Vous vous souvenez des chouettes invits avec tatouage décalcomanie d’Anaïs et Laurent ?

J’attendais avec impatience leurs photos, car ce mariage avait l’air d’être vraiment cool.

C’est Julien Monfajon qui a couvert cette belle journée, et j’avoue, j’aurais vraiment voulu y être et leur lancer des étoiles dans les cheveux.

Attention, première sur Un Beau Jour, c’est Laurent le jeune marié qui raconte !

Vous aussi partagez vos jolis moments, envoyez vos photos à contact@unbeaujour.fr


Laurent est réalisateur monteur graphiste, il fait des documentaires et crée des génériques pour la télévision. Anais, elle, est patissière (elle vient d’ouvrir une patisserie).   Ils ont décidé de se marier à leur manière, et ça dépote…

Retrouvez plus de photos ici

Beaucoup de sensibilité et un coup d’oeil hors du commun : Julien Monfajon nous a bluffées en quelques séances photos.

« Un beau jour de mariage, une mariée m’a dit : « Julien, t’es un photographe romantique. Et c’est cool… ».

Je pense qu’elle a raison, et j’assume carrément ! C’est ce que j’aime dans le mariage : chercher les moments d’émotions, les traces d’amour quoi ! »

1 – Ne pas hésiter à se marier un vendredi !

Pourquoi ? Parce que tout le monde se rue sur les samedis ! Du coup, on a pu avoir une réduction de 10 à 30% sur tous les prestataires. Un exemple : toutes les salles de notre lieu étaient complétement bookéees tous les samedis de mai-juin jusqu’en 2013 ! Mais comme nous c’était un vendredi, pas de souci ! En plus, on avait réservé une seule salle, mais on s’est retrouvés avec le lieu entier rien que pour nous !

2 – N’essayez pas à tout prix de faire un repas assis !
Bon, évidemment, ca casse un peu les habitudes du diner de mariage. Mais si vous êtes nombreux, et que vous ne voulez pas passer deux ans et demi à vous étriper tous les soirs sur un plan de table, essayez, vous verrez, tout va bien se passer. En plus, vos invités vont pouvoir circuler, se mélanger, se balader, prendre l’air. Et ils vous en seront reconnaissants de ne pas les avoir forcé à discuter avec des inconnus ! Après c’est une histoire de lieu, d’envie, de tradition, de parents, d’âge moyen, etc.. mais on avait disposé dans deux coins de la salle des tables basses, et des banquettes, et ça suffisait largement !

3 – Faites comme si ce n’était pas un mariage !

En fait, il faut relativiser de temps en temps en se disant que c’est juste comme une grosse soirée à organiser, rien de plus, comme un anniversaire ou une crémaillère ! Si on arrive à se dire ça, ca peut permettre de faire retomber la pression et de ne pas trop se prendre la tête si tout n’est pas parfait de chez parfait !

CONSEIL BONUS : si vous avez le temps, et que vous aimez la musique, faites des playlists, pour le cocktail et la soirée ( et menacez de mort votre DJ s’il ose s’en éloigner !) Vous verrez, vous vous surprendrez à apprécier un peu plus le fond sonore de votre mariage… Lire la suite