Encore un mariage sous le soleil de la provence sous l’objectif de Julien Daguet. Une très jolie cérémonie laïque qu’Audrey nous raconte très en détail : avis aux futures mariées qui envisagent de se marier sous un arbre, voilà un joli retour d’expérience qui donne envie.

“L’émotion de la demande en mariage passée, j’ai réalisé que mon futur mari et moi n’avions jamais vraiment parlé mariage d’un point de vue organisationel, et donc discuté des “détails” comme le nombre d’invités ou le type de célébration (civil, religieux, laïc) que nous aimerions.

A priori cela s’annonçait un peu compliqué mais un WE chez mes parents en Provence nous a rassemblé autour d’un coup de coeur commun: un platane centenaire qui trône au milieu des lavandes et sous lequel nous nous sommes tout de suite imaginés échangeant nos voeux. Le concept de cérémonie laïque a ainsi germé, jusqu’à s’imposer comme une évidence.

Avec le recul, il est évident que cela a été notre plus belle réussite dans l’organisation de ce mariage et que cela restera notre meilleur souvenir. Mais ce fût aussi la plus grande source de stress pour tous les deux: Comment le présenter à nos proches? Qui pour officier? Que dire? Quelle durée? Quels rituels?”

“J’ai trouvé que les infos sur la toile étaient encore limitées bien que ce type de cérémonie soient de plus en plus fréquents. J’ai tout de même trouver le nom d’un ouvrage qui nous a beaucoup aideé (Se marier autrement, Florence Servan-Schreiber)

Le message que je voudrais faire passer à ceux que le concept séduit, sans savoir s’ils l’assumeront: FON-CEZ!

Tout d’abord, le temps passé à deux, ou avec nos officiants et témoins, pour la construction de la cérémonie était une bonne echappatoire lorsque l’on se sentait un peu submergé par les questions d’organisation.”

“Le Jour J, cela a permis de relativiser beaucoup de choses. La matin, le temps s’annonçait pluvieux mais nous étions tellement focalisés sur la cérémonie que tout le reste paraissait accessoire!

Et puis, cette cérémonie restera gravée comme un moment de partage unique avec nos proches. Elle leur a donné l’occasion de s’exprimer dans un cadre, plus libre qu’un lieu de culte, mais plus solennel qu’un diner.

Nous avions décidé de laisser pas mal de place au chant, car nous avons des amis musiciens, mais il y avait aussi des discours et des lectures de textes et enfin à rituel, inventé de toute pièce avec nos témoins, qui fût un grand moment d’émotion.

Notre crainte au départ était que tout cela puisse paraître artificiel car il n’y avait ni maire, ni religieux pour nous marier, mais la cérémonie était tellement émouvante et personnelle que la question de l’authenticité ne s’est jamais posé.”

Lieu : St Rémy de Provence. Chez les parents de la mariée pour la cérémonie. Au Chateau de Roussan pour le diner et la fête.

Photo : Julien Daguet Photographie

Organisation : “Duvelleroy” pour l’arc en ciel d’éventails.”Aux bouquets de Jules” à St Rémy de Provence pour les fleurs. Pour les ballons Mylar : ballonsplus, Mylittleday pour les confettis, les serviettes en papier, les guirlandes de fanions, les pailles en papier. Options pour les bancs de la cérémonie et les tables du diner.

Les tenues :

La mariéee : Robe Celestina Agostino. Chaussures Prada. Minaudière Olympia Le Tan
Le marié : Costume et chaussures Armand Ventilo Homme. Chemise Dior Homme. Noeud papillon Monsieur Jean-Yves

Au menu :

Restaurant du Chateau de Roussan – Chef Pierre-Louis Poize

Cocktail : Tempura de fleurs de courgettes. bruschetta à la tapenade d’anchois & parmesan. Crumble de tomates/basilic. Petis sablés au Thym, au Romarin et aux Olives noires.

Diner : Entrée : Foie gras mi cuit marbré au vin du Châtelain en déclinaison de maïs, plat : Filet de barbue à la plancha, poellée de légumes printaniers aux cacahuètes, émulsion de lait de coco à la citronnelle. Dessert : Millefeuille citron basilic, sorbet fraise Mara, shooter pêches blanches.

Brunch : Camion à pizza rétro : “Pizza Cool”, La Roque d’Anthéron