chez qui je travaillais tous les samedis matin adolescente, il était très ému de faire mon bouquet et ma couronne :)