Un + Un photographie

Un + Un photographie

Je reçois en ce moment pas mal de mails de mariées désespérées car elles cherchent un photographe pour cet été… On ne le dira jamais assez, un photographe ça se book très très tôt car sauf coup de bol si vous le contactez au dernier moment il risque fort d’être pris.

Pour celles qui cherchent encore la perle rare, un ami à moi à eu la bonne idée de proposer ses services de photographe de mariage depuis le début de l’année : Un + Un photographie Son planning de l’été n’est pas encore complet.

Il lui reste les 21 Juillet, 04 et 18 Août ainsi que les 22 et 29 septembre (et pour les reste je vous laisse voir avec lui).

  « J’aime les gens et j’aime plus que tout voir des gens heureux. Il faut admettre que cette journée s’y prête particulièrement. C’est cette passion qui m’anime et me motive, qui me donne envie de me lever tous les matins et qui me fait réaliser que c’est un privilège rare de pouvoir participer et prolonger le bonheur des autres grâce à la photographie…Et puis il faut aussi reconnaitre qu’on s’amuse quand même bien pendant cette journée.

Je suis un auto-didacte. Mon père qui avait déjà un pied dans le monde de la photographie a su me transmettre sa passion.Depuis j’ai toujours un appareil photo sur moi, où que je sois. Au fil des années j’ai appris à mieux observer ce qui m’entourait. Comprendre ce que j’aimais et ce que je n’aimais pas. Je crois que j’ai une approche assez instinctive de la photographie. Me réveiller le matin en me disant je vais faire telle ou telle photo ce n’est pas mon truc. Je pense que l’important c’est avant tout d’être curieux …. et surtout pratiquer, pratiquer et encore pratiquer. Il n’y pas de secret.

C’est un peu particulier mais ce sont surtout les gens que je vais photographier qui m’inspire. D’un couple à un autre mon approche sera différente. Qu’ils soient eux-même est primordial. Au fil des mois qui précèdent le D-Day, au fur et à mesure de nos rencontres et de nos échanges j’apprends à mieux les connaître, savoir qui ils sont. Une relation sincère, de confiance mutuelle s’installe entre nous. Tout cela m’aide alors à me projeter et à imaginer des photos qui colleront parfaitement avec leur personnalité.

Le travail d’autres photographes (et pas forcément de mariage) sont aussi une source indispensable d’inspiration. Quand je ne cours pas les expos je peux passer des heures sur le net à regarder les dernières publications de mes « mentors ». Ils se trouvent généralement de l’autre côté de l’Atlantique. J’adore la précision de Sam Hurd, la douceur de Jose Villa et d’Elizabeth Messina, ou bien encore le regard émotionnellement très puissant de Jonas Peterson et de Sean Flanigan. Ces photographes sont à mon sens sur une autre planète, possédant chacun leur propre univers. »

Anaïs et laurent

Anaïs et laurent

Vous vous souvenez des chouettes invits avec tatouage décalcomanie d’Anaïs et Laurent ?

J’attendais avec impatience leurs photos, car ce mariage avait l’air d’être vraiment cool.

C’est Julien Monfajon qui a couvert cette belle journée, et j’avoue, j’aurais vraiment voulu y être et leur lancer des étoiles dans les cheveux.

Attention, première sur Un Beau Jour, c’est Laurent le jeune marié qui raconte !

Vous aussi partagez vos jolis moments, envoyez vos photos à contact@unbeaujour.fr


Laurent est réalisateur monteur graphiste, il fait des documentaires et crée des génériques pour la télévision. Anais, elle, est patissière (elle vient d’ouvrir une patisserie).   Ils ont décidé de se marier à leur manière, et ça dépote…

Retrouvez plus de photos ici

Beaucoup de sensibilité et un coup d’oeil hors du commun : Julien Monfajon nous a bluffées en quelques séances photos.

« Un beau jour de mariage, une mariée m’a dit : « Julien, t’es un photographe romantique. Et c’est cool… ».

Je pense qu’elle a raison, et j’assume carrément ! C’est ce que j’aime dans le mariage : chercher les moments d’émotions, les traces d’amour quoi ! »

1 – Ne pas hésiter à se marier un vendredi !

Pourquoi ? Parce que tout le monde se rue sur les samedis ! Du coup, on a pu avoir une réduction de 10 à 30% sur tous les prestataires. Un exemple : toutes les salles de notre lieu étaient complétement bookéees tous les samedis de mai-juin jusqu’en 2013 ! Mais comme nous c’était un vendredi, pas de souci ! En plus, on avait réservé une seule salle, mais on s’est retrouvés avec le lieu entier rien que pour nous !

2 – N’essayez pas à tout prix de faire un repas assis !
Bon, évidemment, ca casse un peu les habitudes du diner de mariage. Mais si vous êtes nombreux, et que vous ne voulez pas passer deux ans et demi à vous étriper tous les soirs sur un plan de table, essayez, vous verrez, tout va bien se passer. En plus, vos invités vont pouvoir circuler, se mélanger, se balader, prendre l’air. Et ils vous en seront reconnaissants de ne pas les avoir forcé à discuter avec des inconnus ! Après c’est une histoire de lieu, d’envie, de tradition, de parents, d’âge moyen, etc.. mais on avait disposé dans deux coins de la salle des tables basses, et des banquettes, et ça suffisait largement !

3 – Faites comme si ce n’était pas un mariage !

En fait, il faut relativiser de temps en temps en se disant que c’est juste comme une grosse soirée à organiser, rien de plus, comme un anniversaire ou une crémaillère ! Si on arrive à se dire ça, ca peut permettre de faire retomber la pression et de ne pas trop se prendre la tête si tout n’est pas parfait de chez parfait !

CONSEIL BONUS : si vous avez le temps, et que vous aimez la musique, faites des playlists, pour le cocktail et la soirée ( et menacez de mort votre DJ s’il ose s’en éloigner !) Vous verrez, vous vous surprendrez à apprécier un peu plus le fond sonore de votre mariage… Lire la suite