Une robe tombée du podium

Une robe tombée du podium

Quand on me demande un bon truc pour choisir sa robe de mariée j’ai en général 2 réponses. Acheter une jolie petite robe blanche toute simple dans le prêt à porter et la faire mettre à ses exactes mesures chez une couturière et tout miser sur les accessoires. Ou bien faire un bel investissement et carrément acheter une robe blanche d’une grande marque pas prévue pour être une robe de mariée à la base.

C’est le choix qu’avait fait Charline avec son très joli jupon D&G.

A l’automne dernier, en regardant les défilés printemps été je me suis dit que la plus jolie des robes de mariée sans le vouloir serait une robe Vuitton. Il y en a parmi vous qui ont craqué ?

Moi je m’appelle Lolita

Moi je m’appelle Lolita

Lolita Lempicka… Depuis que je suis ado je rêve des héroïnes de ses pubs de parfum, avec leurs robes brillantes et leurs chevelures ornées de couronnes de  fleurs. Et s’il y a bien un jour où on peut se rêver en petite nymphe c’est le jour de son mariage.

J’ai donc suivi de près la collection qu’elle préparait pour Ekyog dans l’espoir d’y voir une belle robe blanche. Et ça n’a pas manqué : la robe “Lolita” est presque comme je l’avais imaginée ! Une robe de coton et de soie, longue avec de jolis détails de dentelles et de transparence qui me rappelle le magnifique travail qui avait été fait pour la collection Etam x Lolita Lempicka.

Je n’ai pas eu l’occasion de voir cette robe en boutique, mais je vous conseille d’aller y jeter un oeil, elle coûte pas loin de 500€ mieux vaut donc l’essayer. Vous pouvez apparemment la commander en ligne, et vous faire rembourser si besoin. Et puis, le reste de la collection est vraiment joli, même si on ne se marie pas ça vaut le coup d’avoir de jolis pièces comme ça dans son dressing.