Il y a 14 ans, Diane & Aurélien ont un véritable coup de foudre l’un pour l’autre et aujourd’hui, ils ont décidé de célébrer leur amour devant tous leurs proches :) Un mariage simple et doux dans un esprit champêtre…

Ils ont organisé une cérémonie laïque, choisi un ami proche comme officiant et improvisé leur discours ! Oui, c’est possible :) Diane vous dévoile tous ces conseils à la fin de l’article !

On vous laisse découvrir ce super mariage grâce aux photos du talentueux Ricardo Vieira !

 

Un Beau Jour...

“Nous nous sommes rencontrés quand j’étais au lycée et Aurélien à la fac par des amis communs qui nous ont menti sur nos âges respectifs pour ne pas que la différence d’âge (5 ans seulement mais à l’époque, c’était début de lycée contre fac) nous fasse peur…

On s’est donc rencontrés pour la toute première fois au cinéma indé du coin pour voir un film franchement gore de Peter Jackson, Braindead. Et ça a été le coup de foudre immédiat ! On voulait se marier depuis le début ou presque mais nous avons préféré attendre d’avoir les moyens et la logistique pour pouvoir organiser un mariage à notre image.

Du coup Aurélien m’a demandée en mariage devant ce cinéma presque 10 ans plus tard avec une bague ancienne magnifique et nous avons attendu un peu pour organiser ce mariage, presque quatorze ans après notre rencontre…”

Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera1Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera2 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera3 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera4 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera5 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera6 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera7 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera8 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera9 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera10 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera11 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera12 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera13 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera14 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera15 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera16 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera17 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera18 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera19 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera20 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera21 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera22 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera23 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera24 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera25 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera26 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera27 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera28 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera29 Photos-de-mariage-Diane&Aurelien-Ricardo-Viera30

  • L'organisation

    “Côté organisation, on a oscillé entre très en avance et dernier moment. Ce qui au final correspond bien à nos deux caractères mêlés… Donc on a commencé un an et demi en avance à réfléchir au style de mariage, à ce que l’on voulait et aux postes prioritaires : le photographe, le lieu et le traiteur. On a attendu de négocier avec ces trois prestataires pour définir la date d’ailleurs. Ensuite, comme on avait un coup de cœur pour notre fleuriste, Avril-Mai, on l’a contactée bien en amont aussi.

    Mais pour ce qui est du faire-part (que j’ai dessiné moi-même), et d’une partie de la déco ou de la musique, on était carrément à l’arrache… Pourtant j’avais acheté un peu de déco au fur et à mesure de notre réflexion sur le mariage, mais comme le budget s’est étoffé avec le temps, et que j’avais une année chargée professionnellement, j’ai fait le “fait-maison” la dernière semaine avant le mariage et acheté pas mal de choses en urgence !

    C’était un peu stressant sur la fin mais c’était bien d’avoir du temps pour réfléchir vraiment au style de mariage que l’on voulait, et d’épurer quand on arrive vers la fin, donc on a trouvé que ça se goupillait bien. Par contre il faut absolument définir des postes prioritaires et s’y prendre tôt pour des prestataires “courus” pour ne pas être déçus… Je dis ça mais au final, beaucoup de postes étaient prioritaires à nos yeux, car on aime les jolies choses !”

  • Le budget

    “Notre budget s’est défini un peu au fur et à mesure ; nous avions une idée de nos économies, puis nos parents nous ont proposé d’aider sur certains postes, donc cela a fait grossir le budget dans le temps. Les postes prioritaires étaient le photographe, le lieu et le traiteur, car on aime bien manger et Aurélien travaille dans la filière courte, nous avions aussi envie d’un repas qui ressemble à notre mode de vie dans l’année, sain et gourmand. Seasons, notre traiteur-food truck, réunissait tout ça pour un rapport qualité prix imbattable.

    Ensuite, les fleurs nous importaient beaucoup car nous voulions quelque chose de champêtre, et nous avons pas mal investi dans la papeterie ce qui était clairement le genre de chose dont on peut se passer pour un mariage aussi petit (notre faire-part a été réalisé sur une letterpress et c’est vraiment onéreux) mais je suis graphiste et je me suis fait plaisir de ce côté-là…

    Pour la déco j’ai pas mal chiné et réutilisé la vaisselle de famille ou des enseignes pas trop chères mixées avec la déco de chez nous (qu’il a fallu transporter, ça c’était une fausse bonne idée), et on a aussi fait pas mal de Do It Yourself : merci Un Beau jour pour les éventails ;-)”

  • Le lieu de rêve

    “En fait, on savait vouloir un lieu ouvert sur la nature, nous avions en tête un mariage restreint en invités et pour nous, la situation optimale était de loger tout le monde sur place. En plus, un château ne nous faisait absolument pas rêver. Nous avions rencontré des amis d’amis à une soirée qui nous avaient parlé d’un lieu super chouette pour une réunion entre amis dans les Landes. Je crois que j’avais noté le nom dans mon téléphone des années auparavant, et nous avons retrouvé Le Courraou comme ça sur internet, sur un site de location de vacances.

    Pour un petit mariage, ce lieu était vraiment parfait, pratique, parfaitement équipé, et le propriétaire est très sympa. Le soir du mariage, avec la déco et les lumières, je me suis arrêtée au loin pour regarder et c’était un peu irréel.”

  • Un photographe de talent

    “Nous n’étions pas très fans des “photos de mariage classiques” mais ça ne veut plus rien dire aujourd’hui, heureusement. On peut trouver de super photographes avec un vrai style. Pourtant, on était assez difficile.

    Et puis on a eu un gros coup de cœur pour un reportage de Ricardo Vieira sur Un Beau Jour et on ne voulait vraiment personne d’autre ! Notre toute première démarche du mariage a donc été d’envoyer un mail à Ricardo en priant très très fort ! C’est vraiment son travail qui nous touche le plus, malgré tous les reportages de mariage que j’ai pu voir dans mes recherches. On n’a jamais trouvé d’équivalent.

    Heu-reu-sement il n’était pas encore booké et on a même décidé de la date en fonction de ses dispos. Ses photos sont tellement belles, je me suis dit “bon ben si on a rien d’autre de prêt, de toute façon il rendra ça top”. Et on s’émerveille encore de nos photos de mariage…”

Le photographe

Ricardo Vieira, né à Lisbonne (Portugal) est basé en France (Ariège) depuis 2010.

Végétarien depuis 18 ans déjà, il adore discuter, rire, et surtout déteste quand les choses deviennent compliquée. Heureux papa de deux petites beautés, il était, dans une autre vie, joueur de cornemuse professionnel.

Son approche de la photo ? Simple, moderne, détendue. Selon lui, la clé d’une bonne photo, c’est la complicité entre vous et lui. La seule chose qui l’intéresse, c’est de devenir assez proches de vous pour qu’il puisse vous voir tels que vous êtes en ‘vrai’.

La cérémonie laïque

“Nous nous sommes mariés à la mairie en mai avec nos parents et témoins en choisissant le “mode express” donc ça a probablement dû durer… 8 minutes. Mais le repas était très chouette ! Nous n’avions pas vraiment envie d’un discours légal, et encore moins religieux vu que nous sommes athées. En revanche, nous nous sommes mariés pour convier nos proches à une forme de reconnaissance de notre amour très personnelle donc la cérémonie laïque semblait être la recette parfaite ; c’est finalement un rite de passage et une cérémonie laïque permet de faire des vœux à la carte, d’enlever des choses ou d’en ajouter, parfait pour nous.

Mais même en y ayant réfléchi bien à l’avance, nous avons fait beaucoup de choix liés à la cérémonie complètement au dernier moment et en improvisant ! Déjà le lieu, car nous n’avions pas visité les jardins avant la veille du mariage et on a changé notre idée dès que nous sommes arrivés. Au départ, cela devait se dérouler sous un arbre, mais sur le coup on était moins emballés. Puis on est tombés sur un coin dégagé avec des troncs d’arbres au sol et, avec Ricardo, on s’est regardés de suite “ok c’est là”. Le fait d’arriver seule me dérangeait un peu et au final c’est lui qui nous a suggéré de se retrouver tous les deux puis d’aller sur les lieux de la cérémonie et c’était le déroulé parfait.

Enfin, après avoir acheté des jolis carnets et parlé de rédiger nos vœux pendant des mois… eh bien on ne les a pas écrits! Finalement, l’investissement dans le reste du mariage avait primé et on s’est rendus compte que nous n’étions pas non plus à l’aise avec un discours très rédigé. Nous avons tous les deux (enfin trois avec mon officiant de meilleur ami) improvisé, et du coup c’était naturel, moins dramatique. Tout le monde a ri puis pleuré, sans que rien ne soit prévu pour ça, c’était un moment parfait. Donc n’ayez pas peur d’improviser ou de faire une cérémonie en accord avec votre façon de communiquer, après tout il n’y a pas plus naturel pour un événement aussi personnel !

Pour l’officiant, on a choisi un ami proche et une musique d’entrée et de sortie. Pas d’autres interventions “officielles” mais en fait les gens nous parlaient directement, on a recréé un esprit de “cérémonie familiale” !”

La liste

Le lieu : Le Courraou dans les Landes

Photographe : Ricardo Vieira

La mariée : Robe Anthropologie, sandales Sessun, Robe Lea de Leanne Marshall, Top Sibo Design, kimono Toa pour la préparation, Bracelet “muchesque” Madame des feuillants, Kimono en dentelle Eleonore Pauc

Le marié : Chemise The Kooples, Jean Toast, chaussures Cheaney and sons, gilet Poil de Chameau http://www.poil-de-chameau.com/

Le traiteur : Seasons Foodtruck

Les fleurs : Avril Mai 

Le gâteau de mariage : Alix H Gâteaux d’exception

Le cake topper : Heartmade Cottage

L’impression des faire-parts : Riverside Press

La musique live : Dee Blue Djinn

La sono : Studio Carat

Les conseils de la mariée

1 – Ne pas faire l’impasse sur le photographe !

2 – Côté entourage : faire un mariage à son image sans hésiter à abandonner des rituels qui ne vous parlent pas et à restreindre les invités, et essayer de déléguer un peu… j’ai eu de la chance d’avoir des amis en or pour m’aider sur la déco (entre autre !), on a parfois beaucoup de mal à déléguer, or ça fait plaisir aux gens en fait et il faut quand même éviter l’épuisement le jour J !

3 – Bonus très important pour nous : choisissez des prestataires avec qui vous avez un vrai feeling, on a choisi tous nos prestataires au coup de cœur, donc on savait qu’on pouvait les laisser improviser (fleurs, plats ou autre) avec une confiance totale et en plus ça fait des gens super cools à croiser avant, pendant, après le mariage. C’est peut-être une vision personnelle, mais pour nous, rencontrer des gens talentueux faisait partie intégrante du plaisir de l’organisation ! On a même embarqué notre prof de piano qui nous a fait le blind test du siècle en bord de piscine…”